12 août 2013

Cinder - Marissa Meyer

1 comment

Auteur : Marissa Meyer
Cycle : Chroniques Lunaires

Édition : Pocket Jeunesse
Parution : 2013

Pages : 412
Prix : 17,90 €

Genre : Science-Fiction, Jeunesse

A
New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.

Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !

Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.


J
e ne sais pas si c'est un effet de mode ou si c'est moi qui m'y intéresse particulièrement, mais j'ai l'impression de voir des adaptations de contes de fées un peu partout : la série TV Once Upon a Time, le film Blanche-Neige et le Chasseur, le livre Belle de Robin McKinley, Soeur des Cygnes de Juliet Marillier, ou encore Loup y es-tu ? d'Henri Courtade. En tout cas, j'aime beaucoup cette idée de revisiter les contes de fées, et tout particulièrement celle de Marissa Meyer.


En général, les contes de fées se passent dans un monde qu'on peut qualifier de médiéval. Lorsqu'ils sont adaptés, ils sont souvent transposés dans le monde d'aujourd'hui. Mais dans Cinder, c'est cette fois dans un univers futuriste que nous découvrons l'équivalent de la belle princesse du conte de Charles Perrault : une mécanicienne cyborg résidant à New-Beijing, contrainte de mettre les mains dans le cambouis pour subvenir aux besoins de sa belle-mère Adri et de ses deux filles Pearl et Peony.

L'univers futuriste créé par Marissa Meyer est un cadre particulièrement original pour un conte de fées. De plus, il n'est pas qu'un simple décor tout juste esquissé : même si l'idylle de Cinder avec le prince Kai est mise en avant, les aspects politiques ne sont pas négligés et constituent une part importante de l'intrigue. Chaque personnage rencontré dans le livre est bien développé et possède sa personnalité propre. Cinder et son androïde Iko sont particulièrement attachantes, et j'avoue être impatiente de connaître la suite de leurs aventures :)

Le gros bémol quand on part d'une histoire que tout le monde connaît, c'est que les principaux éléments de l'intrigue sont sans surprise. Et c'est ce qui s'est passé dans Cinder : dès les premières pages, il est très facile de deviner ce qui va se passer. Malgré tout, ça ne m'a pas vraiment dérangée pendant ma lecture. Les grandes lignes de Cendrillon sont reprises de manière tellement habile, voire drôle à certains moments, qu'on en oublie vite la prévisibilité des événements pour admirer l'imagination de l'auteure.

Il faut dire aussi qu'elle a un sacré talent : celui de nous captiver dès les premières pages. L'écriture est fluide et l'intrigue rythmée, ce qui fait qu'on ne voit pas les pages défiler ! Et contrairement à ce que je viens de dire plus haut, la fin réserve quelques surprises. Autant vous dire que j'attends le tome 2 avec impatience :)



Cinder est une très bonne adaptation du conte de Cendrillon : on y retrouve non pas une princesse délicate et trop gentille, mais une mécanicienne cyborg débrouillarde qui n'a pas toujours la langue dans sa poche. L'histoire se déroule dans un univers futuriste et recherché, avec ses intrigues politiques et gadgets technologiques en tous genres. Petit bémol, l'idylle entre Cinder et le prince est mise en avant et beaucoup d'événements sont prévisibles. Néanmoins, l'intégration des principaux éléments du conte dans cet univers futuriste est très réussi, voire parfois drôle. L'écriture est rythmée et addictive, les personnages attachants, et l'intrigue malgré tout intéressante : en bref, Cinder est un livre qui se dévore. Vivement le tome 2 !

8,5/10

50/60

1 commentaire:

  1. J'ai moi aussi lu Cinder et je pense avoir été un peu plus dérangée que toi par le coté trop prévisible de l'intrigue. Pourtant, je trouve que c'est bien là son seul défaut. J'ai adoré cette réécriture et l'univers très riche qu'a su construire Marissa Meyer.
    Ne pouvant pas attendre que la suite sorte en français, je me lance très prochainement dans la lecture en anglais de Scarlet, le tome2. ^^

    RépondreSupprimer