24 janvier 2013

Vivants - Isaac Marion

8 comments

Auteur : Isaac Marion

Édition : Bragelonne
Parution : 2012

Pages : 318
Prix : 17 €

Genre : Fantastique


L
e monde est dévasté par une étrange épidémie. Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.

R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants. Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.



J
e vous préviens d'emblée : je n'ai pas le même avis que 98% de la blogosphère semble avoir sur ce livre. Mon ressenti global est plus mitigé : il y a de bonnes idées, mais ça n'a pas suffit à me faire apprécier l'aventure au point de crier au chef d'œuvre.

Parlons d'abord du thème de Vivants : les zombies. C'est en fait mon premier livre de zombies. Ce type de lecture ne me tentait pas plus que ça, mais on a beaucoup parlé de Vivants sur la blogo, et encore plus depuis l'annonce qu'il serait adapté au cinéma. L'opération Bragelonne avec ses ebooks à 0,99 € m'a aidé à franchir le pas et à assouvir ma curiosité.

L'idée de base est bonne : une histoire de zombies, racontée du point de vue d'un zombie. C'est une vision intéressante que nous offre Isaac Marion, et je ne crois pas que ça avait été tenté auparavant. Le pari était risqué, mais sur ce point, Vivants est une réussite.

Ceci dit, je ne sais pas si c'est dû au fait que l'histoire est racontée par un zombie, mais je n'ai pas vraiment accroché au style d'écriture. Beaucoup semblent l'avoir trouvée poétique, alors que pour moi pas du tout. Les émotions ont eu beaucoup de mal à m'atteindre, de même que les questions existentielles que se pose R tout au long du récit.

R est un personnage sympathique et plutôt bien réussi, mais je n'ai par contre pas eu d'atomes crochus avec Julie. En ce qui concerne les autres personnages, ils sont très peu développés et parfois un peu caricaturaux, comme le père de Julie par exemple. Et j'ai été un peu gênée de la facilité avec laquelle Julie accepte R et la mort de Perry. De même pour Nora, qui ne se pose pas de questions et accepte R d'emblée. Assez étonnant venant d'humains qui sont censés, comme tout être normalement constitué, avoir peur des zombies, qui sont quand même des mangeurs d'hommes et peuvent leur transmettre le virus.

Mais voilà, l'auteur à choisi d'écrire un livre plein d'espoir et de bons sentiments, nous offrant un hymne à la tolérance et à l'amour. Et c'est là que le bât blesse : tout tourne autour de R et Julie, leur histoire d'amour, et pas assez autour de l'univers mis en place par l'auteur, qui avait pourtant quelques bonnes idées. De plus, la fin est beaucoup trop happy end à mon goût, et j'ai eu beaucoup de mal à croire à ce dénouement trop heureux, tellement qu'il en devient presque un peu grotesque. Bon, il faut dire aussi que l'explication donnée par l'auteur sur l'origine du virus est intéressante mais pas très claire : j'ai compris le principe, mais en pratique, j'ai eu du mal à comprendre précisément comment le virus s'était manifesté et déclenché.



Au final, je n'ai pas été transportée par la lecture, qui reste agréable mais pas transcendante. Il y a de bonne idées, notamment l'origine du virus, le mode de vie et de pensée des zombies, le fait de raconter l'histoire du point de vue de R... Mais à côté de ça, le récit de focalise beaucoup trop sur l'histoire d'amour entre R et Julie, la plupart des personnages secondaires sont survolés, et le happy end a été dur à avaler pour moi.

Un avis mitigé donc, et je me pose la question d'aller voir le film ou pas. En attendant, j'ai bien envié d'essayer un ou deux autres bouquins qui parlent de zombies, pour comparer :)

6/10


4/26


17/60

CITRIQ

8 commentaires:

  1. Dommage que tu n'es pas aimé. J'avais bien aimé son originalité par rapport aux habituelles histoires de zombies.

    Sinon, coté Zombie, tu as Zombie Thérapie qui est vraiment marrant.

    RépondreSupprimer
  2. Les avis que j'ai lu me convainquent que ce livre n'est pas pour moi, mais je pense que j'airai voir le film histoire de rigoler un coup ;)

    RépondreSupprimer
  3. Soyons honnête, déjà que je n'aime guère les histoires de vampires, je ne me sens pas plus attirée que ça par les zombies...

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai finis ce Week-end je dois dire que je l'ai plutôt bien aimé. Après je suis d'accord avec toi sur le fait que la fin est plutôt facile trop "Happy End" et que certains personnages sont trop survolés... Dommage parce que M aurait pu être un personnage vraiment cool. J'espère qu'ils seront plus développés dans le film mais j'ai des doutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis d'accord sur M, mais bon, même s'il est plus développé que d'autres personnages secondaires, il reste quand même survolé, et c'est dommage je trouve

      Supprimer
  5. J'aime toujours autant tes articles :)
    Pour ma part j'avais beaucoup aimé Vivants qui était (comme toi) mon premier livre de Zombies. j'avais aimé le fait que les humains ne soient pas tout blancs et les Zombies tout noirs. Je suis tout à fait d'accord avec les points que tu soulèves même s'ils ne m'avaient pas spécialement gênés pendant ma lecture. :)
    Par contre, j'ai hâte de voir ce que a donner le film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait déjà que je regarde la bande annonce... Allez, je me lance !

      Supprimer
    2. Bon et bien ils ont l'air d'avoir transposé le livre sur un mode humoristique. Par contre ils ont oublié que R est censé se balader avec une cravate, pas en jean / sweat :)

      Supprimer