28 janvier 2012

Léviathan, Tome 1 - Scott Westerfeld

8 comments


  • Le synopsis :

1914. A l'aube de la Première Guerre mondiale. D'un côté, les darwinistes (Anglais, Français), adeptes du tout biologique et rois de la manipulation génétique. De l'autre, la civilisation ultra-mécanique, les clankers (Allemands, Autrichiens.) La guerre éclate avec l'assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand. Alek, son fils, menacé lui-aussi de mort, prend la fuite sur un robot de combat bipède bardé de mitrailleuses. Il réussit à rejoindre la Suisse et se cache dans un vieux château en ruines. Pendant ce temps, la jeune Ecossaise Deryn Sharp, orpheline, s'habille en garçon et se fait engager dans l'Air Service (forces aériennes britanniques.) Après un premier vol d'essai mouvementé aux commandes d'une méduse volante, elle rejoint l'équipage du Léviathan, sorte de baleine géante gonflée à l'hydrogène. A son bord, un chargement biologique, classé secret défense. Ils volent vers Constantinople, mais les Allemands les attaquent et le Léviathan s'écrase dans les Alpes. C'est là que Deryn, toujours déguisée en homme, fait la rencontre explosive d'Alek...

  • Mes impressions :

Léviathan est le premier tome d'une trilogie jeunesse qui s'annonce bien sympathique ! L'auteur y revisite la Première Guerre Mondiale, et notamment son déclenchement. En effet, Léviathan est une uchronie : à partir de faits réels, l'auteur nous entraîne dans un monde alternatif. Ainsi, suite à l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois, l'Autriche et la Serbie entrent en guerre. Un conflit qui va rapidement s'étendre à toutes les grandes nations...

Mais dans cette Histoire alternative, les deux camps diffèrent surtout de part leur conception même de la guerre. D'un côté nous avons les clankers, le camp de la technologie; et de l'autre les darwinistes, qui prônent la biologie, le vivant. Les clankers se battent avec des mécanopodes, d'énormes robots dirigés par l'homme, un peu comme dans Evangelion (pour ceux qui connaissent ce manga). De leur côté, les darwinistes ont créé des êtres vivants génétiquement modifiés, des éco-systèmes tout entiers dont ils se servent comme arme de guerre ou comme moyen de transport. Des conceptions totalement antagonistes qui font que les deux camps ne se comprennent absolument pas...

Au milieu de tout ça, nous suivons deux jeunes héros dont les chemins vont très vite se croiser. D'abord Aleksandar, fils de l'archiduc assassiné et conducteur de mécanopode, qui tente de fuir face à ses poursuivants serbes qui cherchent à l'éliminer. Ensuite, Deryn, une jeune fille darwiniste qui souhaite s'engager dans l'Air Service et qui se fait passer pour une homme afin de pouvoir passer l'examen d'entrée...

A travers leur rencontre, leur conception du monde va changer, ils vont apprendre à dépasser leurs préjugés pour finir par oublier d'abord leur différence de classe (Aleksandar est aristocrate, Deryn est fille du peuple), mais aussi et surtout l'antagonisme qui sépare les clankers des darwinistes.

Un livre qui donne envie de s'intéresser à l'histoire, car on parle beaucoup de la Première Guerre Mondiale mais on en sait finalement très peu sur son déclenchement. Les personnages sont sympathiques  mais mériteraient un peu plus d'approfondissement. L'histoire  même si elle est clairement destinée à un public jeunesse, reste intéressante grâce aux intrigants darwinistes et à cette guerre entre la technologie et le biologique. L'univers est donc vraiment intéressant, et j'espère en découvrir encore plus dans les deux prochains tomes ! A noter, des illustrations bien utiles parsèment le récit, et l'auteur nous explique en quelques pages dans la postface l'histoire réelle et comment il l'a transformé dans Léviathan : j'aime beaucoup quand les auteurs reviennent sur leur livre pour nous expliquer un peu ce qu'ils ont fait et pourquoi ils l'ont fait. Tout ça pour dire que le tome 2 a déjà atterri dans ma PAL et que je ne vais pas l'y laisser trop longtemps :)

  • Ce qu'il faut retenir :

Un univers intéressant pour une Première Guerre Mondiale alternative opposant les clankers, adeptes du tout technologique, et les darwinistes, généticiens en herbe et utilisateurs d'animaux étranges comme arme de guerre, moyen de transport, ou tout simplement comme animal de compagnie ! L'auteur explore deux visions différentes au travers de deux jeunes héros, un pour chaque camp, et joue sur plusieurs types de conflits entre les personnages, qu'ils soient purement liés à la guerre ou même culturels. Malgré quelques défauts dus au public jeunesse visé, c'est un bon premier tome qui nous laisse avec plein de questions en suspens et donne envie de lire la suite.


8/10

Super ! Trolle en redemande !



3/26

8 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu d'uchronie, mais là je me laisserais bien tentée =)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais a-do-ré (oui oui, avec les petits traits et tout !) Westerfeld est un auteur que j'adore, plus j'en lit et plus j'apprécie... Le second tome est excellent aussi !

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre qui me fait très très envie ! Et ton avis ne fait que conforter cette envie :)
    Mais avant faut que j'avance dans mes séries déjà en cours...

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que la postface est intéressante :) Effectivement, les personnages méritent clairement d'être approfondis. Pour ma part, j'ai trouvé que ce tome se révèle une grosse introduction, c'est bof bof :/
    Dommage que tu ne sois pas venue en discuter avec nous sur le Cercle d'Atuan ;)

    RépondreSupprimer
  5. Oui je voulais en parler sur le Cercle mais je l'ai commencé bien trop tard donc j'ai laissé tomber...

    RépondreSupprimer
  6. Roh tu peux venir 3 semaines après, on lis quand même tes messages hein :D
    Je suis un peu comme toi, bien aimé l'univers, mais je le trouve un peu trop "jeunesse", même si ça ne m'empêchera pas de lire la suite ^^

    RépondreSupprimer
  7. Bon ba la prochaine fois je ferais un effort :)

    RépondreSupprimer
  8. Une fois de plus, on me donne envie de lire ce livre. Et pourtant, j'ai envie d'attendre un peu

    RépondreSupprimer