7 mars 2013

La Guilde des Magiciens - Trudi Canavan

4 comments

Auteur : Trudi Canavan
Cycle : La Trilogie du Magicien Noir

Édition : Castelmore
Parution : 2013

Pages : 448
Prix : 17,20 €

Genre : Fantasy

L
e jour où Sonea se rebelle contre la rafle des magiciens qui nettoie la ville des indésirables, elle découvre qu'elle possède elle aussi un pouvoir ! La jeune fille est désormais une renégate : elle ne maîtrise pas sa magie et la Guilde veut la capturer.

Sonea acceptera-t-elle de pactiser avec l'ennemi et de rejoindre les rangs des apprentis magiciens pour apprendre à contrôler son don ?



L
a trilogie du Magicien Noir est un best-seller mondial qui a fait ses preuves dans le monde de la fantasy. Je m'attendais donc à du très bon, à un grand classique qui ne pourrais que me plaire, et j'ai un peu déchanté...

Ce livre est loin d'être mauvais, et il mérite amplement son qualificatif de "classique" de la littérature fantasy. Mais c'est justement là que ça coince pour moi : quand on commence à avoir un certain nombre de lectures fantasy derrière soi, on recherche un peu plus l'originalité, qu'elle soit dans l'intrigue, dans l'univers ou dans les personnages. Et c'est justement ce qui m'a fait défaut avec La Guilde des Magiciens.

Dès le début, tout est très prévisible : une jeune fille qui se découvre un don pour la magie, son apprentissage dans une école de magiciens, et tout un tas d'autres choses dont je ne peux parler ici sans spoiler, mais qui sont pour moi vues et revues. J'avais deviné la fin sur toute la ligne, et depuis un sacré paquet de pages. Du coup, même si l'écriture est agréable, je n'ai pas réussi à vraiment accrocher. Je ne me suis pas ennuyée, mais je ne me suis pas éclatée non plus avec ce livre.

J'ai trouvé l'intrigue très centrée sur les magiciens et le fonctionnement de la Guilde, mais pas assez sur le monde autour. Ceci dit, il y a aussi de bons côtés : j'ai particulièrement apprécié que Sonéa ne soit pas complètement cruche (comme ça arrive parfois avec les jeunes héroïnes dans les romans d'apprentissage), et que le monde créé par Trudi Canavan ne soit pas trop manichéen. Néanmoins, on n'échappe pas aux stéréotypes : le professeur trop gentil, le copain amoureux, le méchant qui cache bien son jeu, etc. Les relations entre les personnages sont de plus très prévisibles (encore une fois...)

Si j'avais lu ce livre il y a dix ans, j'aurai sûrement beaucoup plus apprécié : je pense que c'est une très bonne introduction à la fantasy pour les personnes qui veulent s'initier au genre. L'intrigue et l'univers sont simples (pas de complots politiques, de relations ambiguës entre familles, de magie au fonctionnement complexe, peu de personnages secondaires...), les personnages sont assez attachants (malgré les stéréotypes), et la plume de Trudi Canavan est agréable : les pages défilent vite, même si l'action est finalement peu présente. Tout dépend donc de ce que vous recherchez dans ce livre !



Un roman très classique dans sa construction, son intrigue et ses personnages : l'ensemble est très prévisible pour quelqu'un qui a l'habitude de lire de la fantasy. Ce manque d'originalité et un univers un peu trop simpliste à mon goût me laissent sur un sentiment mitigé. Néanmoins, La Guilde des Magiciens n'est pas qualifié de "classique" pour rien : ce livre est une très bonne introduction à la fantasy pour toute personne qui souhaite découvrir ce genre. Le style très fluide de Trudi Canavan contribue également à en faire une lecture agréable, malgré les défauts que je peux lui trouver.

6/10


23/60


Merci à Livraddict et à Castelmore pour ce partenariat !

4 commentaires:

  1. Alors je l'ai lu il y a longtemps (et comme tu le soulignes peut-être que ceci explique cela) mais j'ai vraiment beaucoup aimé cette trilogie qui me laisse un excellent souvenir. L'intrigue est plus complexe qu'il n'y parait comme tu t'en rendras compte si tu poursuis ta lecture (?). Et j'avais trouvé le dernier tome génial, très prenant et percutant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirais sûrement la suite un jour, mais j'avoue que ce n'est pas une priorité. Mais bon, ça me donne déjà plus envie quand tu me dis que le dernier tome est génial :)

      Supprimer
  2. La couverture semble viser un public de LDJ mais peut-être que je me trompe ?

    RépondreSupprimer