22 avril 2014

Kel, Tome 2 - Andréa Schwartz

3 comments

Auteur : Andréa Schwartz
Cycle : Kel

Édition : Rebelle
Parution : 2014

Pages : 650
Prix : 20,90 €

Genre : Fantasy

D
ix ans de guerre contre les Deux-Empires ont repoussé les tribus occidentales loin dans la forêt éternelle.

Fils d’un général et d’une Cheveux-Noirs rebelle, Herdred emprunte à contrecœur le même chemin que son père : guerrier, officier, bras armé de l’Empire kel’yon. Lorsque des murmures de révolte contre les Deux-Empires s’élèvent dans la forêt, son instinct lui souffle de se tenir à l’écart.

Mais l’ombre du dieu de l’ouest plane sur les bois, et la main du grand loup blanc propulse le jeune sang-mêlé au cœur de la forêt, là où trahison et ambition règnent en maître.


J
'ai beaucoup apprécié ce second tome, que j'ai trouvé mieux maîtrisé et mieux rythmé que le précédent. Dans le premier tome, si j'avais adoré l'intrigue et les personnages, j'avais eu un petit coup de mou durant la lecture. Alors qu'ici, si l'intrigue démarre doucement, c'est pour mieux s'étoffer et prendre de l'ampleur : on découvre un univers plus complexe que celui du premier tome, qui explore davantage les implications de la guerre. L'auteure alterne entre des passages introspectifs et de réflexion avec des scènes d'action et de combat, en allant plus loin dans les jeux de pouvoir et en développant davantage son univers. 

On découvre notamment les peuples barbares et leurs coutumes si différentes, leurs croyances, leur hiérarchie, leur fonctionnement très éloigné de celui des kel'yons. Mais on se rend compte aussi de leurs similitudes dans la haine des autres peuples et dans leur désir de se faire la guerre, et tout comme avec Shelun dans le tome 1, on se demande à nouveau quel est le but de ces rivalités sans fin... 

Cependant, le récit est tout à fait différent, d'abord parce qu'il met en scène des barbares, mais aussi parce que le personnage principal n'est autre que Herdred, le fils aîné de Shelun et de Aydred. J'avoue que j'ai eu plus de mal à m'attacher à lui qu'à Shelun. Leur parcours n'est pas du tout le même, et là où Shelun était une battante têtue et téméraire, pleine de défauts mais passionnée dans ce qu'elle faisait, Herdred est un personnage très froid, dominé par les préceptes qu'on lui a inculqués ("honneur et obéissance"...) et n'a pas la force de se battre contre ça. Il a une personnalité négative, il se fait des réflexions souvent cyniques qui montrent bien qu'il ne croit pas à grand chose, qu'il vit sa vie sans passion. C'est donc un héros très triste que l'on découvre, avec une enfance pas facile et des parents qui lui laissent un héritage lourd à porter... Alors bien sûr, il va petit à petit devenir plus humain et nous paraître moins froid, mais je m'attend presque à le voir sombrer du mauvais côté à tout moment, vu son caractère.

Tout ça n'empêche pas le personnage d'être réussi, et j'ai bien aimé avoir un nouveau point de vue sur Shelun et Aydred. Ces deux personnages nous apparaissent sous un angle différent, et c'est vraiment intéressant de les voir plusieurs années après les événements du premier tome. On recroise aussi plusieurs autres personnages, certains juste évoqués dans le tome 1, d'autres qui y ont eu une place importante. Je trouve vraiment qu'Andréa Schwartz a bien réussi à mêler l'intrigue du tome 1 et celle du tome 2, qui sont à la fois différentes mais se rejoignent aussi en plusieurs points.

Certains pourront trouver des similitudes entre l'histoire d'Herdred et celle de ses parents, mais j'ai trouvé le thème traité différemment, déjà parce qu'Herdred et Asja sont très différents de Shelun et Aydred, mais aussi parce que les enjeux ne sont pas les mêmes. Ceci dit, c'est vrai qu'on devine quand même très vite certaines choses, et j'aurai aimé être davantage surprise au niveau de l'histoire d'amour. Pour rattraper ce petit bémol, je dois avouer que la fin est assez étonnante, je ne m'attendais pas du tout à ça, et je suis très curieuse de voir de quelle manière l'histoire va se développer...



Une très bonne suite, qui nous fait découvrir le peuple barbare et nous plonge au coeur de la forêt, dans une nouvelle guerre qui ne se joue pas uniquement à coups de hache, mais aussi par des trahisons et des jeux de pouvoir plus complexes que dans le premier tome. S'il faut un certain temps pour assimiler les noms et les coutumes des barbares, on finit par s'y faire et c'est avec intérêt que l'on suit le héros dans ses aventures. Même si j'ai moins apprécié Herdred que Shelun, j'ai trouvé le personnage intéressant et fouillé. Malgré un manque de surprise concernant l'histoire d'amour, l'ensemble est réussi et la fin donne toujours autant envie de lire la suite :)

8,5/10


22/72

une forêt

3 commentaires:

  1. Et une chronique de plus qui donne envie!

    RépondreSupprimer
  2. J'aime tellement cette série que je ne suis pas du tout nuancée à son propos. Ta chronique est très intéressante de ce fait. Je trouve ton analyse tout à fait juste mais c tout de même 10/10 pour moi ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai trouvé moi aussi ce second tome un ton au-dessus du premier. Un cycle vraiment intéressant à découvrir.

    RépondreSupprimer