17 juillet 2014

Anamnèse de Lady Star - L. L. Kloetzer

3 comments

Auteurs : L.L. Kloetzer

Édition : Denoël
Parution : 2013

Pages : 455
Prix : 21,50 €

Genre : Science-Fiction


F
utur proche.
Un attentat à Islamabad a provoqué une pandémie terrifiante. Les trois quarts de la population mondiale ont disparu. L'arme utilisée : la bombe iconique. Les coupables ont été retrouvés, jugés et exécutés. Mais certains se sont échappés.
Parmi eux, une femme, leur inspiratrice, leur muse. Sa simple existence est un risque : tant qu'elle vit, la connaissance menant à la bombe reste accessible.
Elle a disparu, n'a laissé aucune trace, pas l'ombre d'une ombre. Des hommes disent pourtant l'avoir rencontrée : savants, soldats, terroristes, ermites... Ont-ils rêvé?
Voici le récit d'une enquête, de l'Asie à l'Europe, des terres dévastées jusqu'aux sociétés hypertechnologiques de l'après-catastrophe. Un jeu de pistes, doublé d'une plongée dans les archives digitales de notre futur, avec le plus fou des enjeux : refermer la boîte de Pandore.


A
namnèse de Lady Star est un roman de SF différent, et surprenant. Au début, on est complètement perdu, et il faut un certain temps au lecteur avant de vraiment saisir ce qui se joue dans le roman, et comment l'histoire fonctionne. Vous allez comprendre : le récit est construit comme un puzzle, un ensemble d'histoires imbriquées dont le centre, qu'on découvre peu à peu, est Lady Star. Un personnage bien mystérieux, et qui porte de nombreux noms au court du récit : Margarita, Nomen Rosae, ou encore Hypasie. Autant de tentatives de définition de ce personnage si singulier, aux multiples facettes, et qui fascine l'ensemble des narrateurs autant que le lecteur. Car chaque chapitre se situe à une époque différente, et met en scène des personnages différents, avec un narrateur distinct. On rencontre donc Lady Star à travers les yeux de plusieurs personnages, dans des contextes variés, et alors qu'on tente de relier les histoires entre elles, on est sans cesse intrigué un peu plus par cette jeune femme, ce fantôme qui marque les esprits mais finit toujours pas effacer les traces de son passage....

A côté de ce personnage fort, il y a aussi Magda, celle qui mène l'enquête et fouille dans le passé afin de débusquer Lady Star. Pourquoi est-elle traquée vous demandez-vous ? Parce que c'est la seule personne qui semble être encore en vie et détenir la connaissance nécessaire à la fabrication de la bombe iconique. Une bombe qui a détruit les trois quarts de l'humanité, et qui continue de la menacer tant que Lady Star est en vie... 

Si j'ai été entraînée dans ce jeu de piste, je ne vais pas vous mentir : la lecture est ardue et nécessite une bonne dose de concentration. Déjà parce que, comme expliqué plus haut, on jongle entre des époques et des narrateurs différents, ce qui peut déstabiliser (un peu comme le désordre temporel du Déchronologue, pour ceux qui l'ont lu). Mais aussi parce que les deux auteurs ne nous donnent pas les réponses de manière claire, on ne lis pas le roman clés en main, avec une fin et un développement limpides. Non, il faut réfléchir, faire des recoupements, se souvenir des détails du chapitre précédent, faire des suppositions, et au final rester toujours un peu dans le flou, notre imagination venant combler les trous. Si par malheur on n'arrive pas à se projeter dans l'histoire, qu'on n'arrive pas à réfléchir, qu'on a interrompu notre lecture pendant plusieurs semaines entre deux chapitres, on n'y arrive pas, et la magie ne fonctionne pas.

Et je dois vous avouer que j'ai décroché à plusieurs reprises pour les raisons citées plus haut, qu'entre deux chapitres passionnants, j'ai eu des moments d'égarement, où j'avais l'impression de ne plus rien comprendre, et suis-je vraiment sûre d'avoir saisi les derniers chapitres ? Difficile à dire. J'ai aussi trouvé qu'à trop réfléchir, le lecteur en perd l'émotion. C'est vraiment quelque chose qui m'a beaucoup manqué dans ce livre, et qui aurait pu m'aider à surmonter les moments de flou. Il n'en reste pas moins que je suis admirative du travail d'écriture engagé par les auteurs, qui j'en suis sûre, ravira les fans de SF et de lecture qui fait réfléchir.

Parce que ce livre n'est pas juste un puzzle géant pour lequel vous allez vous creuser les méninges. C'est aussi un roman qui pose des questions, et laisse le lecteur s'interroger et juger par lui-même. Anamnèse de Lady Star joue aussi beaucoup sur l'opposition réel/virtuel, qui s'avère parfois bien floue... Et plusieurs autres éléments de l'univers sont particulièrement intéressants : la race des Elohim et ses caractéristiques, l'ambiance de fin du monde et la manière dont l'humanité réagit 50 ans après, les univers virtuels et les réseaux sociaux... Bref, de quoi se remuer le cerveau encore longtemps, pour ceux qui n'ont pas le ciboulot en surchauffe après cette lecture qui sollicite beaucoup nos neurones !



Un univers riche, passionnant mais exigeant, que j'ai trouvé tout à la fois fascinant et en même temps un peu trop complexe. J'ai été perdue à plusieurs reprises pendant ma lecture, et j'ai eu du mal à trouver les clés pour comprendre, car les réponses ne sont pas livrées au lecteur sur un plateau : il faut aller les chercher soi-même ! Avec Anamnèse de Lady Star, attendez vous à un roman dense et original, une plongée en apnée dans la traque de Lady Star, personnage central et pourtant fuyant, que le lecteur invente et compose à partir de son imagination et des différents témoignages recueillis par l'enquêtrice Magda tout au long du récit. Une expérience à part !

7,5/10

35/72


3 commentaires:

  1. Un roman dense et original ? ça pourrait bien me plaire en fin de compte. :)

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes bien envie de le sortir de la PAL cette année ! Surtout qu'il vient de recevoir le prix Rosny (ex-equo avec Rainbow warrior d'Ayerdhal).
    Mais du coup, à ne pas lire dans les transports en commun quoi...

    RépondreSupprimer
  3. Un roman intimidant c'est sûr. A tel point que je repousse son achat et sa lecture depuis longtemps... Je crois que je vais finir par attendre une sortie poche... ;)

    RépondreSupprimer