14 juillet 2011

L'Assassin Royal, Tome 11 - Robin Hobb

8 comments

  • Le synopsis :

La narcheska Elliania, des îles d'Outre-mer, a lancé au prince Devoir un défi : il doit lui rapporter la tête du dragon Glasfeu s'il veut l'épouser. Il lui faut donc se rendre sur l'île d'Aslevjal où se trouve le monstre, prisonnier de la glace. Mais le jeune homme a fort à faire pour convaincre les Outrîliens de le laisser partir. Après de longs pourparlers et des préparatifs à Castelcerf, le prince prend enfin la mer, accompagné de Fitz et d'Umbre. Hélas, à la suite des machinations de ce dernier pour l'empêcher de se joindre à eux, le fou, qui a prédit à Fitz sa mort à Aslevjal, demeure retenu dans les Six-Duchés.

Lorsque le groupe aborde l'île et son glacier, il installe son campement sur le site où gît le dragon, dans un froid polaire, parmi des plaines de glace et de neige entrecoupées de fractures et de crevasses. Mais, au moment où on commence à creuser, des événements inquiétants surgissent, qui mettent en danger l'expédition. Pourquoi ? Qui en est à l'origine ?

  • Mes impressions :

J'ai trouvé ce tome-ci en-dessous du précédent, qui avait été un vrai coup de cœur. Normal, me direz-vous, car ce tome 11 est le début du tome "Fool's Fate" en VO, tandis que le tome 10 constituait la fin du tome "Golden Fool" en VO. Forcément, le récit n'est pas le même au début et à la fin d'un tome. J'ai donc ici regretté une action encore une fois trop lente à mon goût, et surtout, j'ai ressenti comme un vide énorme l'absence du Fou quasiment tout au long du livre. Je n'ai d'ailleurs pas toujours compris les réactions de Fitz vis-à-vis du Fou, et ça m'a rendu bien triste de les voir si éloignés l'un de l'autre. Voilà pour les gros points négatifs, qui, vous allez le voir, sont compensés par d'autres aspects que j'ai appréciés.

En continuité avec le tome précédent, Fitz en découvre de plus en plus sur le caractère d'Umbre : son ambition sans limite, le fait qu'il se serve de Fitz sans scrupules malgré son amour pour lui, et aussi l'espèce de lutte qui l'oppose au Fou pour savoir qui Fitz choisira à la fin : sa loyauté pour les Loinvoyant, ou son amitié pour le Fou, son Prophète Blanc ? Ces deux "allégeances" sont-elles compatibles ?

J'ai aussi apprécié d'en découvrir (enfin) un peu plus sur Ortie et ses pouvoirs, ainsi que sur la personnalité et l'étendue de la puissance d'Art de Lourd.

Autre point positif : la culture outrilienne, très différente des mœurs des Six-Duchés, est bien travaillée, et on l'observe à travers les yeux d'un étranger qui découvre une nouvelle culture avec curiosité et effroi en même temps. J'aime bien la narcheska, et encore plus dans ce tome.

J'ai aussi aimé l'état d'esprit de Fitz : beaucoup de vérités cachées commencent à se faire jour, comme s'il avait tellement emmagasiné de secrets et de mensonges tout au long de sa vie qu'il ne pouvait plus en absorber une seule goutte, et qu'il devait absolument vider son sac, crever l’abcès, détruire ce mur qu'il y a entre lui et les autres et se libérer de son fardeau. Certes, il est encore loin d'y arriver, mais j'espère que l'auteure lui en donnera l'occasion avant la fin. Ce qui est intéressant aussi, c'est que Fitz porte un regard nouveau sur ses actes passés : il se rend compte que beaucoup de choix qu'il a fait et qu'ils pensaient bons pour ses proches (notamment cacher sa survie à Burrich, Molly, Patience et les autres pour les protéger), n'était peut-être pas la bonne solution. Il se rend compte que ses choix ont fait beaucoup souffrir les autres, et aussi lui-même.

Bref, je n'en dit pas trop pour ne pas gâcher le plaisir. Pour finir, le point le plus remarquable, c'est que pour une fois, le découpage français a été relativement bien choisi puisque la dernier page nous laisse sur les fesses, avec un cliffhanger qui m'a vraiment surpris ! C'est pourquoi je me suis jetée le soir-même sur le tome 12 :)

  • Ce qu'il faut retenir :
Un tome un peu en-dessous des précédents, dans lequel je regrette le manque d'action et l'absence du Fou. Mais des points positifs également, comme l'approfondissement des personnages d'Ortie et de Lourd (et de leur relation avec Fitz), une découverte de la culture outrilienne, et une nouvelle remise en question pour Fitz. Et surtout, une fin en cliffhanger qui nous pousse à enchaîner directement avec le tome 12 (heureusement, il était déjà dans ma PAL!)


8/10

Super ! Trolle en redemande !


Lecture commune réalisée avec :

Frankie - Iani - Julien le naufragé - Nienör
 

8 commentaires:

  1. C'est vrai que ce début de tome est un peu longuet, mais le tome en VO est un tel pavé que finalement ça se justifie quand même ^^. Et puis même s'il ne se passe concrètement pas grand chose, il y a quand même beaucoup de choses qui s'accélèrent dans les relations entre Fitz et d'autres personnages. D'un autre côté, Fitz est emberlificoté dans tellement d'intrigues qu'il faut bien commencer à les résoudre quelque part =p.
    En tout cas je suis d'accord avec toi sur les coutumes Outriliennes et la Narcheska, c'est un des passages que j'ai préférés dans cette partie ^^!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis entièrement d'accord avec ton avis ! J'aime beaucoup aussi que des vérités soient mises à jour concernant Fitz et également beaucoup regretté l'absence du Fou !

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi, c'est l'absence du fou qui m'a le plus marquée : c'est là que je me rends compte à quel point j'adore ce personnage !
    Sinon, je suis bien sûr d'accord avec tout le reste, notamment ce que tu dis sur Umbre... il m'agace de plus en plus celui-là.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne l'ai pas trouvé en dessous des autres, parce que mon intérêt avait baissé avec les tomes 7-9 que j'avais vraiment trouvé en dessous des 6 premiers. Mon intérêt est remonté au tome 10 et là le 11 m'a également beaucoup plu.
    Mais dans l'ensemble, je partage ton ressenti !

    RépondreSupprimer
  5. Et j'ai moi aussi peur de découvrir la fin, mais d'un autre côté je n'attends plus que ça ! J'ai vraiment hâte de savoir comment Hobb va nous démêler tous ces nœuds ^^

    RépondreSupprimer
  6. Dans l'ensemble, je trouve aussi que les 6 premiers tomes sont meilleurs

    RépondreSupprimer
  7. Ton résumé de ce qu'il faut en retenir est très juste. Ce tome est en dessous du précédent, il souffre de quelques longueurs, surtout pour la deuxième partie pour moi. Mais j'ai aimé découvrir ce peuple des îles.Sans oublier le développement des nouveaux personnages... et le cliffhanger final qui donne envie de lire la suite immédiatement. Au fait... ma chronique est en ligne.

    RépondreSupprimer