14 décembre 2012

Magies Secrètes - Hervé Jubert

2 comments

Auteur : Hervé Jubert

Édition : Le Pré aux Clercs
Parution : 2012

Pages : 313
Prix : 16 €

Genre : Fantasy

L
'empereur de Sequana veut faire disparaître la magie de sa cité et persécute les êtres féeriques. Ils trouvent refuge dans l'hôtel de Beauregard, un détective de l'étrange qui travaille officiellement pour le pouvoir. Depuis quelque temps, des sorts sèment le chaos dans la cité. Une entité maléfique répand la terreur, personne n'est à l'abri. Armé de sa canne-épée, assisté de la jolie Jeanne aux étranges pouvoirs, Beauregard enquête dans les ruelles et les palais de la capitale, transformée en théâtre de cauchemars.


Q
uand j’ai reçu Magies Secrètes, j’étais très impatiente de lire mon premier Hervé Jubert. J’avais entendu beaucoup de bien de cet auteur, et la trilogie Morgenstern me faisait de l’œil depuis quelques temps déjà. Malheureusement, je n’ai vraiment accroché…

La première chose qui m’a frappée quand j’ai commencé la lecture, c’est que je me suis sentie tout de suite perdue. La ville de Sequana et l’univers mis sur pied par l’auteur sont foisonnants, pleins de détails, de références historiques et mythologiques, de clins d’œil et de dialogues à la fois étranges et drôles. Sauf que… je manque clairement de culture historique, ce qui ne me permet pas de comprendre toutes les références et les clins d’œil justement. Et que tout ça m’a donné l’impression de me noyer – pardonnez moi l’expression - dans un joyeux bordel. Joyeux et plaisant, certes, mais un bordel tout de même.

C’est le gros défaut que j’ai trouvé à ce livre : l’auteur semble avoir une imagination foisonnante, et même s’il y a de bonnes idées, ça part tellement dans tous les sens que j’ai été noyée sous la masse d’informations. J’ai même parfois ressenti un manque de cohérence, je ne comprenais pas toujours pourquoi on passait d’une scène à une autre sans transition, pourquoi on voyait apparaître de nouveaux personnages pour ensuite les laisser de côté tout le reste du livre.

Et je dois dire que l’intrigue paraît bien pâlotte à côté de cette ville si grouillante de vie et de créatures fantastiques. L’enquête est clairement reléguée au second plan au profit de la découverte de Sequana et de ses bizarreries. En fait, je dirais même qu’il n’y a pas vraiment d’enquête, car Beauregard se laisse souvent porter par les évènements  il ne fait aucune déduction, la solution lui est presque servie sur un plateau finalement. J’ai même été étonnée qu’il se sente si peu concerné par l’enquête et qu’il ne soit pas vraiment stressé à l’idée que quelqu’un puisse mourir parce qu’il n’a pas trouvé la solution du problème… Au contraire, il semble bien dormir la nuit, et s’accorde même quelques distractions amoureuses en chemin ! Pas très crédible pour un enquêteur non ?

De même, je n’ai pas compris le rôle de Jeanne dans l’histoire. En fait, je n’ai pas compris pourquoi on nous présentait toute cette galerie de personnages mais sans aller au fond des choses, sans les développer davantage. Il y a plein de personnages que j’aurai aimé suivre plus longtemps, sur lesquels j’aurai aimé connaître plus de choses, comme l’impératrice Titania, le baron de l'Estrange, ou encore la mère Mansut et sa bouquinerie. Du coup je suis un peu frustrée, parce qu’il y avait tant de belles choses à découvrir à Sequana, mais l’auteur s’est contenté d’ouvrir des portes un peu partout, de nous laisser jeter un œil à l’intérieur, et puis il nous a obligé à continuer notre chemin vers d’autres portes, sans jamais en fermer aucune, sans jamais nous laisser nous attarder un peu… Que c’est frustrant !!

Et pour finir, il y a les notes de bas de page. Elles apportent plein de petites infos sur les personnages ou l’histoire de Sequana, souvent rigolotes, mais souvent aussi totalement inutiles du point de vue de l’intrigue en elle-même. Et surtout, elles sont beaucoup trop nombreuses ! Alors c’est vrai que c’est sympa toutes ces petites anecdotes, mais lire des notes de bas de page tous les trois paragraphes, ça m’empêche de me concentrer sur ma lecture. Déjà que j’avais un peu de mal avec cet univers foisonnant, les notes de bas de page sont venues en rajouter une couche. J’ai donc carrément fini par ne plus les lire, ou une de temps à autres, pour pouvoir me concentrer sur l’histoire en elle-même. Et c’est bien dommage, car je suis sûre que ces petites notes avaient plein de choses à me dire !




Dans Magies Secrètes, Hervé Jubert donne vie à un univers original et foisonnant, invitant le lecteur à se perdre dans les rues de Sequana et à découvrir toutes ses merveilles et ses secrets.

Je sors cependant déçue de ma lecture, parce que l’univers est prometteur, mais que la forme et le développement de l’histoire ne m’ont pas convenus : trop d’informations qui partent dans tous les sens, trop de personnages qui sont seulement entraperçus, trop de notes de bas de page, une intrigue trop simpliste et reléguée au second plan, un enquêteur qui se laisse porter et ne résout rien.

Je n’abandonne pas pour autant Hervé Jubert et son imagination débordante ; j’espère accrocher davantage avec la trilogie Morgenstern, qui me fait toujours autant envie.


5/10

Trolle n'est pas convaincue


8/60

CITRIQ

2 commentaires:

  1. Moi qui voulais me l'offrir, je retire de ma wish! Il me tarde de connaitre ton avis sur 49 jours!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis complètement d'accord avec ton avis ! J'ai ressenti la même chose, original mais trop d'informations et une intrigue trop en retrait.

    RépondreSupprimer