11 avril 2012

Orianor, Tome 1 - Jean Avril

2 comments

  • Le synopsis :

Rihel, la Cité aux sept murailles, agonise dans les flammes : quarante années de siège, pour une poignée de cendre... Depuis des millénaires, les humains sont en guerre contre les forces de So'Ghol, la Montagne Noire.

Après la chute de Rihel, un seul Trône reste encore aux mains des humains : celui de la Citadelle de Céless, cœur du royaume de l'Endriel. Beaucoup disent que la situation est sans espoir, et pourtant plusieurs se tiennent encore debout, déterminés à poursuivre l'œuvre de résistance. Ensemble, ils continuent d'écrire une épopée traversant les âges.

Les voici qui s'avancent : Kahel, chevalier de l'ordre des Ivataris, mages ayant pour arme la lumière. Blanc, un enfant qui a désormais un empire contre lui. Jad, Iridia et Raygone, jeunes héros répondant à l'appel de l'Endriel, l'ultime rempart du monde libre, sur le point de tomber entre les griffes de l'envahisseur. Et Uriss, ancien roi amené en esclavage au cœur de la Montagne Noire pour y rencontrer un sort tragique : être enchaîné à son pire ennemi, par une chaîne lui faisant subir les souffrances qu'il inflige à l'autre...

  • Mes impressions :

Pour commencer merci à l'auteur qui m'a proposé de lire son livre, je ne peux qu'approuver la démarche :) D'autres blogueurs ont d'ailleurs déjà donné leur avis sur ce premier tome : Iluze, Fanadefantasy, Madoka et Melisande. Pour ma part, j'avoue avoir un sentiment assez mitigé. Le style d'écriture n'est pas mauvais, c'est fluide, je n'ai quasiment pas relevé de coquilles, et le petit nombre de pages est attractif, notamment pour ceux qui sont rebutés par les séries de gros pavés.

Malheureusement, ça ne suffit pas à maintenir un intérêt très poussé durant la lecture : l'intrigue m'a semblé assez creuse puisqu'elle se limite pour le moment à regarder le "grand méchant" envahir le monde et semer le désespoir parmi les hommes. On se doute bien qu'un espoir existe au sein des personnages rencontrés dans ce premier tome, notamment le roi Uriss, son fils Blanc et le chevalier Kahel. Mais on en apprend très peu sur les personnages, ce qui fait qu'on a du mal à s'y attacher, surtout en si peu de pages. On en apprend également peu sur l'univers, même si on devine qu'il est sûrement beaucoup plus vaste et plus complexe que ce qu'on pourrait penser au premier abord.

L'intrigue est donc quasi inexistante et ce tome me semble faire office de prologue à la saga, une introduction permettant de poser le décor. C'est donc encore très superficiel, et surtout très classique : l'histoire de la chute du Bien face au Mal, les chevaliers armés de leurs piques de lumière et les rois plein d'honneur et de bonnes intentions qui résistent, c'est la trame classique en fantasy. Et j'avoue que l'allusion à une grande montagne noire, à un grand méchant tout puissant qui est le Mal incarné, et aussi aux Trônes offerts par les Dieux aux hommes mais qui ont été perdus, tout ça me rappelle quand même grandement une trilogie mondialement connue... Est-ce voulu, Jean Avril est-il un fan du grand manitou de la fantasy ?

En tout cas, ça m'a un peu fait tiquer. Malgré tout, la lecture n'a pas été désagréable, et il est difficile de trancher sans connaître la suite. Ce premier tome tel quel me paraît un peu léger pour le moment, mais la suite pourrait tout rattraper et démentir mes propos. A voir si l'intrigue se complexifie et si les personnages s'étoffent.

  • Ce qu'il faut retenir :

Un premier tome qui n'est pas mauvais, mais qui reste trop léger si on le considère de manière isolée : une trame très classique, une intrigue quasi inexistante, un univers qui reste à peine effleuré et des personnages à la fois trop manichéens et pas assez fouillés. Mais difficile de faire mieux en si peu de pages (une centaine pour ce premier tome) ! Il faut néanmoins noter que le style d'écriture est agréable et fluide, ce qui rend la lecture facile et plaisante.

Cette introduction à l'univers de l'auteur mérite donc approfondissement, y'a plus qu'à lire la suite !


5/10


4ème livre lu

2 commentaires:

  1. Malgré ton avis mitigé, je serais tentée de le lire. Mais je pense qu'il faut mieux attendre la suite (si elle n'est pas encore sortie) afin de pouvoir la lire dans la continuité de ce prologue.

    Sinon, Fantasy sous un chêne c'est un challenge ? Parce que si c'est pas trop tard, ça me dirait bien d'y participer :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet je pense que c'est mieux d'avoir la suite sous la main, je n'ai pas vérifié mais peut-être est-elle déjà sortie ?
      Fantasy sous un chêne c'est bien un challenge. Va faire un tour chez Marmotte pour voir de quoi il retourne ! http://readingmarmotte.wordpress.com/2012/02/02/challenge-fantasy-sous-un-chene-explications-et-inscriptions/

      Supprimer