28 novembre 2010

Le Nom du Vent - Patrick Rothfuss

13 comments

  • Le synopsis :
J'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi les pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.

J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi.

Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance, dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets...

Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin.
Découvrez la vérité qui a créé la légende.

  • Mes impressions :

L ’histoire débute par une soirée en apparence comme les autres, dans une auberge tenue par Kote, dans un petit village au milieu de nulle part. Un événement va vite venir bouleverser la vie tranquille de l’auberge, et on comprend rapidement que Kote et son apprenti Bast ne sont pas des villageois ordinaires… Chroniqueur, un scribe très connu, est venu jusque dans ce coin paumé pour trouver Kote, qui s’avère être en fait, malgré son jeune âge, un héros fabuleux. Des dizaines de rumeurs circulent sur lui : beaucoup le croient mort, voire le considèrent comme un mythe qui n’a jamais existé. Kote, dont le vrai nom est en fait Kvothe, va alors raconter son histoire à Chroniqueur, pour rétablir la vérité, et sûrement aussi régler ses comptes avec les démons de son passé… Kvothe propose un marché au scribe : s’il lui raconte son histoire, Chroniqueur devra lui accorder trois jours entiers pour écouter son récit.

Nous suivons donc la première journée de ce long récit. Kvothe a vécu une enfance heureuse auprès de ses parents et de leur troupe de comédiens et musiciens. Ils font tous partie des Edema Ruh, un peuple d’artistes itinérants. Kvothe s’avère être un virtuose de la musique, et il deviendra doué dans beaucoup d’autres domaines par la suite : un arcaniste rejoint un jour la troupe et lui enseigne les rudiments du sympathisme (une forme de magie), la science des plantes, et d’autres connaissances diverses et variées. J’ai beaucoup aimé cette partie du roman : son enfance parmi les Edema Ruh, son apprentissage de la magie et sa relation particulière avec Abenthy l’arcaniste.

De là est née son attirance pour l’Université, où il finira bien évidemment par atterrir. Il s’avère alors être un élève très doué pour son jeune âge. Mais justement il est jeune, ce qui le poussera à commettre de nombreuses erreurs du fait de son imprudence, de sa naïveté et de sa trop grande confiance en lui.

Le Nom du Vent est un pur roman de Fantasy au sens où on y retrouve les ficelles classiques du genre : un jeune surdoué qui se retrouve sans famille et dont l’aptitude pour la magie en fera un grand héros. On retrouve également l’utilisation d’une histoire dans l’histoire : c’est le Kvothe d’aujourd’hui qui raconte son parcours de jeunesse, comme dans d’autres romans bien connus (l’Assassin Royal par exemple).

Kvothe est un personnage attachant, et on est avide d’en savoir plus sur sa vie, surtout lorsqu’on lit la 4ème de couverture, très alléchante. Cependant, l’action n’est pas souvent au rendez-vous, ce qui pourrait déplaire à certains. Cela n’a en rien gêné ma lecture, car même si certains passages peuvent paraître longs, Patrick Rothfuss nous déroule la vie de Kvothe avec justesse, sans démesure, et juste ce qu’il faut de sentiments ou de magie. L’auteur a un talent de conteur indéniable qui fait de ce premier roman une réussite.

J’ai beaucoup apprécié la magie inventée par l’auteur, car elle a un côté scientifique qui la rend beaucoup plus crédible que dans d’autres romans de Fantasy. L’idée qu’une discipline de la magie soit dédiée au pouvoir des noms est aussi très intéressante et j’ai hâte que cet art soit un peu plus développé dans la suite de la trilogie. Après tout, c’est ce pouvoir des mots qui a donné son nom au 1er tome, et c’est le pouvoir d’invoquer le vent qui a poussé Kvothe à se tourner vers la magie.

Malgré la trame classique du récit, Le Nom du Vent est un roman qui sort du lot : Patrick Rothfuss nous offre une Fantasy légère et agréable dont on devient vite accro. J’attends avec impatience la sortie du deuxième tome ! Et mention spéciale pour la couverture magnifique qui me laisse rêveuse...

  • Ma Note : 5/5

13 commentaires:

  1. J'ai tellement entendu parler de ce roman, que je n'ai qu'une envie le lire, je l'ai d'ailleurs inscrit pour notre challenge ABC à la lettre R !

    RépondreSupprimer
  2. Ta critique m'a donné encore plus envie de le commencer! J'ai déjà hâte à 2011 pour le challenge!

    RépondreSupprimer
  3. Vous allez pouvoir organiser une lecture commune :)
    Moi j'ai hâte de lire la suite (et j'espère qu'il vous plaira...)

    RépondreSupprimer
  4. Ca fait longtemps qu'il me tente et tu m'as définitivement convaincue!

    RépondreSupprimer
  5. J'espère lire prochainement ton avis Phooka !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai fini ce livre il y a deux jours, et c'est un véritable coup de coeur pour moi !

    Même si ça semble être de la fantasy classique, je lui ai trouvé quelque chose d'innovant en même temps. Et puis l'écriture de Patrick Rothfuss est un pur plaisir !

    J'ai dévoré les 800 pages sans m'en rendre compte.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, il y a un petit quelque chose qui démarque ce livre des autres, un style particulier et très agréable à lire :)
    Contente qu'il t'ai plu en tout cas !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai également lu et adoré ce livre, je ne sais pas si tu es au courant mais le tome 2 sort en mars aux Etats-Unis. Je n'aurais sûrement pas la patience d'attendre Bragelonne, j'ai trop hâte !

    RépondreSupprimer
  9. Je savais qu'il sortait en 2011 mais quand, ça non. Je pense que je vais quand même attendre la sortie française, j'ai plein d'autres lectures à entamer d'ici là donc pas de problème pour attendre ! Mais du coup, si toi tu le lis en anglais, j'irais voir ta critique :)

    RépondreSupprimer
  10. Je vois que toi aussi tu le notes 5/5 ! :D C'est vrai que c'est le type de Fantasy que l'on aimerait voir plus souvent, surtout pour un premier roman ;)

    RépondreSupprimer
  11. Eh bien, moi qui ai trouvé ce livre relativement bon mais pas extra, je suis épatée de le voir si bien noté... comme tu dis, trame classique et des longueurs qui m'ont éloigné du plaisir.

    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La trame classique ne m'a pas du tout dérangée en fait. C'est vrai que c'est un gros pavé mais je ne me souviens pas m'être ennuyée !! Tu vas quand même essayer de lire la suite ?

      Supprimer
  12. Je n'ai rien à rajouter à ton avis que je partage entièrement ! :) Une très belle lecture et un héros attachant malgré ses petits défauts, sûrement dus à sa jeunesse dans ce tome 1.

    RépondreSupprimer