28 septembre 2012

Ainsi naissent les fantômes - Lisa Tuttle

Leave a Comment

Auteur : Lisa Tuttle

Édition : Dystopia
Parution : 2011

Pages : 220
Prix : 6 € (version numérique)

Genre : Fantastique, Nouvelles, Horreur



E
n 2004, j’ouvrais mon recueil Serpentine sur cette dédicace : À Lisa Tuttle, dont les livres m’ont appris que les plus effrayants des fantômes sont ceux qu’on porte en soi. Ils étaient toujours là, ces fantômes : entre les pages des textes que je découvrais en cherchant la matière qui composerait ce recueil.
Mélanie Fazi


I
l n'y a pas si longtemps, je vous disait que le format nouvelle n'était pas vraiment mon préféré, et que malgré mes efforts, je privilégiais tout de même le format roman (voire saga à rallonge^^). Et voilà que Lisa Tuttle vient démentir tout ce que je croyais penser à propos des nouvelles :)

Vous l'avez compris, j'ai tout simplement adoré ce recueil. J'ai été conquise par l'écriture de Lisa Tuttle, qui a réussi en à peine deux pages à me faire plonger dans son univers. Je pense que la narration à la première personne y est pour quelque chose, mais c'est surtout le grand talent de l'auteure qui m'a scotchée à ma liseuse. En quelques mots, l'auteure parvient à donner corps à des personnages et à leur donner une réelle profondeur. Et surtout, elle fait preuve d'une réelle maîtrise lorsqu'il s'agit d'introduire un élément fantastique et horrifique dans le quotidien de ses personnages. Dès les premiers mots, on sent que quelque chose ne tourne pas rond, et l'horreur se dévoile petit à petit, faisant monter un malaise et une angoisse grandissante chez le lecteur.

Les nouvelles ont souvent une chute très juste, et qui bien souvent marque le lecteur. Ce qui ne m'a pas empêché d'enchaîner toutes les nouvelles du recueil en une soirée :) Mes nouvelles préférées sont sans aucun doute les trois premières :

- Rêves captifs, qui introduit très bien le recueil et le style de Lisa Tuttle. L'histoire paraît assez banale (une jeune fille qui se fait séquestrer par un homme) et pourtant l'auteure parvient à emporter le lecteur dans le quotidien et les espoirs de cette fillette. La fin nous laisse sur un sentiment d'horreur que l'auteure fait passer avec des mots simples, sans avoir recourt au gore ou à des détails choquants (procédé que j'ai souvent rencontré dans les thrillers du type Maxime Chattam). Avec cette première nouvelle, le lecteur prend toute la mesure du talent de Lisa Tuttle et n'a qu'une envie : se jeter sur la nouvelle suivante :)

- L'heure en plus : une nouvelle qui en intriguera plus d'un parce qu'elle reprend une préoccupation très commune : et si seulement nous disposions d'une heure supplémentaire par jour, pendant laquelle on pourrait s'adonner à nos centres d'intérêts et se retrouver un peu nous-mêmes ? Une femme va découvrir une pièce étrange dans sa maison, dans laquelle le temps ne s'écoule pas, et cette pièce va finir par l'obséder et empiéter de plus en plus sur sa vie... Une nouvelle bien intriguante !

- Le Remède : Cette nouvelle est en fait plus de la science-fiction que du fantastique/horreur mais j'ai beaucoup aimé le questionnement de la narratrice et surtout le concept du Remède. Le personnage principal est une écrivaine et sa relation avec sa compagne est très largement basée sur les mots. C'est d'ailleurs une thématique assez récurrente dans ce recueil. Une histoire qui ne manquera pas de toucher les lecteurs passionnés que nous sommes :)

Ensuite il y a une nouvelle nommée Ma Pathologie, qui n'est pas ma préférée, mais qui est la plus perturbante du recueil. C'est peut-être parce qu'elle m'a mise très mal à l'aise que je ne la placerais pas parmi mes favorites, mais il faut reconnaître qu'elle est menée d'une main de maître et qu'on y retrouve tout le talent horrifique de l'auteure. Une nouvelle qui parle de renoncement à la morale et de don de soi par amour pour l'autre, mais aussi de maternité et d'alchimie. La lecture m'a laissée sur un sentiment indescriptible; il faut la lire pour comprendre.

Enfin, deux nouvelles que j'ai trouvée un peu en-dessous des autres mais que j'ai tout de même appréciées :

- Mezzo Tinto : cette nouvelle est un hommage à une autre écrite par Montague Rhodes-James mais j'avoue ne pas la connaître donc difficile d'apprécier l'exercice d'écriture. L'histoire m'a semblé assez banale et la chute sans grande surprise. J'ai tout de même passé un moment sympathique durant ces quelques pages.

- La Fiancée du Dragon : C'est la nouvelle la plus longue du recueil, et c'est peut-être ce qui en fait une des moins réussies. Pourtant, j'ai aimé l'ambiance oppressante du récit et les décors qui font se hérisser les cheveux sur la tête et vous donnent la chair de poule. J'ai aussi aimé l'allusion à la sorcellerie et le mystère qui plane durant la lecture. La fin m'a laissée un peu frustrée, j'avoue que j'aurais souhaité avoir plus d'éléments de réponse.

Il faut noter également que dans l'édition numérique, un petit bonus s'est ajouté au recueil avec une nouvelle intitulée Le vieux M. Boudreaux et qui clôture très bien le recueil.

Et pour finir en beauté, Mélanie Fazi nous offre une interview de Lisa Tuttle qui apporte un éclairage intéressant sur son écriture, ses thèmes de prédilection et son regard sur ses propres nouvelles. Dans cette interview et dans la préface, on sent une réelle implication émotionnelle de Mélanie Fazi dans ce recueil, une envie de faire découvrir au lecteur toutes ces nouvelles qui ont marqué son propre parcours en tant qu'auteure. Ce recueil a été comme une parenthèse intimiste dans ma journée, dans laquelle Mélanie Fazi me faisait découvrir un univers particulier qui était cher à son coeur, et ça a sûrement participé à mon coup de coeur pour ce petit recueil.

A noter également la couverture qui est magnifique ! J'avoue que rien que pour ça, j'ai envie d'acheter la version papier :) Un grand merci aux Editions Dystopia pour m'avoir permis de découvrir Lisa Tuttle et de passer un excellent moment avec Ainsi naissent les fantômes !



J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce recueil qui m'a donné des frissons, mais aussi le goût du format nouvelle :) Lisa Tuttle a un réel talent pour instaurer des éléments fantastiques dans le quotidien de ses personnages et pour les rendre à la fois consistants et familiers pour le lecteur, en quelques phrases seulement ! Chaque nouvelle sonne juste, l'angoisse monte crescendo jusqu'à la chute qui nous laisse souvent pantois et mal à l'aise. En bref, un recueil très réussi qui parle avant tout de nos démons intérieurs. La préface de Mélanie Fazi ainsi que son interview de l'auteure apportent un vrai bonus à l'ensemble et donne très envie de découvrir un peu plus Lisa Tuttle et son univers.

9/10

Trolle est amoureuse^^


18/26

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire