21 février 2012

Majipoor, Tome 1 : Le Château de Lord Valentin - Robert Silverberg

6 comments

  • Le synopsis :

Sur Majipoor - trois continents immenses, des océans démesurés -, un jeune homme s'éveille. Il ne se souvient que de son nom : Valentin.

Au même instant, des fêtes se préparent: on attend le maître de la planète, le Coronal. Mais est-il bien celui qu'il paraît être ? Tandis que Valentin découvre auprès d'une troupe de jongleurs son aptitude à leur art, il est hanté par d'étranges rêves: il serait le vrai Coronal et l'on aurait transféré son esprit dans un autre corps ...

Carabella, une jolie saltimbanque, l'encourage à revendiquer son autorité. Mais pour parvenir jusqu'au Coronal, Valentin devra traverser des continents, des océans. La troupe de jongleurs dont il fait désormais partie se rallie à lui ... Tous haïssent le Coronal. Vont-ils pour autant aider Valentin ?

  • Mes impressions :

Voilà un auteur très prolifique dont le nom évoque forcément quelque chose aux adeptes des littératures de l'imaginaire. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le cycle de Majipoor fait partie du Challenge Chefs d’œuvre de la SFFF organisé par Snow ! Si je m'attelle aux écrits de ce grand monsieur, c'est parce que les éditions Robert Laffont lui donnent une seconde vie en sortant la version numérique des 7 titres de la saga.

Et franchement, ça vaut le coup ! Le monde de Majipoor est ultra riche, avec des territoires immenses peuplés par des races venues de l'univers tout entier, un fonctionnement politique bien particulier et une flopée de personnages sortis tout droit de l'imagination de l'auteur. Un background extraordinaire, avec la sensation de pénétrer dans un monde aussi vaste et complexe que peut l'être celui du Seigneur des Anneaux, riche de milles légendes et de centaines de peuples, coutumes, paysages ou sombres secrets que le lecteur se réjouit de rencontrer. Car le voyage de Valentin, le personnage principal, va nous entraîner dans des décors et des aventures très différentes les unes des autres. Même une fois au bout de ce pavé, on sent qu'on a tout juste effleuré la richesse de ce monde tellement il est vaste. Le seul point d'ombre là-dedans, c'est qu'on n'évite pas les passages descriptifs et quelques longueurs.

Mais j'ai bien vite oublié la centaine de pages que j'ai trouvé laborieuses sur le milieu du livre. Tous mes doutes sur le bouquin se sont évanouis durant les 200 dernières pages, que j'ai trouvé succulentes. Il n'y a pas beaucoup d'action dans ce livre, et pourtant on est tellement captivé par la découverte de ce monde et de ses mystères qu'on en oublie tout le reste ! Car si la paix semble régner depuis des millénaires sur Majipoor, il s'avère qu'elle s'est construite sur le dos d'un autre peuple, les Métamorphes... Et surtout, il semblerait que le Coronal (le représentant du pouvoir exécutif) actuellement en place soit un imposteur ! Le Château de Lord Valentin nous raconte en fait comment le vrai Coronal va reconquérir le pouvoir, et comment cette expérience va faire de lui un dirigeant plus proche de son peuple et plus conscient des incohérences du système politique en vigueur depuis des millénaires sur cette vaste planète.

Bon, je peux pas en dire beaucoup plus sur l'histoire. Retenez simplement que cette lecture vaut le coup :) C'est un classique de la littérature SFFF dont on parle peu, mais qui s'avère intéressant à lire, et si vous plonger dans un pavé ne vous rebute pas, alors foncez !

  • Ce qu'il faut retenir :

Un classique de la littérature SFFF dont l'intérêt ne réside pas dans l'intrigue en elle-même mais plutôt dans la découverte d'une planète immense avec des paysages, des races et des coutumes très variés. Un monde riche de mystères datant de plusieurs millénaires, et dont on commence seulement à entrevoir l'ampleur dans ce premier tome. Les personnages sont sympathiques et bien construits, et c'est avec plaisir qu'on suit Valentin et ses compagnons au cours de leur voyage dans les différentes contrées de Majipoor. Seul point négatif, il faut s'accrocher vers le milieu du livre, qui manque franchement d'action et peut devenir laborieux. Mais ce petit coup de mou est vite oublié : Le Château de Lord Valentin est un livre de qualité qui mérite sa place dans votre bibliothèque !


8/10

Super ! Trolle en redemande !

CITRIQ




Merci à la collection Ailleurs & Demain des éditions Robert Laffont de m'avoir fait confiance :)


6 commentaires:

  1. Justement j'en parlais à Mister Marmotte hier! J'avais vraiment beaucoup aimé ce livre. J'ai lu les deux tomes suivants, que j'ai trouvé plus laborieux, mais j'étais "petite", il faudrait que je les relises maintenant pour me faire un avis^^

    RépondreSupprimer
  2. Pourtant la quatrième de couverture du tome 2 me donne franchement envie :)

    RépondreSupprimer
  3. Ah Silverberg faut vraiment que je me plonge un peu plus dans les livres de cet auteur, pour le moment je n'ai lu qu'un court roman de lui. En tout cas ta chronique me donne envie de découvrir celui-là :)

    RépondreSupprimer
  4. oO là tu m'as mis l'eau à la bouche ! j'aime déjà bien cet auteur en SF "pure" (je te conseille les nomades urbaines et les temps parallèles. J'ai moins accroché à l'oreille interne), là en science-fantasy ça peut être très sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonces lael, je suis sûre que ça va te plaire ! En tout cas les monades urbaines me tentent bien, je pense m'y mettre un de ces jours !

      Supprimer
    2. J'avais zappé cet article, mais je me le note dans un coin pour le challenge SFFF, car effectivement c'est très tentant!

      Supprimer