25 juillet 2012

Le Royaume de Tobin, l'intégrale tome 2 - Lynn Flewelling

11 comments

Auteur : Lynn Flewelling
Cycle : Le Royaume de Tobin

Édition : J'ai Lu
Parution : 2012

Pages : 698
Prix : 13,90 €

Genre : Fantasy



S
elon une ancienne prophétie, le royaume de Skala connaîtra la paix et la prospérité aussi longtemps qu'une reine guerrière en occupera le trône.

Mais l'usurpateur compte bien y mettre un terme, en éliminant toutes les prétendantes à la couronne. Pour protéger Tobin, l'ultime héritière d'une longue lignée de souveraines, une sorcière use d'une magie ancienne et interdite pour la transformer en garçon... Mais à quel coût !



J
'étais déjà charmée par cette saga lorsque j'ai terminé le premier tome de l'intégrale J'ai Lu, et je peux vous dire que je le suis tout autant maintenant que j'ai terminé ce second tome :)

Comme pour le tome 1, je pense que certains lecteurs s'ennuieront avec ce livre et abandonneront au bout de quelques centaines de pages. Il est vrai que la première moitié du livre n'apporte pas d'éléments importants à l'intrigue, et qu'il s'y passe très peu de choses. Ces 300 pages sont constituées tout simplement de la vie quotidienne de Tobin, toujours accompagné par son fidèle Ki. Ils découvrent ensemble les joies de la vie à Ero, au sein des Compagnons, rencontrent enfin le Roi, et vivent leur vie d'adolescents, avec tout ce que ça implique.

La comparaison avec Robin Hobb, que j'avais déjà évoquée dans ma chronique du premier tome, est ici encore plus flagrante je trouve. Dans l'Assassin Royal, il y a parfois de longs passages dans lesquels il ne se passe rien, sinon la vie de tous les jours, les pensées de Fitz, ses interactions avec Umbre ou Le Fou. Dans Le Royaume de Tobin, j'ai retrouvé ce côté là. Bien qu'il ne se passe en apparence rien d'extraordinaire, je trouve cette capacité à décrire la vie de tous les jours absolument fascinante, tant elle me parait pleine de justesse.

Et finalement, tous ces moments qui semblent ne pas faire avancer l'intrigue ont un sens, ils permettent de mieux comprendre les relations entre les personnages, ainsi que leur réaction dans la suite de l'histoire. C'est aussi une manière de partager avec le lecteur des moments de bonheur simple, des instants volés, et de prendre ensuite toute l'ampleur des chamboulements qui débarquent dans la vie de Tobin, et dans le Royaume de Skala tout entier.

Car si l'action est peu présente dans la première moitié du livre, elle prend toute sa place dans la seconde moitié. Tout s'enchaîne : révélations, batailles, réunions des personnages dans un même lieu... C'est le temps des changements, et le moment où le destin de Skala va prendre une route différente.

Mais la fin nous laisse présager des difficultés un peu plus ardues que prévu^^ Bref, tout est savamment dosé dans ce second volet du Royaume de Tobin, je ne me suis pas ennuyée durant une seule page, et si j'avais deviné la fin, je n'en reste pas moins très curieuse de voir comment tout cela va tourner !

Heureusement, le troisième tome de l'intégrale est prévu pour le mois de septembre, ce qui va me permettre de connaître rapidement le fin mot de l'histoire :)

En tout cas, à tous les fans de fantasy "classique" (type la Belgariade de David Eddings, Fiona Mc Intosh, etc.) et à ceux qui aiment Robin Hobb, FONCEZ !



Une saga qui va très vite entrer dans mes coups de coeur 2012 ! Si le rythme du récit peut sembler très lent sur la première moitié du livre, ces pages durant lesquelles la vie de Tobin suit tranquillement son cours sont pourtant importantes pour la suite. Elles renforcent également le sentiment d'accélération de l'intrigue durant la seconde moitié du livre : révélations et grandes batailles sont au rendez-vous, le destin de Tobin se réalise... 

Un livre de fantasy avec tout ce qu'on aime dedans : des personnages attachants à la psychologie fouillée, de l'amitié, de l'amour, des rivalités, des jeux de pouvoirs, des secrets, des batailles, des pertes aussi... Que du bon quoi !


9/10

Kiaaaa ! Excellent ! Trolle like +++




11 commentaires:

  1. J'ai aussi beaucoup aimé ce livre. Mais je préfère le dernier tome.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ba voilà qui me donne encore plus envie d'être en septembre !

      Supprimer
  2. Alors je vais foncer car je suis fan de ce genre. J'hésitais depuis longtemps, ta belle chronique m'a convaincu. Merci Ptitetrolle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu apprécieras autant que moi, en tout cas vu qu'on a des goûts similaires, je pense que ça te plaira :)

      Supprimer
  3. Après avoir adoré la premère intégrale, j'ai sauté sur la deuxième mais... Je dois avouer qu'elle traîne sur mes étagères! Il faut dire que, comme tu l'as bien fait remarqé, le tempo est très lent et entre de la Fantasy tout de suite rythmée et une qui prend son temps, j'ai tendance à lire en priorité celle qui tient la cadence^^ Mais très prochainement, je compte bien l'attaquer car ce n'est que du bonheur =)
    Je précise aussi que si je n'aime pas du tout Robin Hobb, j'aime pourtant beaucoup le Royaume de Tobin! (au cas ou d'autres dans mon cas passeraient par là et hésiteraient^^). Par contre, je voue un culte à Eddings et McIntosh :P

    Merci pour ta belle chronique Ptitetrolle qui me remotive!! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ba c'est sûr qu'avec McIntosh, y'a de l'action à gogo, rien à voir avec le Royaume de Tobin ! D'ailleurs il faudrait que je commence la trilogie de Valisar :) Et qu'est-ce que tu as lu de Robin Hobb qui ne t'as pas plu si ce n'est pas indiscret ? Je pense que Lynn Flewelling a une écriture et une intrigue plus classiques que Robin Hobb, dans le fond la quête initiatique de Tobin peut s'apparenter à un récit d'apprentissage comme la Belgariade. C'est peut-être ce qui t'a plu dans Le Royaume de Tobin ?

      Supprimer
    2. JJ'ai lu la trilogie Valisar, et avec du recul je pense que j'ai préféré le Dernier Souffle (ce qui n'était pas vrai au début de ma lecture, mais... Je vais faire une chronique bientôt pour expliquer tout ça^^). J'ai quand mêe adoré!!

      Bref, j'ai tenté par quatre fois de lire du Robin Hobb : la première avec Ki et Vandien. Je n'ai vraiment pas accroché, surtout concernant les personnages! Pas moyen de m'intéresser à ce qui leur arrivait. Et cette lenteur...
      Après, j'ai essayé Le Peuple des Rennes. Ca allait mieux, mais sans plus. (peut être des réminiscences de Pocahontas, mais j'aime bien tout ce qui touche de près ou de loins aux indiens d'Amérique, bizarre bizarre).
      Ensuite, j'ai tenté le premier tome des Aventuriers de la Mer, mais pas moyen d'aller jusqu'au bout. Pourtant, dès que ça se passe sur un bateau ou qu'il y a un univers marin je signe! (enfin, presque^^)
      Et en dernière tentative, j'ai bien sûr essayé l'Assassin Royal. J'ai même essayé deux fois! Mais rien n'y a fait : c'était long, Fitz ennuyeux, et comble d'une aussi grosse lecture que moi, je me suis surprise à regarder combien de pages il restait avant la fin. J'ai arrêté quand je m'en suis rendu compte :(

      Tu me diras à juste titre que Le Royaume de Tobin ne diffère pas trop de la description que je donne de l'Assassin Royal dans le sens où l'action est longue à venir et où Tobin est essez... Calme et laisse peu de place à toute identification. Seulement voilà : j'ai accroché. Dans la première intégrale, Lynn Flewelling raporte un commentaire de son fils : "C'est un livre dérangeant mais dans le bon sens". Je crois que c'est un peu ça : c'est vrai que l'histoire en elle-même est vraiment bizarre, mais j'ai continué sans regarde combien de pages il restait avant la fin^^ Je pense que ce qui a joué c'est aussi les liens entre Tobin et sa mère : comment ne pas trouver ça fascinant?

      Par contre je ne fais pas de comparaisons avec la Belgariade qui me paraît plus vivante comme saga, plus du style McIntosh que Lynn Flewelling^^ Et j'ai du mal à comparer la quête d'identité de Tobin avec une autre que j'auras pu lire avant :P

      J'espère que je n'ai pas été trop brouillonne dans mes explications^^ :P

      Supprimer
    3. Pour Robin Hobb je crois que Ki & Vandien et Le Peuple des Rennes sont très différents de l'Assassin Royal au niveau du style d'écriture. D'ailleurs à la base elle les avait écrit sous un pseudonyme (Megan Lindhom) je crois.
      Pour la Belgariade, j'avoue que ça fait longtemps que je l'ai lu donc je n'en ai pas un souvenir très précis, mais je pensais surtout à l'aspect "roman d'apprentissage", pas trop au rythme du récit.

      Supprimer
  4. J'ai lu le dernier tome en début d'année : j'ai adoré lire cette saga.
    Un pur plaisir.

    RépondreSupprimer
  5. Personnellement c'est le fait que ça traîne en longueur que je trouve bien. Ayant fini Le trone de Fer je recherchais le même genre de livre et ce qui m'a fait acheté Le Royaume de Tobin c'est la grosseur du livre et le "intégrale I" (je me suis dit "ha il y en a donc plusieurs ça va être cool") et quand j'ai vu que G.R.R Martin le recommandait j'ai acheté. Je tiquais un peu sur le fait que les héros soient des enfants, j'avais peur que ce soit justement un livre fait plutôt pour les jeunes mais finalement ça passe. Plus de trash aurait été bien tout de même. Plus de sexe, plus de sang, plus de haine, je n'aurais pas craché dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que ça reste très soft mais personnellement ça ne m'a pas du tout dérangée :)

      Supprimer