30 octobre 2010

La Malédiction d'Old Haven - F. Colin

Leave a Comment

  • Le synopsis :

" Il est un trait qui nous distingue, nous les Wickford, du commun des mortels : nous ne savons pas nous soustraire au destin. " 1723. Gotham. Orphelinat de la Sainte-Charité. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les sœurs qui l'ont recueillie dix-sept ans plus tôt. En route vers l'est, la jeune fille s'arrête dans le vieux village d'Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres... C'est ici, à Old Haven, que fut brûlée vive, quarante-deux ans auparavant, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford... Descendante de cette longue lignée, Mary est-elle née maudite ou est-elle destinée à sauver un monde en péril ?

  • Mes impressions :

J'avais déjà lu Fabrice Colin il y a longtemps, avec A Vos Souhaits (mon premier Bragelonne, aux débuts de la maison d’édition !) puis Vengeance. Je n’avais pas été follement emballée par ces deux lectures donc j’en suis restée là avec cet auteur.

Mais lorsque La Malédiction d’Old Haven est sorti, j’ai eu très envie de l’acheter ! J’en avais de plus lu de très bonnes critiques, donc je me suis lancée dans l’aventure.

Pourtant, je suis restée un peu sur ma faim. L’écriture est fluide et les rebondissements s’enchaînent, il n’y a pas vraiment de temps mort, ce qui à première vue est plutôt positif. On découvre en même temps que Mary quel est son passé et à quel moment tout à commencé…

Le problème c’est que j’étais à chaque fois emballée par l’idée de tout découvrir avec elle, mais que dès qu’un nouvel élément apparaissait, je ne ressentais pas grand-chose… Je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas réussi à entrer totalement dans l’histoire, qui m’a parue un peu trop facile.

La fin par exemple est beaucoup trop simple : à mon sens il n’y a pas vraiment d’embûches qui se dressent sur le chemin de l’héroïne ! Or, j’adore les séries fantasy avec une bonne dose d’intensité dramatique (des morts inattendues, des rebondissements incroyables, des héros qui souffrent, qui se remettent en question, etc.). Vous allez me dire, on peut trouver une large part dramatique dans l’histoire puisqu’il y a des morts, et que le passé de Mary est parsemé de malheurs. Oui mais quand même, je n’ai pas accroché.

Je n’ai pas trouvé d’élément original dans le livre, et la psychologie des personnages n’est pas assez développée à mon goût. Je comprends pourquoi certains classent ce bouquin dans la catégorie « jeunesse » car l’impression que j’ai eue à la fin du livre, c’est que si j’avais eu 15 ans j’aurais sûrement beaucoup plus apprécié cette histoire…

Malgré tous ces bémols, c’est quand même une lecture agréable puisque j’ai finis le livre en quelques jours, et je pense que l’auteur est bon dans la catégorie jeunesse. Ce livre peut être une bonne entrée en matière pour tous ceux qui débutent en fantasy, notamment pour ceux qui n’ont pas envie de commencer par une saga en 12 tomes !

  • Ma note : 3/5

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire