19 juin 2013

Delirium, Tome 1 - Lauren Oliver

6 comments

Auteur : Lauren Oliver
Cycle : Delirium

Édition : Blackmoon
Parution : 2011

Pages : 452
Prix : 18 €

Genre : Science-Fiction, Jeunesse

L
ena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…

« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »


V
oilà quelques temps que je n'avais pas lu de dystopie. Et voilà de nombreux mois (presque 2 ans en fait...) que ce premier tome traîne dans ma bibliothèque ! J'avoue que je n'attendais pas grand chose de cette lecture, je pensais y retrouver une énième dystopie que j'oublierais aussitôt lue, mais qui me ferait passer quelques heures de détente. Au final, j'y ai trouvé bien plus, et j'en suis ravie !

Au moment de vous écrire cette chronique, je repense à quelque chose qu'a dit Estelle Faye lors d'une conférence aux Imaginales, à propos de la littérature Young Adult. En fait, ce qu'il faut retenir dans ce genre de livres, c'est qu'on s'y plonge pour vibrer au rythme des émotions des personnages, c'est pour que nos petits coeurs "fassent des montagnes russes", qu'on ait l'impression de vivre tout ça à la place des héros, comme si on y était, comme si nous aussi on avait 15 ans et plein d'aventures à vivre. Et c'est tout ce que j'ai retrouvé dans Delirium. Une pure lecture plaisir, avec un fond de dystopie, mais surtout plein d'émotions dedans :)

Ce que j'ai aimé tout particulièrement, c'est que pour une fois, on n'a pas une héroïne nunuche qui ouvre tout à coup les yeux sur le monde autour d'elle, qui ne cesse d'avoir peur et de regarder les choses se passer sans rien faire (souvenir que j'avais gardé par exemple des héroïnes dans les livres de Gemma Malley). Lena est bien loin de tout ça : elle se conforme à la société dans laquelle elle a été élevée, elle suit les règles, elle ne fait pas de vagues, mais elle sent bien que quelque chose ne tourne pas rond dans son univers. Et elle doute, elle doute depuis toujours. Dès les premières pages, on la sent tiraillée entre ce qu'elle ressent (qui est interdit, qui est mal), et ce qu'on lui a inculqué. Du coup, son passage de jeune fille bien dans le rang au statut de "rebelle" est bien amené, presque naturel finalement. Et surtout, on la comprend, on parvient sans peine à se mettre à sa place, et les pages défilent à une vitesse folle !

Et puis, il faut bien se l'avouer : quelle belle histoire d'amour :) J'ai beaucoup aimé les émotions que l'auteure fait passer, émotions qui trouveront un écho en chaque lecteur. Car qui n'a jamais éprouvé des sentiments aussi universels que l'amour ou la sensation de liberté ? La seconde partie du livre m'est vraiment apparue comme un ensemble de moments heureux où le temps semble s'arrêter, où on est dans sa bulle, où la vie est magique, et qui restent gravés dans nos souvenirs : les mots de Lauren Oliver ont le parfum des jours heureux. L'écriture est vivante, spontanée, chargée d'émotions. Les dernières pages sont superbes, et il me tarde de lire la suite ! Bon, je ne vais pas vous mentir, le fond de l'histoire reste sans grande surprise, et vous ne trouverez rien d'extrêmement original de ce côté là. Un léger bémol largement compensé par le reste ;)



Si le fond de l'histoire est sans grande surprise, la forme compense largement : Lauren Oliver a le don pour faire vibrer le lecteur et pour faire passer les émotions de son héroïne à travers les mots. Delirium est une belle histoire d'amour, avec une héroïne attachante, dont les derniers mots sonnent comme une ode à la liberté. Un bon roman Young Adult, intelligent et bien construit, avec plein d'émotions dedans :)


8,5/10

17/26

41/60


6 commentaires:

  1. J'ai lu ce roman il y a quelques jours et je partage ton avis (très bien écrit au passage ^^)même si Léna m'a passablement agacée au début de l'histoire. Heureusement le personnage évolue rapidement, ce qui la rend très attachante au moment où elle se met à douter du bien fondé du "Protocole".

    RépondreSupprimer
  2. Voilà un avis qui donne envie, a rajouter en wish list.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente que tu ai aimé , moi je suis entrain de lire le tome 3 bsx

    RépondreSupprimer
  4. Oh je suis contente de trouver quelqu'un qui l'a ressenti comme moi. J'avais même été surprise d'être si prise par les émotions dans ce livre dont je n'attendais rien non plus. :)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai été un peu mitigé en lisant ce livre, mais au final je me suis laissé emportée par le tourbillon d'émotion :)

    RépondreSupprimer