30 décembre 2010

Au-Delà des Ombres - Brent Weeks

2 comments

  • Le synopsis :

Le tueur parfait n'a pas de conscience, il a une mission.
Cénaria est un royaume brisé et exsangue où règnent la famine et le désespoir. Il n'est plus défendu que par une armée misérable. Kylar Stern voudrait placer son ami Logan sur le trône, mais comment réussir sans recourir au meurtre? Au nord, le nouveau Roi-dieu a un plan. C'est de la pure démence mais, s'il parvient à le réaliser, personne ne pourra plus l'arrêter. Kylar a enfin appris le prix tragique de l'immortalité. Pour sauver ses amis, et peut-être même ses ennemis, il doit accomplir l'impossible: assassiner une déesse. S'il échoue, il condamnera la moitié d'un continent. S'il réussit, il perdra tout ce à quoi il tient.

  • Mes impressions :

J’avais vraiment adoré le tome 2, j’ai un peu moins apprécié le tome 3. Cependant, cela reste de la bonne Fantasy comme on l’aime ! Pourquoi cette petite pointe de déception, assez étonnante étant donné qu’en général, plus on avance dans les tomes et plus on apprécie l’histoire ? Pour tout vous dire, j’ai eu l’impression pendant une grande partie du récit qu’il n’y avait pas de trame principale, pas de fil conducteur. Comme si on voyait des scènes indépendantes impliquant chaque personnage, et que l’élément qui les reliait entre elles (car il y en a un bien sûr) était très ténu, comme une lointaine intuition. Bien sûr, on se doute que tout ça est lié, mais je ne sais pas comment l’expliquer, pour moi il manquait le petit quelque chose qui nous pousse à nous jeter sur la page suivante parce que subitement, on a compris les implications de tel événement sur un autre et qu’on veut voir ce qui va se passer.

Ceci dit, ce tome ne manque pas de points positifs pour autant. Son attrait réside sans aucun doute dans l’évolution des personnages, aussi bien au niveau psychologique qu’au niveau des actions que chacun entreprend : ce tome est celui des grands chamboulements pour tous les protagonistes, c’est le temps où le destin de chacun se joue… On y apprend entre autres qui est le Loup, quel est le prix de l’immortalité, et le rôle de chacun dans l’histoire se précise.

Vi est sans conteste mon personnage préféré, j’aurai presque aimé que Brent Weeks lui consacre un peu plus de développements. Mais son attrait réside aussi dans ses relations avec Kylar, donc les deux personnages sont indissociables. Le personnage le plus étonnant de ce troisième tome est sans conteste Dorian le prophète. Si son rôle restait assez flou et effacé dans les tomes précédents, il est ici très important et ses décisions sont plutôt inattendues. De plus, ses actions nous poussent à la réflexion : tout au long du récit, on s’interroge sur la notion de Bien et de Mal. Beaucoup de personnages (ne serait-ce que Kylar) perpétuent des atrocités, font souffrir les autres (qu’ils soient amis ou ennemis), assassinent de nombreuses personnes, parfois dans un idéal de justice, ou en pensant au bien de leur peuple/de leurs proches. Se pose alors cette fameuse question : « est-ce que la fin justifie les moyens ? ». Est-ce que toutes les guerres ne sont pas partie d’un sentiment d’agir pour le Bien de la part de chaque protagoniste ? Ce qui est intéressant ici, c’est qu’on aborde le point de vue de plusieurs peuples sur une même guerre, et le point de vue de plusieurs personnes sur une même situation. Les réflexions que Dorian se fait à lui-même enrichissent notre questionnement, et ses pensées apportent une vision nouvelle aux sacrifices que chaque personnage consent à faire, qu’il soit de sacrifier des vies ou de sacrifier son bonheur personnel.

Ce tome m’a donné le même sentiment de réflexion que Death Note (pour ceux qui ont lu le manga ou vu l’anime), dans lequel le personnage représentant le Mal tue en pensant faire le bien, pour un idéal de justice, et le personnage représentant le Bien utilise des méthodes parfois extrêmes pour arriver à ses fins. La frontière paraît parfois bien mince entre les deux… C’est un peu ce qui arrive ici (mais vous comprendrez que je ne peux pas en dire plus sur les personnages et les situations auxquelles je pense… Pour ça il vous faudra lire la trilogie !!).

Pour conclure, une fin assez classique, avec de grandes batailles, un regroupement de tous les protagonistes, … et je n’en dirais pas plus (que c’est dur de parler de ce tome sans rien révéler de l’histoire !). Donc pas trop de surprises sur la fin, ce qui m’a laissé une petite pointe de déception. A moins que ça ne soit le fait de me dire que je ne verrais plus tous ces personnages ?

En bref, une trilogie que je recommande à tous les amoureux de la Fantasy !

  • Ma Note : 4/5

2 commentaires:

  1. T'aurais-je influencée ? :p Bon ça me rassure en tout cas, les points négatifs ne viennent pas que de moi ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je viens seulement de lire ton billet sur ce tome là, c'est vrai qu'on a un peu le même ressenti ! J'ai même hésité à mettre la note 3/5 mais je me suis dit que quand même, il méritait un 4/5 malgré les points négatifs

    RépondreSupprimer