7 février 2013

L'Héritage des Darcer, Tome 1 - Marie Caillet

5 comments

Auteur : Marie Caillet 
Cycle :  L'Héritage des Darcer

Édition : Michel Lafon
Parution : 2010

Pages : 407
Prix : 15,20 €

Genre : Fantasy, Jeunesse



Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt, et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Horreur : à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d’Aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté…

Le pire danger ne l’attend peut-être pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient peut-être qu’en un seul nom : Orest.



J'avais toujours regardé l'Héritage des Darcer de loin, peu attirée par la couverture attifée d'un papillon multicolore. Et pourtant, devant tant d'éloges sur ce premier roman, j'ai fini par devenir curieuse, et j'ai sauté sur l'occasion de le découvrir grâce au Mois de Marie Caillet sur Bookenstock.

Au début, j'ai eu du mal avec l'héroïne, très naïve, qui enchaine les bourdes à une vitesse fulgurante (franchement, qui prendrait uniquement quelques robes somptueuses et pas un sou ni même un bout de pain dans son baluchon pour fuguer et tenter de passer inaperçue ?). J'ai donc commencé par avoir très peur, surtout quand My commence à boire dans un bar et à dévoiler sa vie à de parfaits inconnus à l'aspect pas très recommandable.

Ensuite, j'ai été un peu gênée par l'intrigue, très classique : une princesse, une bande de brigands, un trésor, un méchant vilain roi à renverser... Et j'ai trouvé de manière générale que tous les personnages acceptaient très facilement le statut de My, sans même une démonstration de son Don.

Vous l'avez compris, je partais donc plus que sceptique. Et pourtant, Marie Caillet et son écriture à la fois équilibrée et très dynamique m'ont fait changer d'avis assez rapidement. Même s'il y a des choses qui m'ont titillées, et que My s'en sort un peu trop facilement à mon goût, j'ai fini par me laisser emporter par l'histoire, par les personnages, par la féérie qu'on retrouve à chaque page.

D'abord, j'ai été très agréablement surprise par la relation entre My et Orest, qui se complexifie petit à petit, et qui est à fois maîtrisée et intéressante (d'ailleurs, Orest est mon personnage préféré^^).

Ensuite, j'ai beaucoup aimé l'idée du Don de My, loin d'un grand pouvoir qui lui faciliterait la tâche. Cette idée d'un Don qui parait plus un handicap qu'autre chose au départ m'a beaucoup plu, d'autant plus qu'elle a été bien exploitée par Marie Caillet.

Et enfin, je me suis abandonnée avec beaucoup de plaisir à la féérie ambiante, notamment celle des Bois que traversent My et ses compagnons. Bon, la violence et les épreuves qu'ils traversent, même si elles font des victimes, m'ont parues un peu trop douces (la bande de brigands qui accompagne My m'a d'ailleurs parue bien gentille). Il faut dire que passer après le Trône de Fer n'était pas chose aisée, et pourtant, L'Héritage des Darcer a su me convaincre par ses qualités.

Même la fin m'a surprise : je l'ai trouvée un peu trop rapide et un peu trop facile sur certains points, mais je pensais me retrouver devant un happy end complet, ce qui n'a pas du tout été le cas. J'espère que les prochains tomes sauront également me surprendre !



Malgré mes premières craintes devant une héroïne qui enchaîne les bourdes et une intrigue très classique, je me suis très vite laissée emporter par l'écriture de Marie Caillet, par ses personnages, notamment la relation entre My et Orest, mais aussi par la féérie qui se dégage de l'histoire. J'ai beaucoup apprécié que My ne détienne qu'un pouvoir insignifiant au premier abord. Et même si les épreuves qu'elle traverse sont surmontées parfois trop facilement, tout n'est pas si simple dans la quête de My, et la fin n'est pas le happy end auquel je m'attendais.

Un premier roman maîtrisé qui a réussi à me convaincre par ses qualités, malgré ma réticence du début.


7,5/10

Un livre sympa, Trolle aime :)


CITRIQ


6/26

19/60


5 commentaires:

  1. Content qu'il t'ait plu aussi, moi aussi au début j'ai eu quelques réticences et finalement j'ai bien accroché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les deux tomes suivants sont-ils à la hauteur ??

      Supprimer
  2. Ah, je suis contente qu'il t'ait plu! J'ai complètement foiré le coche pour le lire avec toi, je suis DESOLEE! J'espère le lire bientot, au moins pour les imaginales, si jamais elle vient :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'elle viendra, je crois qu'elle était venue déjà pour les deux précédentes éditions des Imaginales

      Supprimer
  3. J’avais croisé l’auteur il y a deux ans lors d’un stage dans ma petite bibliothèque municipale, elle était très sympathique.
    J’avais également eu une légère appréhension sur la couverture (oui, je ne prends les livres qu’en fonction de leur couverture ><), mais je n’avais pas été déçu non plus : )

    RépondreSupprimer