23 juin 2013

Anthologie - Les Coups de Cœur des Imaginales

1 comment

Édition : ActuSF
Parution : 2013

Pages : 313
Prix : 14 €

Genre : Fantasy, Nouvelles

T
ous les ans, le festival des Imaginales à Épinal est le grand rendez-vous de tous les amateurs de fantasy. Et chaque année, le festival choisit un auteur « coup de cœur ».

Dirigée par Stéphanie Nicot, cette anthologie rassemble les dix écrivains français distingués, depuis 2004. Un casting de rêve avec dix nouvelles inédites et superbes. L’occasion de découvrir ces plumes exceptionnelles et de se balader sur les terres de la fantasy, de la fantasy urbaine, du fantastique et de la science-fiction.

Retournez dans le Vieux Royaume avec Jean-Philippe Jaworski, alors que les morts semblent se relever sur les champs de bataille ; marchandez avec Sire Cédric et le père d’Eva Svärta, un commerçant albinos qui saura combler jusque vos plus étranges désirs ; plongez au cœur de Narthécia en compagnie de Samantha Bailly, une cité encerclée de forêts dangereuses où la justice passe par l’empathie ; accompagnez Jérôme Camut dans un petit village des Pyrénées où la vie semble s’être arrêtée à la fin du XIXe siècle ou partez avec l’héroïne demi-elfe de Rachel Tanner au Kosovo enquêter sur un trafic d’organes...

Avec Thierry DI ROLLO, Jérôme CAMUT, Erik WIETZEL, Rachel TANNER, Mélanie FAZI, Jean-Philippe JAWORSKI, SIRE CÉDRIC, Charlotte BOUSQUET, Lionel DAVOUST, Samantha BAILLY.


R
éunir dans une même anthologie tous les coups de cœur des Imaginales : l'idée m'a immédiatement plu, et c'est sans trop de réflexion que j'ai craqué pour cette anthologie à la couverture originale, tout droit inspirée des Images d'Epinal.

Ce recueil m'a permis de découvrir de nouvelles plumes, que je connaissais de nom sans pour autant les avoir lues, à savoir Thierry Di Rollo, Lionel Davoust et Rachel Tanner. J'ai pu aussi retrouver des auteurs que je connais déjà et découvrir davantage leur univers (je pense principalement à Mélanie Fazi, Jean-Philippe Jaworski et Samantha Bailly, même si j'ai déjà lu les auteurs restants).

J'avoue avoir eu des difficultés à accrocher à l'univers de Thierry Di Rollo, Une Simple Promesse étant certainement la nouvelle qui m'a le moins plu, du fait de son univers sombre et de son style assez froid.

J'ai bien aimé l'humour de la nouvelle Le Secret de Parsigou de Jérome Camut, mêlant un léger aspect SF à la critique d'une certaine catégorie de personnes cherchant à conserver leurs privilèges.  

J'ai apprécié le style d'Erik Wietzel, qui sait aller à l'essentiel sans laisser de côté le plaisir du lecteur; sa nouvelle Le Chirurgien ne restera pas gravée dans ma mémoire, mais m'a fait passer un bon moment. 

Dans La Stratégie du chasseur, j'ai découvert le style vif et bourré d'action de Rachel Tanner, qui nous livre un texte engagé avec une héroïne à fort caractère que j'ai beaucoup appréciée :)

Trois Renards est sans aucun doute ma nouvelle préférée. Je ne suis plus du tout étonnée du fait que Mélanie Fazi admire les écrits de Lisa Tuttle. Je retrouve dans les textes de ces deux auteures des sensations que je n'éprouve pas avec d'autres nouvelles : le fantastique y est toujours parfaitement maîtrisé, l'ambiance unique et magique. Il y a vraiment quelque chose (que je n'arrive pas vraiment à définir) qui rend ces nouvelles particulières. J'ai désormais très envie de lire davantage de textes de Mélanie Fazi !

Dans Profanation, j'ai retrouvé en quelques pages tout l'univers de Jean-Philippe Jaworski, et j'ai adoré m'y replonger ! A mon grand regret, la nouvelle est très courte (mais bon, je peux toujours me rabattre sur Gagner la Guerre, qui traîne toujours dans ma bibliothèque et ne demande qu'à être lu !)

Séréna est la nouvelle la plus courte de l'anthologie, mais elle est intéressante pour ceux qui connaissent bien les romans de Sire Cédric. On y rencontre le personnage de Louis, le père d'Eva (l'enquêtrice albinos que l'on retrouve dans De Fièvre et de Sang et dans Le Premier Sang). Je ressors de cette lecture avec davantage d'interrogations sur ce personnage, et l'envie d'en savoir plus.

La nouvelle de Charlotte Bousquet, La Nuit sur le plateau du K'fên, n'a pas vraiment réussi à me captiver. J'y ai retrouvé l'un des thèmes qui semble cher à l'auteure : la liberté. Je n'ai malheureusement pas accroché à l'héroïne ni à son histoire.

Derrière les barreaux m'a permis de découvrir l'écriture de Lionel Davoust, que je ne connaissais pour l'instant que pour son travail d'anthologiste (pour l'anthologie des Imaginales), même si La Volonté du Dragon me fait de l'oeil depuis pas mal de temps. Cette nouvelle parle de dauphins, d'autisme et de liberté, et m'a beaucoup intriguée. C'est donc avec plaisir que je renouvellerais l'expérience avec d'autres nouvelles de Lionel Davoust !

Le recueil se termine par un texte de Samantha Bailly, Elixir. J'y ai retrouvé certains thèmes que Samantha semble affectionner (notamment la psychologie) et j'ai comme d'habitude succombé à sa jolie plume :) J'ai été ravie d'apprendre que l'univers développé dans la nouvelle serait peut-être davantage exploré dans d'autres textes.



Cette anthologie est née d'une idée simple mais excellente : réunir en un seul recueil tous les "coups de cœur"  du festival des Imaginales. Je suis heureuse d'avoir retrouvé des auteurs que j'apprécie et d'en avoir découvert de nouveaux, même si certaines nouvelles n'ont pas su me captiver autant que d'autres. 

Je regrette toutefois le manque de cohésion de l'ensemble : l'anthologie n'ayant pas de thème particulier et mêlant des textes d'auteurs aux styles et aux univers très différents, l'imaginaire apparaît comme le seul lien tangible entre les nouvelles.

7/10


42/60

4/6

1 commentaire:

  1. Elle est dans ma PAL et j'ai hâte de voir ce que cette anthologie peut proposer. Par contre je me doutais en l'achetant du manque de cohésion vu les différents auteurs présents. A voir.

    RépondreSupprimer