8 novembre 2013

A Pile ou Face - Samantha Bailly

6 comments

Auteur : Samantha Bailly

Édition : Rageot
Parution : 2013

Pages : 248
Prix : 9,90 €

Genre : Jeunesse, Thriller


Emma n'en croit pas ses yeux quand elle reçoit un mail de son frère Maxime.
Impossible ! Absolument impossible !
Les images du passé s'impriment sur sa rétine.
La voiture de Maxime. L'accident.
Les secours qui évacuent son corps sans vie.
Emma s'éloigne de l'ordinateur. S'approche à nouveau.
Ses doigts tremblent. Une pression de l'index.
Le message s'ouvre...

Et si soudain, vous pouviez prévoir l'avenir?


A
près mes deux coups coeur pour Oraisons et Ce qui nous lie, j'étais très curieuse de découvrir la plume de Samantha Bailly version thriller.

Je dois dire que j'ai été un poil déçue. Du côté des points positifs, la narration est fluide et on retrouve une alternance temporelle qui donne du rythme au récit : un chapitre sur deux décrit une scène du passé, (soit du point de vue de Maxime, le frère de l'héroïne, soit du point de vue de Claire, une de ses camarades de classe), tandis que l'autre se passe dans le présent et uniquement du point de vue d'Emma. Un roman sans temps morts, et qui se lit très vite. L'utilisation du Livre des Mutations dans l'enquête d'Emma apporte une touche de fantastique et d'originalité appréciable. Je n'avais jamais entendu parler du Yi-King avant !

Malgré tout ça, il y a pas mal de points qui m'ont dérangée. Le plus important étant l'intrigue en elle-même, bien trop simple à mon goût. C'est sûr que pour un thriller jeunesse, il ne faut pas faire compliqué mais bon. Et surtout, j'ai trouvé que beaucoup d'événements étaient franchement tirés par les cheveux et du coup peu crédibles. Le comportement des adultes et de la police dans ce livre me paraît vraiment très loin de la réalité, ce qui permet à Emma de faire des choses assez invraisemblables en toute impunité.

Et d'ailleurs, les personnages ne m'ont pas vraiment accrochée : Hugo m'a semblé vide, la meilleure amie d'Emma lui pardonne bien vite ses écarts sans aucune explication, et Claire a tout de même des idées sacrément tordues. La fin est plutôt sympa mais ne m'a pas vraiment satisfaite parce qu'elle élude pas mal de points (ou ne va pas assez en profondeur), notamment sur Mantis (ses membres, ses activités, ses relations avec la mère de Claire), et même sur le Yi-King. Bref, des facilités qui m'ont gênée et qui me laissent sur un sentiment mitigé.



Ce roman se lit très vite grâce à un rythme soutenu : l'alternance entre les points de vue des différents personnages et les allers-retours dans le temps font que le récit ne souffre d'aucun temps mort. Le Yi-King apporte une touche de fantastique originale qui joue un rôle important dans l'enquête d'Emma et que j'ai appréciée. En revanche, j'ai été déçue par de nombreux passages qui manquent de crédibilité et par une intrigue trop simple à mon goût. Je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé : c'est une lecture légère et agréable, mais qui souffre de certains défauts non négligeables.

6/10

6 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire depuis sa sortie, mais il me tente beaucoup. Dommage que tu ait eu une lecture en demi-teinte !

    RépondreSupprimer
  2. Du coup je suis assez intriguée... J'ai entendu parler du Yi-King surtout à travers la saga A la Croisée des Mondes, des Pullman, mais on n'a en fait pas des masses de détails dans le livre, c'est un élément plutôt secondaire. Puisqu'il est court et se lit vite, j'essayerai probablement d'y jeter un œil si je le trouve en médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ba tu vois, je ne me souviens pas du tout que le Yi-King était évoqué dans A la croisée des Mondes !! il faut dire que je l'ai lu il y a une éternité (je crois que j'avais 10 ou 12 ans), et même si j'avais adoré, je ne me souviens plus vraiment de l'histoire !

      Supprimer
  3. J'ai un peu honte mais je n'ai toujours pas lu Oraisons ni Ce qui nous lie... Peut être que je lirais ces deux là en premier vu qu'ils ont été des coups de coeurs pour toi à l'inverse de celui ci... Et puis j'ai peur d'être gênée par le manque de crédibilité que tu soulignes !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu exactement le même ressenti ^^ Je ne sais même plus quoi écrire dans ma chronique en fait, parce que tu as vraiment tout dit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, c'est le risque quand on lit des chroniques avant d'écrire la sienne :-) Mais je suis sûre que tu auras d'autres choses à dire ^^

      Supprimer