26 septembre 2013

Personne ne te sauvera - Fabrice Colin

3 comments

Auteur : Fabrice Colin

Édition : Flammarion
Parution : 2013

Pages : 153
Prix : 9 €

Genre : Fantastique, Jeunesse

S
avoir qu'on va mourir est une chose, savoir que ça va arriver bientôt en est une autre.

A dix-sept ans, Manon doit faire un choix : l'opération qu'on lui propose pourrait lui sauver la vie... ou lui être fatale. Incapable de prendre une décision, elle fugue, sur un coup de tête : direction Las Vegas. Dans la ville du jeu et du rêve éphémère, elle croise le chemin de Dorian. Le vampire peut-il lui offrir la vie éternelle ? Le bonheur réside-t-il dans l'immortalité ? Rien ne sera plus pareil pour la jeune fille après cette rencontre.


S
i le résumé parle de vampire, sachez que ce roman n'est pas un récit de bit-lit ou de romance paranormale. Dorian est bien un vampire, mais sa condition de buveur de sang est ici plus un moyen pour l'auteur de répondre aux questionnements de Manon, l'héroïne. J'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à voir Dorian comme un vampire, même s'il rappelle parfois le personnage de Louis dans Entretien avec un vampire d'Anne Rice. Bref, si vous cherchez à voir de méchants vampires tuer d'innocentes jeunes filles pour se repaître de leur sang, ou si vous espérez rencontrer dans ce roman un amour impossible entre une humaine et un vampire, passez votre chemin.

Ce dont il est question ici, c'est de la vie de Manon. De son choix et de sa réaction face à lui : doit-elle prendre le risque de se faire opérer pour guérir malgré les risques ? Doit-elle refuser l'opération et vivre chaque instant avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, la mort pouvant venir la prendre à tout moment ? Face à ce choix, Manon prend la fuite à Las Vegas et rencontre Dorian, qui va peut-être lui offrir une troisième voie : la vie éternelle.

Nous suivons donc pendant une centaine de pages les pérégrinations de Manon et son cheminement intérieur, qui va l'amener à faire ce fameux choix. Que je ne vous révélerais pas bien entendu :) Manon est attachante dans sa détresse, et j'ai beaucoup aimé les passages en forme de journal intime "audio". J'ai par contre eu beaucoup de mal avec le personnage de Dorian, dont la personnalité m'a dérangée. Je n'ai pas adhéré à son histoire, qui n'a pas du tout su m'émouvoir, le personnage m'est vraiment antipathique... Mais il joue un rôle important pour Manon, et je l'ai donc supporté comme un mal nécessaire, parce que j'ai vraiment vécu cette histoire du point de vue de Manon.

Autre point un peu gênant, c'est la facilité avec laquelle Manon accepte la condition de vampire de Dorian. Ainsi que certains événements qui s'enchaînent un peu trop rapidement et qui m'ont momentanément perdue lorsque je lisais. Je me suis aussi demandée ce que gagnait Dorian à prendre Manon sous son aile, mais en même temps, la jeune fille est la seule humaine qui semble s'intéresser à lui et ne pas le craindre. Vu le passé douloureux du vampire, on comprend mieux pourquoi il a pu s'attacher à une ado en détresse. 

Je pense que le format très court du roman n'a pas permis à l'auteur de développer suffisamment son univers et ses personnages. Certains passages vont trop vite et paraissent invraisemblables, ce qui est dommage, parce que les idées étaient là. Ceci dit, avec moins de 100 pages, on n'a pas le temps de s'ennuyer non plus. A lire comme une petite parenthèse dans sa journée, avec une jolie morale à la clé.



Ce court roman est une lecture agréable, avec une jolie morale qui nous incite à profiter de la vie. Les thèmes abordés sont intéressants et l'utilisation de la figure du vampire m'a semblé judicieuse dans ce contexte. Si j'ai réussi à m'attacher à Manon, je n'ai toutefois pas apprécié Dorian, même si l'auteur tente de le rendre touchant en nous dévoilant son douloureux passé. Et même si j'adhère au message délivré in fine, j'ai trouvé le roman trop court : beaucoup d'éléments ne sont pas assez développés, et je regrette certaines facilités. Je pense toutefois que ce livre saura toucher le public visé, et que l'histoire de Manon touchera forcément le lecteur.

6/10

60/60

3 commentaires:

  1. J'aime bien Fabrice Colin e général, mais ce titre ne m'attire pas trop. Il m'a l'air trop déprimant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que ce n'est pas particulièrement joyeux, même si le message transmis est très positif !

      Supprimer
  2. j'ai lus ce livre et je l'ai adoré. Certes court mais je me posais la questions pendant toute ma lecture vas-t-elle succombée à la vie éternelle ? :)

    RépondreSupprimer