1 novembre 2010

Ceux qui sauront - Pierre Bordage

5 comments

  • Le synopsis :

Et si la Révolution française n'avait pas eu lieu ? Voici le portrait d'une France qui ne fut jamais, où une minorité d'aristocrates continue, aujourd'hui, d'asservir les masses populaires, notamment en interdisant l'instruction. Jean, fils d'ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu'une descente de police met un terme brutal aux cours qu'il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la Résistance, il devient hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant, la vie dorée qu'on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde...

  • Mes impressions :

C’est la première fois que je lis une uchronie, et aussi la première fois que je lis du Bordage, et j’ai été très agréablement surprise ! Bordage décrit ici une France du 21ème siècle dans laquelle le progrès sous toutes ses formes a été censuré ou accaparé par la minorité au pouvoir, les aristocrates, qui gravitent autour du roi à la cour de Versailles. L’éducation est interdite aux « cous noirs », la classe de travailleurs, et punie par un minimum de dix ans d’emprisonnement dans des camps de redressement. La rébellion est punie de la peine de mort et plusieurs émeutes se sont transformées en bains de sang depuis la révolution de 1789.

Tout au long du récit, nous suivons d’un côté Jean, un « cou noir » qui suit des cours dans des classes clandestines, et de l’autre Clara, la fille du trésorier du roi, qui rêve de quitter sa cage dorée pour des contrées lointaines. Tous deux passent brutalement de l’enfance à l’âge adulte dans un enchaînement d’événements qui les amèneront à se rencontrer et à prendre conscience de l’injustice et des travers de ce gouvernement.

Le récit insiste beaucoup sur l’importance du savoir dans nos sociétés actuelles, il nous rappelle que ce qui nous parait si évident (l’éducation pour tous, les droits de l’homme, etc.) ne doit pas être considéré comme un acquis et qu’il a fallu se battre pour l’acquérir. Le message que fait passer ce livre peut paraître moralisateur et il n’est pas toujours délivré avec subtilité, mais on est très vite emporté par l’histoire et cela ne m’a pas trop gênée.

Un petit bémol tout de même, c’est que le livre se concentre surtout sur l’histoire de Clara et de Jean, leurs déboires, leur apprentissage brutal de la vie et de la cruauté du régime, leur rencontre (un peu trop prévisible au passage). Les infinies possibilités liées au décor politique et social ne sont pas exploitées en profondeur, et c’est ce qui manque au livre. On est un peu déçu que l’auteur n’ait abordé cet aspect qu’en surface, alors qu’il offrait de belles perspectives. Le livre fait donc plutôt penser à un roman jeunesse, ce qui ne m'a pas du tout empêché d'apprécier le livre.

J’ai beaucoup aimé ’écriture de l’auteur et je pense lire une autre de ses œuvres très bientôt. Je pense également tenter de lire une autre uchronie d’un autre auteur car je ne connais pas du tout ce genre et il me paraît particulièrement intéressant.

Ma note : 4/5

5 commentaires:

  1. Pour ça a été un coup de coeur :)
    Content que ca t'ai plu :)

    Jolie blog au passage :D

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dans ma Pal ! Et bienvenue à ton blog qui est récent, je crois !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, il n'a que quelques jours! Merci pour le message de bienvenue :D

    RépondreSupprimer
  4. J'ai du mal à me lancer dans les œuvres de cette auteur car ce n'est tout simplement pas "mon genre" mais les points que tu soulèves m'intéressent. A voir de plus près donc!

    Joli blog!

    RépondreSupprimer