21 novembre 2012

Les Adversaires - Fabien Clavel

3 comments

Auteur : Fabien Clavel

Édition : Le Pré aux Clercs
Parution : 2012

Pages : 367
Prix : 16 €

Genre : Fantasy

D
epuis des millénaires, un tournoi oppose les anges de l'Ordre aux légions du Chaos. Ces duels à coups d'épées flamboyantes doivent rester inconnus des humains. Jusqu'au jour où la jeune Ayati est témoin d'une de ces luttes à mort au bout de sa rue. Engagée malgré elle dans l'ultime bataille entre les deux clans immortels, elle devra risquer son âme et mettre en péril son amour, alors que le monde menace de basculer dans l'Apocalypse.


L
es Adversaires est un roman divertissant qui atteint le but recherché par la collection Pandore : l'évasion. Le style de l'auteur est simple et direct, ce qui rend la lecture agréable et très fluide. Chaque chapitre est narré selon le point de vue d'un personnage différent, alternant entre le camp des Anges, celui des Démons et celui des humains, ce qui donne un vrai rythme au récit. Il est donc difficile de s'ennuyer dans ce livre, ce qui explique sûrement que j'ai pu le terminer rapidement ;)

Au niveau de l'histoire, elle reprend de grands mythes connus, ceux du combat entre les Anges et les Démons, et celui de l'Apocalypse (entre autres) pour mieux les détourner et en faire quelque chose d'original qui m'a surprise par moments. Fabien Clavel n'invente rien, car le sujet a été traité de nombreuses fois avant lui, mais il arrive à donner un attrait certain à cette histoire en y ajoutant sa touche personnelle et en l'intégrant de manière très naturelle dans notre monde actuel.

Ce qui m'a fait sourire, c'est que j'ai trouvé des similitudes entre Les Adversaires et un anime que j'ai vu il y a plusieurs années : Fate Stay Night. Dans celui-ci, des héros et des mages mythiques, au nombre de 7, s’entre-tuent tous les 10 ans dans une sorte de tournoi afin de désigner le futur possesseur du Graal et d'exaucer leur voeu le plus cher. Dans Les Adversaires, le principe est proche : 7 élus s'affrontent tous les 372 ans dans un combat à mort dont le dernier survivant a le privilège de devenir le bras droit de Dieu jusqu'au prochain tournoi...

Sauf que cette fois-ci, rien ne se passe comme prévu ! Ayati et Driss, deux humains, sont entraînés malgré eux dans cet affrontement millénaire entre Anges et Démons... Les personnages de manière générale sont attachants, même si au final je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotion dans le texte. Ce qui est intéressant ici, même si assez prévisible, c'est qu'on se rend compte qu'il y a en fait peu de différences entre les Anges et les Démons, et que le choix de devenir l'un ou l'autre peut être issu du hasard d'une rencontre. Finalement, les Anges peuvent être aussi cruels que les Démons, et les créatures de l'Enfer ont aussi un coeur et des sentiments, au même titre que leurs homologues immaculés.

Et je dois dire que la fin m'a beaucoup plu. Je m'y attendais, mais j'ai aimé le parti pris de l'auteur sur ce point. Je ne vous en dit pas plus, je vous laisse découvrir par vous-même...

A noter qu'un petit traité d'angélologie est disponible sur le blog de la collection Pandore, afin de vous aider à vous y retrouver dans tous les termes mythologiques utilisés au fil du livre, ce qui peut aussi vous donner envie d'en savoir plus sur les croyances liées aux Anges et aux Démons :)



Les Adversaires est un roman divertissant qui remplit parfaitement son but premier : l'évasion. Si Fabien Clavel n'invente rien, il reprend pourtant à son compte toute la mythologie des Anges et des Démons pour mieux la détourner : il en fait quelque chose d'original et de personnel, tout en intégrant très naturellement ces éléments dans notre monde actuel.

Bien que j'ai trouvé des similitudes entre cette histoire et un anime que j'ai vu il y a quelques années, et que le texte manque un peu d'émotion, j'ai apprécié cette lecture ainsi que le style dynamique et agréable de l'auteur. A découvrir !


7,5/10

Un livre sympa, Trolle aime !


4/60

CITRIQ

3 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi chère amie. :)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien l'écriture de Fabien Clavel, et ce livre me titille depuis sa sortie: tu as achevé de me convaincre avec cette chronique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ça m'a donné envie de lire Nephilim, du même auteur :)

      Supprimer