10 novembre 2010

Chien du Heaume - Justine Niogret

3 comments



  • Le synopsis :

On l'appelle Chien du Heaume parce qu'elle n'a plus ni nom ni passé, juste une hache ornée de serpents à qui elle a confié sa vie. La quête de ses origines la mène sur les terres brumeuses du chevalier Sanglier, qui règne sans partage sur le castel de Broe. Elle y rencontre Regehir, le forgeron à la gueule barrée d'une croix, Iynge, le jeune guerrier à la voix douce, mais aussi des ennemis à la langue fourbe ou à l'épée traîtresse. Comme la Salamandre, cauchemar des hommes de guerre...
On l'appelle Chien du Heaume parce qu'à chaque bataille, c'est elle qu'on siffle.
Dans l'univers âpre et sans merci du haut Moyen Âge, loin de l'image idéalisée que l'on se fait de ces temps cruels, une femme se bat pour retrouver ce qu'elle a de plus cher, son passé et son identité.

  • Mes impressions :

Cette lecture a été pour moi tout à fait étonnante : l’auteure a un style bien à elle, cru et percutant. Bien que le roman soit construit sur un rythme « lent » (très peu d’action), j’ai apprécié la lecture (même si j’aurais aimé un peu plus de combats…). Le récit déroule doucement la vie de Chien du Heaume : la quête de son nom et de son passé ainsi que ses quelques sorties hors du castel ponctuent les longs et rudes hivers passés au coin du feu à se raconter des histoires et à manger grassement. Ce roman est une immersion au cœur de la vie médiévale, et on referme le livre avec l’impression d’avoir volé quelques instants de vie à chaque personnage, mais que leur histoire continuera à suivre son cours bien après les dernières pages.

L’intérêt du livre, c’est aussi son héroïne atypique : mercenaire, femme bourrue, laide, petite et ronde, qui ne quitte pas sa hache et se sent plus à l’aise au milieu des guerriers que dans un rôle de « gentille » femme qui attend sagement son mari. Les autres personnages ont également leur charme et l’auteure n’évoque bien souvent qu’un petit bout de l’histoire personnelle de chacun, si bien que beaucoup de points restent encore mystérieux. C’est ce qui fait le charme du livre, mais aussi ce qui frustre un peu : le roman est trop court, on aimerait parfois en savoir plus, quitter la route de Chien du Heaume pour suivre celle des autres personnages et de leur passé...

  • Ce qu'il faut retenir :

Avec un premier roman percutant et un style d’écriture très personnel, Justine Niogret est une jeune auteure française à suivre !

  • Ma note : 4/5

3 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce roman aussi, Justine a une sacrée plume :)

    RépondreSupprimer
  2. oooh, ça a l'air drôlement chouette comme histoire! J'ai seulement lu le synopsis, et je vais le mettre illico dans ma wish list!

    RépondreSupprimer
  3. Pas encore lu mais il est sur ma liste d'achat et ce que tu en dis n'arrange pas mon cas! :))

    RépondreSupprimer