27 juin 2012

Apocalypsis, Tome 2 - Eli Esseriam

6 comments

Auteur : Eli Esseriam
Cycle : Apocalypsis
Édition : Nouvel Angle
Parution : 2012

Pages : 238
Prix : 14,90 €

Genre : Jeunesse, Fantastique


La fin du monde est proche. Ils sont quatre jeunes de 17 ans : Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils sont les Cavaliers de l'Apocalypse. Ils n'épargneront que 144 000 âmes. En ferez-vous partie ?

« Je me suis éloigné tranquillement et, dans mon sillage, le ciel continuait de se déchaîner, la terre n’en finissait pas de se lézarder, d’éclater comme un fruit trop mûr. La nuit avait l’air d’un trou béant qui avalait tout.

Je suis remonté sur ma moto et j’aurais pu jurer que, sous sa roue arrière, le bitume crevait. Les flammes couraient derrière moi et embrasaient les vignes, les arbres, les maisons. Pas pour me rattraper et m’allumer. Plutôt pour m’escorter. La traîne de la mariée, la dentelle en moins, les cris et la mort en plus. Après moi, le déluge, comme dirait l’autre. L’autre, en l’occurrence, c’était moi.» 



S
ouvenez-vous, il y a deux mois, je découvrais Apocalypsis, et j'avais un vrai coup de coeur pour Alice, cette héroïne si atypique.

Si le coup de coeur n'est pas au rendez-vous avec Edo, il n'en reste pas moins un personnage unique, original et fascinant. Tout comme Alice, qui avait des pensées et un comportement parfois effrayant et incompréhensible pour un humain normalement constitué, Edo est un affreux gaillard : tueur sans pitié, qui aime le sang et la baguarre, on en arrive pourtant à le plaindre et à l'apprécier.

Car Eli Esseriam sait mettre en exergue ses points faibles et nous laisser entrevoir un peu d'humanité et de sentiment sous le tas de muscle, derrière la boule de colère qu'est Edo.

C'est en cela que les personnages de cette série sont si intéressants et nous intriguent tant : ils n'ont à priori rien des héros qu'on trouve dans la plupart des livres (ils sont plus proches de notre représentation du "méchant"), et pourtant ce sont d'eux que dépend le sort du monde ! Ils sont antipathiques, parfois inhumains, ils aiment faire du mal aux autres, et pourtant, on éprouve de la compassion, voire de la sympathie pour eux.

On a l'impression que la souffrance et l'horreur sont deux conditions nécessaires de leur apprentissage, que l'entité qui les as choisis place tous ces obstacles sur leur route pour les forger à leur rôle de cavalier. Et face à ça, il est impossible au lecteur de rester indifférent.

Le concept des cavaliers est toujours aussi intéressant, et même si on en apprend très peu sur leur mission finale, j'ai aimé voir le lien inexplicable entre Edo et Alice surgir au milieu des épreuves, et donner à Edo le courage d'embrasser son destin. Deux personnages si différents, le feu et la glace, ça promets pour le cinquième et dernier livre, celui qui réunira les quatre Cavaliers.

Je regrette un peu que l'ensemble soit globalement lent et que tous les événements se précipitent dans la dernière partie du livre. Car une fois de plus, on a qu'une envie : lire la suite, découvrir les autres Cavaliers, les voir tous réunis pour la scène finale.

Au-delà de l'histoire, ce qui est fascinant dans cette série, c'est la capacité de l'auteure à se fondre dans le personnage, à lui donner une vraie consistance, à le faire vivre au fil des pages de manière si réaliste. On sent un réel travail sur le langage, la manière de concevoir le monde en fonction des expériences passées, et donc les réactions du personnages. Et quel personnage !! Ce qui est sûr, c'est qu'il ne laissera personne indifférent.



Eli Esseriam n'a pas choisi la facilité pour ses premiers romans, et pourtant elle s'en sort avec brio ! Elle nous offre des romans uniques, avec des personnages qui sortent vraiment de l'ordinaire et ne laisseront aucun lecteur indifférent. Le thème des Cavaliers de l'Apocalyspe est une vraie trouvaille, et la narration est tout bonnement géniale. Après la froide Alice, voici venu Edo, une boule de colère et de violence qui vous brûlera tel un feu ardent^^

Unique je vous dit ! Un univers sombre et intriguant, à mettre entre toutes les mains !


8/10

Super ! Trolle en redemande !

6 commentaires:

  1. J'avais aimé Alice malgré son côté glaciale, mais j'ai grand hâte de rencontrer sieur Edo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai hâte de rencontrer le 3ème cavalier : Maximilian !

      Supprimer
  2. voilà une chronique qui me fait bien plaisir de lire car je viens juste de commander les 2 premiers tomes et j'ai prévu de lire Alice courant juillet :)

    RépondreSupprimer