14 novembre 2012

Warbreaker - Brandon Sanderson

10 comments

Auteur : Brandon Sanderson

Édition : Orbit
Parution : 2012

Pages : 547
Prix : 23,50 €
Genre : Fantasy


Voici l'histoire de deux sœurs, Vivenna et Siri. L'histoire du Dieu-Roi que l'une d'entre elles doit épouser, et de Chanteflamme, un autre Dieu qui n'aime pas son travail. Celle aussi de Vasher, un immortel qui tente de réparer les erreurs qu'il a jadis commises, et de Saignenuit, sa mystérieuse épée. Dans leur monde, celui qui meurt auréolé de gloire devient un dieu. Il vit dans le panthéon de la cité d'Hallandren, et utilise la magie biochromatique, la magie du Souffle. Un Souffle qu'on ne peut récupérer qu'une fois, sur un individu à la fois.



Y
'a pas à dire, Brandon Sanderson est un sacré écrivain :) Il a un véritable talent pour construire des univers et des systèmes de magie originaux. Il arrive à les rendre vraiment cohérents, avec des règles bien définies, ce qui donne un aspect un peu scientifique à son système de magie. Et pourtant, il reste toujours une part de mystère, une inconnue qui nous laisse à penser qu'en fait, on ne sait pas grand chose sur cette magie, et qu'on a encore plein de choses à découvrir...

A noter que c'est la première fois que je vois un système de magie utilisant les couleurs (en dehors du Prisme Noir de Brent Weeks, mais il ne ressemble pas du tout à celui de Warbreaker). J'ai donc trouvé l'univers super intéressant, un peu comme l'intérêt que j'avais pu éprouver pour la combinaison du Vif et de l'Art dans l'Assassin Royal. En plus, le système des Souffles est finalement assez simple et on saisit l'essentiel en quelques paragraphes. Alors que dans Fils-des-Brumes, la compréhension de l'allomancie et de la ferrochimie pouvait par moment être plus ardue (notamment au cours des combats).

Au niveau de l'intrigue, dans le fond elle reprend des choses assez classiques en Fantasy, mais le style de l'auteur m'a pourtant donné l'impression de lire quelque chose de totalement nouveau ! Je n'ai finalement trouvé aucune similitude entre Warbreaker et d'autres livres que j'ai pu lire, qu'ils soient de Brandon Sanderson ou d'un autre. Et qu'est-ce que c'est bon d'être surpris ! Surtout que dans Warbreaker, on s'ennuie pas une seule seconde ! Les indices se dévoilent petit à petit, et tout s'accélère vers la moitié du livre, pour finir en apothéose, par ces dernières lignes où on comprend la signification du titre. Génial je vous dit :)

J'ai aussi adoré les personnages, que ce soit Chanteflamme le Dieu qui ne veut pas en être un, le Dieu-Roi et ses secrets, Siri avec ses cheveux indisciplinés et sa spontanéité, ou encore Vasher, son passé mystérieux et son caractère étrange. J'ai eu un peu plus de mal avec Vivenna, mais c'est juste une question de goût. Ce que j'ai aimé par-dessus tout, c'est que les personnages évoluent énormément entre le début et la fin du livre. J'ai aussi adoré l'épée SaigneNuit qui m'a beaucoup intriguée et m'a fait penser à la fameuse Stormbringer dans Elric. Ce qui est super aussi avec Brandon, c'est qu'il n'y a pas un héros unique. Chaque personnage est développé et chacun a un rôle à jouer dans l'histoire; les passages qui concernent l'un ou l'autre des personnages sont équilibrés. Ces histoires parallèles et ces points de vues qui se répondent et s'entrecroisent, ça enrichit vraiment l'intrigue. Il y a donc, en un sens, plusieurs héros. 

Et surtout, ce qu'il faut applaudir dans ce livre, c'est que l'auteur parvient à caser en 500 pages tout ce que d'autres mettent des dizaines de livres à développer ! Et avec un univers si riche en un seul livre, je ne peux pas croire que Brandon Sanderson ne reviendra pas dessus pour une suite !



En bref, Warbreaker est un roman brillant qui parvient en 500 pages à mettre en place un univers et un système de magie originaux, avec des personnages attachants, une intrigue menée de main de maître, et une plume toujours aussi agréable. Que demander de plus ? Une suite bien sûr ! Allez Brandon, tu vas bien nous l'offrir cette suite, non ?


9/10

Kiaaaa ! Excellent ! Trolle like +++


2/60


CITRIQ

10 commentaires:

  1. Evident, quand on lis ta chronique ! On ne peut que regarder son porte monnaie et pleurer !... Je me suis promis de finir le fils des brumes avant d'attaquer un autre sanderson ! vais je résister ?

    RépondreSupprimer
  2. Je vois qu'on a le même ressenti sur ce livre. ^^
    Une super lecture pour moi aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Bon ben je crois que j'ai trouvé le cadeau de Noël de Mr Spocky. :D :D

    RépondreSupprimer
  4. Je dois dire que ton avis fait très envie, tu m'as complètement convaincue. Je vais de ce pas l'ajouter a ma wishlist. :D

    RépondreSupprimer
  5. Je suis super contente d'avoir réussi à vous convaincre les filles :)

    RépondreSupprimer
  6. Content qu'il t'ait plu, j'ai moi aussi passé un très bon moment avec ce livre. Pas le meilleur Sanderson mais une très bonne histoire bien construite et originale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu penses qu'Elantris est mieux ou pas ?

      Supprimer
  7. Les personnages sont toujours très étoffés chez Sanderson et surtout, ils sont étonnants, on ne peut jamais savoir s'avance comment ils vont évoluer, et des fois on a des sacrés (mauvaises) surprises, me suis faite encore avoir ce coup-ci, lol
    Bon j'ai juste eu un petit bémol sur ce roman, je l'ai trouvé irrégulier dans le rythme, certes il a le grand mérite de faire tout tenir en un seul tome mais il y a un certain décalage entre les longueurs du début et le dénouement final très rapide (mais du coup très haletant ce qui rattrape tout)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'avais rien vu venir et j'adore ça :) Bon, je crois que je suis facile à surprendre quand même, quand c'est bien écrit et que l'univers m'emporte^^ AU niveau du rythme, c'est vrai qu'il y a une différence notable entre la première te la deuxième partie du roman, mais personnellement ça ne m'a pas gênée. Et comme tu dis, le dénouement paraît encore plus haletant avec cette construction du récit ! Ça monte en puissance

      Supprimer
  8. J'avais lu le résumé en librairie et j'avais bien été tentée. Je l'achèterai un jour je pense.

    RépondreSupprimer