11 juin 2012

Sérum, Saison 1, Tome 1 - Henri Loevenbruck

3 comments



1
773 : MESMER INVENTE L'HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d'Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?



D
ès sa sortie, j’ai été très intriguée par le concept de sérum : des livres courts, organisés en saisons de plusieurs tomes, avec une phrase d’accroche qui joue parfaitement son rôle. J’apprécie ce concept, même si pour moi il est bien moins développé que dans Black Rain, qui mérite réellement la comparaison à une série TV.

Ce qui est particulièrement sympathique, ce sont les flashcodes qui parsèment les pages du livre. Ils permettent d’accéder à des bandes-sons qui vont de pair avec l’action en cours. Il faut savoir qu’il y a une musique pour chaque protagoniste, ce qui permet de très vite comprendre qui est le personnage central d’un passage.

Malgré tout, j’ai arrêté d’écouter ces musiques à peu près à la moitié du livre, car j’ai du mal à me concentrer sur les mots lorsque j’ai de la musique dans les oreilles. Mais le concept est intéressant et plaira très certainement à de nombreux lecteurs.

Je pense néanmoins que l’utilisation des flashcodes pourrait être plus poussée, donnant des indices sur l’intrigue, accompagnant les mots par des images, des bouts de dialogues, etc. Mais il est vrai que ça pourrait aussi pénaliser ceux qui n’ont pas accès à internet ou qui ne possèdent pas de smartphone.

En dehors de ça, l’intrigue, la structure du récit et les personnages sont très classiques pour un policier, donc rien d’original de ce côté-là, et c’est bien dommage. J’ai également trouvé que Arthur Draken, le psychiatre, était vraiment caricaturé. Pourtant, je trouvais intéressante l’idée d’introduire ce type de personnage dans le récit, ce que j’ai rarement vu jusqu’ici dans mes lectures en policier/thriller.

Je sors donc mitigée de ma lecture. La fin m’a néanmoins intriguée et donne envie de lire la suite. Dommage que le livre soit si court et en dévoile donc si peu ! J’espère trouver des réponses, mais aussi une intrigue et des personnages qui gagnent en profondeur dans les tomes suivants.



Un concept intéressant sur la forme (l’organisation en saisons comme une série TV, l’utilisation des flashcodes), mais néanmoins encore sous-exploité à mon goût. Les auteurs pourraient aller encore plus loin !

Je reste mitigée sur ma lecture, car l’intrigue, la structure du récit et les personnages sont très classiques pour un policier. J’aurai aimé plus d’audace et d’originalité ! De plus, le livre est vraiment trop court et fait uniquement office d’introduction à la série.

Malgré tout, la fin donne envie de continuer l’aventure, et j’espère trouver ce qui m’a manqué dans les tomes suivants.


6,5/10

3 commentaires:

  1. J'avoue que moi, ça m'a plutôt bien plu, léger mais amusant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve que les deux mots que tu emploies sont très appropriés. Moi j'ai bien aimé mais j'attends de voir la suite pour être sûre que la série vaut le coup !

      Supprimer
  2. il me tente vachement celui là et malgré ta critique plutôt mitigé, je reste toujours aussi curieuse de le découvrir :)

    RépondreSupprimer