13 juin 2012

Life as we knew it - Susan Beth Pfeffer

13 comments

Auteur : Susan Beth Pfeffer

Édition : Graphia
Langue : Anglaise
Parution : 2008

Pages : 337
Prix : 7,99 $

Genre : Science-Fiction, Jeunesse



E
nfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais.



V
oilà un livre dont j’ai beaucoup entendu parler ! Au premier abord, je dois avouer que la 4ème de couverture ne m’emballait pas plus que ça : une histoire digne d’un film catastrophe, ça me branchait moyen. J’ai tout de même cédé et mis ce livre dans ma wish-list devant tant d’avis positifs sur la blogosphère. Quelques mois plus tard, Kelith me l’offrait dans le cadre du swap dystopie :)

Ce que je peux déjà dire, c’est que mon à priori sur le livre s’est révélé sans fondement : je m’imaginais un scénario digne d’un film américain type 2012, en vérité nous en sommes bien loin. C’est finalement une histoire intimiste, l’histoire d’une famille et de la manière dont elle fait face aux chamboulements climatiques induits par le déplacement de la lune.

Les évènements sont vus par les yeux de Miranda, une jeune fille tenant un journal intime et qui voit sa vie changer du tout au tout en l’espace de quelques mois. C’est cette narration à la première personne, pleine d’émotions, de moments de joie et d’engueulades, d’espoirs éphémères et de frayeurs, de rapprochements et de séparations, qui donne toute sa force au récit. On observe, impuissants, la situation se dégrader au fil des jours pour cette famille. On voit l’héroïne perdre peu à peu son caractère d’adolescente pour devenir plus responsable et faire passer la protection de sa famille avant tout.

C’est donc un récit touchant, réaliste, humain. Tout lecteur aurait pu se trouver à la place de cette jeune fille. Du coup, on se sent proche d’elle et on a l’impression de vivre toute cette aventure à ses côtés.

Malgré tout, je déplore un manque d’action, car l’ensemble est très introspectif et retranscrit surtout l’ennui de cette famille qui reste cloitrée pendant des mois et qui cherche à survivre. J’ai du mal à dire pourquoi, mais je sors de ma lecture pas entièrement convaincue, du moins pas autant que ce à quoi on m'avait préparé. En même temps, c'e'st une lecture dont on n'est pas censé sortir le sourire aux lèvres, et c'est tout ce qui fait son intérêt. 



Life as we knew it est une version très personnelle du roman post-apocalyptique. Un récit intimiste et très réaliste, construit sous la forme d'un journal intime écrit par une jeune fille de 16 ans qui voit toute sa vie chamboulée par un enchaînement de catastrophes climatiques. Les difficultés vont crescendo au fil des saisons, et bientôt la tension dramatique atteint son comble au sein de cette famille dont l'existence, mais aussi la solidarité, vont être mises à rude épreuve au cours des 300 pages du livre !

Une lecture intéressante, bien écrite, dont vous ne sortirez pas indemne... La question qu'on se pose constamment c'est : et si ça arrivait demain, comment est-ce que je réagirais ? Ainsi, malgré un manque d'action qui peut faire apparaître certains passages un peu longs, ce roman interpelle le lecteur par son récit à la première personne, son héroïne si réaliste et les interrogations qu'elle soulève en nous.

7/10

Un livre sympa, Trolle aime !



Ce livre a été lu en VO :)





13 commentaires:

  1. Bah moi je l'aime bien cette couverture !
    En lisant ta chritique, j'ai pas pu m'empêcher de faire un lien avec le film "Melancholia". Même si ce dernier se déroule avant le cataclysme, j'ai l'impression de voir quelques ressemblances entre les 2 familles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parlais de la 4ème de couverture, pas de la couverture en elle-même ! Sinon je n'ai pas vu Melancholia, mais on m'en a dit beaucoup de bien :)

      Supprimer
  2. hem... critique, pas chritique ! C'est juste que j'ai hésité entre critique et chronique, du coup je t'ai fait un mixe des deux ^^

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme toi, j'avais aimé le côté intimiste, ce huis-clos et le fait qu'on peut aisément créer un lien d'empathie pour les personnages.

    Et je me suis posée les mêmes questions. Qu'est-ce qui se passe si cela a lieu demain. Et là, j'ai admiré le personnage de la mère qui anticipe pas mal les choses :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que la mère est sacrément forte sur ce coup-là. En plus, elle arrive quand même bien à faire passer le message à ses enfants, à leur montrer pourquoi c'est important de se comporter d'une certaine manière et pas d'une autre, de penser à long terme et pour la famille.

      Supprimer
  4. Le gros manque d'action m'a définitivement déçue et le personnage principal n'a fait que m'irriter durant tout le livre... Je m'attendais à un truc vraiment génial et je suis tombée de haut malheureusement... Peut-être que le tome 2 sera mieux ?
    Bises ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue ne pas avoir trouvé ça "génial", l'héroïne peut être agaçante et l'action n'est pas du tout présente. Mais malgré tout, il y a des choses intéressantes, et amener le lecteur à s'interroger sur son propre comportement dans la même situation, ce n'est pas si fréquent. C'est ce que j'ai aimé dans ce livre.

      Supprimer
  5. J'ai adoré ! Je viens de le finir et sincèrement je ne m'attendais pas à ça.

    Je suis d'accord avec toi, on voit bien évoluer l'héroïne au fil de la lecture qui apprend à contrôler ses colères d'enfants, elle les retranscrit sur son journal mais ne les dit pas en face de sa famille. Ce journal est son seul moyen d'isolement et donc cette intimité avec le personnage nous immerge vraiment dans leur situation.
    Je me suis beaucoup attachée aux personnages, à cette atmosphère pesante qui ne fais que se dégrader.
    Le manque d'action très approprié et c'est ce que j'ai particulièrement aimé.

    Tout comme toi, je me suis posée les mêmes questions, la manière dont je réagirais.

    Par contre je suis vraiment triste que le tome 2 ne soit pas sur la famille de Miranda :( Je pensais que c'était la suite. Est ce que tu as le tome 2 ? Et si oui est ce que tu as prévu de le lire dans pas longtemps ou pas ? (Juste pour savoir si je patiente pour voir ta chronique ou je me lance à l'acheter un aveugle, vu qu'on peut s'arrêter au tome 1 ^^)

    Merci pour cette découverte ! (Je fais de bon investissements grâce à toi xD)
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de voir que tu as apprécié ! Tu l'as lu en anglais ou en français ?? Je n'ai pas acheté le tome 2 mais j'ai une amie qui peut me le prêter en VO. Je ne pense pas le lire tout de suite mais si tu t'y mets, j'aimerais bien que tu me donnes ton avis !

      Supprimer
    2. D'accord, bon je vais investir quand même alors (une fois que j'aurais fini de lire tout ce que tu m'a fais acheter indirectement ^^) et je te dirais mon avis.
      Je l'ai lu en français, étant nulle en anglais je préfère commencer doucement. Je viens d'acheter Insurgent (la suite de Divergent) en anglais parce que je ne sais pas si tu es au courant mais ils ont décidé de massacrer le livre en changeant la couverture (horrible ! Elle est entièrement noire avec une fille dessus. Franchement je suis trop déçue) et le nom (DivergentE 2 !).
      Donc pour garder une harmonie dans ma série je me met à l'anglais ^^ (j'avais vu que ton premier livre anglais était Divergent donc j'espère que le tome 2 pour première lecture anglaise ira ^^)

      Supprimer
    3. Vi vi j'ai vu pour le changement de couverture, trop moche !! Je comptais continuer à la lire en anglais de toutes manières. En tout cas tu vas voir, Divergent c'est un bon livre pour commencer la lecture en anglais^^ Je pense pas que le second tome soit différent du premier sur le langage donc ça devrait aller !

      Supprimer
  6. Moi, j'ai trouvé ce livre ennuyeux, et très désagréable a lire. Je suis très saga mais la sa déborde d’ennuis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi la lenteur du récit et le sentiment d'ennui qui s'en dégage fait partie du livre et de l'ambiance qu'a voulu - je pense - retranscrire l'auteure. J'attends de lire le second tome, que j'ai emprunté à une amie, pour me décider définitivement sur cette saga.

      Supprimer