14 juin 2014

Souvenirs Perdus, Tome 1 - Samantha Bailly

1 comment

Auteur : Samantha Bailly
Cycle : Souvenirs Perdus

Édition : Syros
Parution : 2014

Pages : 354
Prix : 16,90 €

Genre : Fantasy, Jeunesse


I
l existe une île nommée Enfenia.

Depuis des siècles, nul ne peut y entrer. Nul ne peut en sortir. Un Léviathan tourne autour, il est autant le gardien des habitants que leur geôlier. La légende veut qu'un jour, quand les Enfenians seront prêts, la créature se retirera et les laissera découvrir le monde.

Alors que l'île célèbre une fois de plus le rituel visant à accomplir la prophétie, une femme est retrouvée inconsciente sur la plage. Une femme au visage inconnu. Une étrangère.


S
i vous lisez ce blog régulièrement ou si vous me connaissez un peu, vous savez sûrement que j'ai lu quasiment tout ce que Samantha Bailly a écrit, et que je suis attentivement les actualités de cette jeune auteur. Je me devais donc de lire Souvenirs Perdus, un roman que j'avais l'impression de connaître déjà un peu au travers du blog de Samantha.

L'auteur m'avait prévenue : c'est du jeunesse, et ça se ressent par rapport à Oraisons. J'imagine que c'est pour ça que les rebondissements ne m'ont pas particulièrement surprise, sans pour autant m'ennuyer, car le récit est très rythmé et ne laisse pas de place aux temps morts. Ceci dit, on n'est pas non plus sur du très jeunesse, et les adultes s'y retrouveront avec plaisir : comme toujours, l'univers développé par Samantha est particulièrement riche et se complexifie à mesure qu'on avance dans le roman.

J'ai beaucoup aimé cet univers, notamment le culte du Leviathan et la vie des habitants d'Enfenia, qu'on apprend à connaitre dans la première partie du livre. La deuxième partie nous fait découvrir un autre territoire, Hermétis, ainsi que ses deux religions, celle d'Ifa et celle de la Lueur. Et comme toujours, religion et politique se mêlent, et la troisième partie nous révèle une toute petite partie de secrets bien plus vastes :) On retrouve donc dans ce livre des thèmes chers à l'auteur, comme la religion mais aussi le choix (celui des différents personnages, que ce soit Syon ou Nel, ou d'autres), et j'ai d'ailleurs retrouvé quelques similitudes avec Oraisons (voulues ou non par l'auteur ?) qui m'ont beaucoup plu (vu que j'ai adoré Oraisons^^).

Les trois personnages principaux sont plutôt réussis, même si j'ai encore un peu de mal a les cerner, leur aventure les amenant à évoluer rapidement alors même qu'on n'a pas eu le temps de les connaître vraiment dans les premiers chapitres, ou tout juste assez pour s'en faire une idée. Un roman peut-être un peu trop court du coup, mais je crois que c'est surtout parce que j'ai envie d'en savoir plus et que je suis gourmande :) L'univers m'a interpellé et j'espère qu'on en apprendra plus dans le prochain tome : beaucoup de mystères restent entiers, et j'ai hâte de voir comment tout ça va évoluer !



Étrangère est une belle introduction à la trilogie Souvenirs Perdus, posant le décor et l'intrigue d'un univers riche dans lequel religion et politique se mêlent. On y retrouve un trio d'adolescents qui vont être propulsés dans un monde inconnu et qui vont découvrir des secrets remettant en cause tout ce en quoi il croyaient. Un roman d'apprentissage mais aussi d'aventure, qui nous entraîne avec beaucoup de rythme dans une intrigue bien plus vaste, reprenant plusieurs thèmes déjà développés dans Oraisons. J'attends la suite de pied ferme, car j'ai hâte de voir l'univers se complexifier et de découvrir ce qui se cache derrière Enfenia et Hermétis...

7,5/10


30/72

des ailes

1 commentaire:

  1. Je ne l'ai pas encore terminé, j'attaque le dernier tiers, mais j'aime beaucoup. C'est vrai que l'on sens tout de suite que c'est du jeunesse, c'est assez différent d'Oraisons, mais en même temps, comme tu dis, ce n'est pas du "très jeunesse", c'est assez développé, le style est quand même moins "simple" ou "simpliste" sur sur certains livres jeunesse et je pense qu'un adulte peut parfaitement le lire je pense.

    J'aime bien les personnages, ils sont assez différents les uns des autres pour que ça fonctionne et je trouve qu'ils ne sont pas trop clichés, ce qui est un gros point positif.

    Par contre j'ai mis un peu de temps à m'habituer au récit au présent parce que je suis habituée à lire au passé et parfois je me rends compte que je transforme le temps automatiquement quand je lis.

    RépondreSupprimer