30 juin 2012

Janua Vera - Jean-Philippe Jaworski

15 comments

Auteur : Jean - Philippe Jaworski

Édition : Folio SF
Parution : 2009

Pages : 488
Prix : 8,60 €

Genre : Fantasy


N
é du rêve d'un conquérant, le Vieux Royaume n'est plus que le souvenir de sa grandeur passée... Une poussière de fiefs, de bourgs et de cités a fleuri parmi ses ruines, une société féodale et chamarrée où des héros nobles ou humbles, brutaux ou érudits, se dressent contre leur destin. Ainsi Benvenuto l'assassin trempe dans un complot dont il risque d'être la première victime, AEdan le chevalier défend l'honneur des dames, Cecht le guerrier affronte ses fantômes au milieu des tueries... Ils plongent dans les intrigues, les cultes et les guerres du Vieux Royaume. Et dans ses mystères, dont les clefs se nichent au plus profond du cœur humain...



J
e suis littéralement tombée sous le charme de cet auteur ! Car c'est avec une facilité déconcertante que Jean-Philippe Jaworski m'a entraîné dans son univers, et j'en ressors conquise. Au premier abord, on pourrait se dire que le Vieux Royaume n'est qu'un univers de fantasy médiévale comme un autre, et pourtant, on en est très loin. J'y ai vu un réalisme surprenant, une richesse captivante, un monde plein de promesses, qu'on a envie d'explorer encore et encore...

C'est un univers plein de possibilités, un monde qui regorge d'histoires à raconter. Ce qui est génial c'est que chacune des 8 nouvelles explore un registre très différent : tantôt onirique, tantôt humoristique, émouvant, angoissant, parfois sous forme de conte, parfois tel un récit de chevalerie ou une enquête policière. On ne s'ennuie jamais !

La constante dans tout ça, c'est la plume de l'auteur, qui reste toujours très travaillée. Les qualificatifs "raffiné" ou "ciselé" que j'ai pu lire ici et là conviennent très bien à ce style d'écriture qui m'a énormément plu. Les mots semblent donner vie aux personnages et à leur environnement, le ton de chacune des nouvelles, la psychologie des personnages sonnent juste. Cet univers est emprunt de réalisme, comme si Jean-Philippe Jaworski avait lui-même vécu dans le Vieux Royaume et nous contait des histoires glanées ici et là. L'aspect fantasy ne se retrouve pas dans des magiciens ultra puissants, des dragons, licornes ou autres créatures fantastiques, mais dans des éléments plus subtils. Le merveilleux a sa place dans la vie de tous les jours, que les personnages soient paysans, chevaliers, rois ou assassins, et c'est ce qui donne un réalisme si poussé au Vieux Royaume.

Bref, un univers captivant dont on ne se lasse pas, et qu'on quitte à regrets...

Bien sûr, certaines nouvelles ont emporté ma préférence, mais j'ai trouvé l’ensemble du recueil très équilibré et j'ai apprécié chacun des 8 récits. 

Ma nouvelle préférée reste Mauvaise Donne, et dans laquelle j'ai enfin pu faire la connaissance de Buevenuto, personnage que l'on retrouve dans Gagner la Guerre (que je suis bien contente d'avoir dans ma PAL^^). J'ai beaucoup apprécié le personnage, qui m'a un peu fait penser à Locke Lamora. C'est avec grand plaisir que je l'ai suivi au fil de son histoire, mêlant action, intrigues politiques et souvenirs de guerre.

J'ai aussi beaucoup aimé la nouvelle Jour de Guigne. Je n'ai encore jamais lu de fantasy humoristique (honte à moi, je vais me faire fouetter par les nombreux fans de Pratchett), c'était donc une première pour moi, et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié l'expérience. J'ai bien ri face à la malchance de ce pauvre homme, victime du syndrome de Palimpseste !

Une très belle nouvelle, la plus triste du lot, est Le Conte de Suzelle. On y découvre une jeune fille qui, suite à une rencontre enchanteresse un jour au bord du lac, va passer toute sa vie à espérer une nouvelle visite du mystérieux personnage. Une seconde rencontre qui n'aura jamais vraiment lieu... Une nouvelle très triste, dans laquelle la vie de Suzelle passe comme un rêve.

Autre nouvelle intéressante, Une offrande très précieuse nous parle d'un guerrier un peu barbare qui aimerai se repentir et stopper les combats. Son chemin va croiser celui d'Onirée, une vieille sorcière qui va l'aider sur le chemin de la rédemption. Une nouvelle touchante dont la fin ouverte nous laisse dans l'incertitude.

Il y a également Un amour dévorant, une nouvelle qui se déroule à la manière d'une enquête policière, et qui nous parle d'un bois hanté par des esprits. Que s'est-il donc passé pour que ceux-ci se retrouvent coincés ici bas, à effrayer les pauvres gens assez fous pour s'approcher de la forêt ? Effrayant !

Les nouvelles qui m'ont moins marqué sont notamment Janua Vera, la première nouvelle du recueil, avec son style très recherché, peut-être à l'excès. Celle-ci est de plus très courte, au contraire des autres, et j'avoue préférer les nouvelles qui ont une certaine longueur.

Il y a aussi Le service des dames, nouvelle intéressante puisqu'elle mets en scène Aedan, un chevalier qui place l'honneur au dessus de tout, jusqu'à l'absurde. Sympathique, mais j'avoue ne pas avoir accroché plus que ça avec ce personnage, peut-être justement parce que sa ligne de conduite reste incompréhensible pour moi !

Nous avons enfin Le confident, une nouvelle angoissante qui nous apprend beaucoup de choses sur le culte du Désséché (un élément du Vieux Royaume qui m'a beaucoup intrigué). Elle laisse le lecteur sur une fin ouverte, à la frontière entre le rêve et la réalité. C'est toujours du très bon, mais le côté angoissant du récit est vraiment flippant ! Voilà sûrement pourquoi je ne place pas cette nouvelles parmi mes préférées.



Un recueil qui m'a entièrement conquise, au travers de nouvelles très différentes, tantôt oniriques, tantôt humoristique, émouvant, angoissant, parfois sous forme de conte, parfois tel un récit de chevalerie ou une enquête policière. Les personnages eux aussi sont variés, passant du simple paysan au barbare sanguinaire, sans oublier les chevaliers, assassins, et bien sûr les rois ! Le style d'écriture est magnifique, très travaillé, et les mots sonnent toujours juste : le Vieux Royaume prend vie sous la plume de l'auteur avec un réalisme déconcertant ! Un moyen-âge très réussi, dans lequel le merveilleux se fait subtil mais imprègne la vie quotidienne.

Bref, un univers captivant dont on ne se lasse pas, et qu'on quitte à regrets...


9/10

Coup de cœur : Trolle est amoureuse ^^




1 livre lu


15/26

15 commentaires:

  1. Suis contente que ça t'ait plu! il te reste plus qu'à te lancer dans Gagner la guerre! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sensiblement plus épais :/ Mais ça viendra !!

      Supprimer
  2. Ce livre est dans ma pal depuis plus d'un an ! Tu m'as vraiment donné envie de le sortir pour une de mes prochaines lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ça faisait une éternité qu'il traînait dans ma wish-list, et Marmotte me l'a gentiment prêté, je ne regrette pas du tout :)

      Supprimer
  3. Je l'ai dans ma PAL depuis un moment, j'en ai lu que des avis positifs et le tiens me donne encore plus envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus dur, c'est de se lancer, après on ne peut plus décrocher !

      Supprimer
  4. Très intéressant billet. J'ajoute ce livre à ma liste (déjà longue)de livres à découvrir.

    RépondreSupprimer
  5. Contente que tu aies apprécié autant que moi ce phénoménal recueil ! Et si Mauvaise Donne t'as conquise jettes toi sur Gagner la Guerre, qui reste mon coup de coeur absolu (même si c'est un roman très dense). Tout comme toi Buevenuto m'a énormément fait penser à Locke, deux filous rusés mais charismatiques au diable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ralala, voilà qui me donne envie de ne pas trop faire traîner Gagner la Guerre dans ma PAL :)

      Supprimer
  6. Le conte de Suzelle était ma nouvelle préférée :) D'ailleurs, dès que je déménage, et que je ressors mes livres de mes cartons, j'ai bien envie de la relire. Je me souviens que j'avais pleuré toutes les larmes de mon corps sur la fin ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas pleuré mais c'est quand même la nouvelle la plus touchante (et la plus triste aussi) du recueil !

      Supprimer
  7. Ces nouvelles sont passionnantes!! J'ai été conquise par la plume de l'auteur, et moi aussi à présent j'ai très envie de lire Gagner la guerre =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis que j'ai écris cette chronique, j'ai lu Gagner la Guerre et je te confirme qu'il est excellent !

      Supprimer