14 novembre 2014

Le cycle d'Alamänder, Tome 1 - Alexis Flamand

5 comments

Auteur : Alexis Flamand
Cycle: Le cycle d'Alamänder

Édition : L'Homme Sans Nom
Parution : 2011

Pages : 376
Prix : 19,90 €

Genre : Fantasy

D
ites adieu aux orques, aux elfes, aux dragons !

Aujourd’hui, vous partez pour Alamänder. Allez donc saluer Anquidiath, le demi-dieu enfoui sous la montagne, chatouiller les monstrueux poulpes de guerre, flâner parmi les épis du champ de blé carnivore ! Aurez-vous le cran de suivre Maek, jeune homme en quête d’une mythique école d’exécuteurs ? Serez-vous digne de devenir le disciple de Jonas, détective spécialisé dans les affaires criminelles magiques ? Si c’est le cas, préparez-vous à découvrir un monde où se côtoient humour, intrigues policières et créatures improbables.

Un monde original et farfelu d’où vous ne reviendrez peut-être pas indemne. On vous aura prévenu.


J
'avais un peu peur de me lancer dans ce livre parce que je ne suis pas une grande amatrice de l'humour en littérature. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai jusqu'ici résisté aux copines blogueuses qui me poussent à lire du Pratchett (pourtant on m'en a prêté plusieurs qui d'ailleurs commencent à prendre la poussière xD). Mais je me suis dit qu'avec un auteur français, l'humour me serait peut être plus accessible, et puis il faut bien se lancer pour se faire un avis :)

Malheureusement, comme je le craignais, ça n'a pas vraiment fonctionné avec moi. J'ai eu énormément de mal pendant le premier quart du livre, qui m'a complètement perdu : je comprends qu'on puisse trouver ça drôle, mais je ne dois pas être quelqu'un de fun parce que je suis restée hermétique à l'humour dans ce livre. L'univers (et surtout les passages concernant Jon) est complètement loufoque, et même parfois confus. Ce qui va très bien avec le personnage de Jon me direz vous, donc j'imagine que c'est voulu. J'ai aussi eu eu mal à comprendre le fonctionnement de la magie et à la visualiser, de même que certains éléments de l'histoire.

J'ai en fait beaucoup plus adhéré aux passages qui concernent Maek. Ces chapitres sont plus sombres, moins farfelus (quoique, et vous verrez pourquoi), et relèvent davantage d'une fantasy plus "classique". Le hic, c'est que ces passages sont beaucoup moins longs et moins nombreux que ceux de Jon... Et le dernier chapitre de Maek part également dans quelque chose d'étrange que j'ai eu du mal à imaginer (les Macrovores sont une zone vraiment... particulière diront nous).

Il faut dire que la faune et la flore d'Alamänder est pour le moins originale ! Entre le blé carnivore, les poulpes en guise de monture et les champignons de toutes sortes, Alexis Flamand n'est pas à court d'idées ! Honnêtement, j'ai bien aimé l'idée du blé carnivore et des paysans qui risquent leur vie pour que les autres puissent manger. Et je trouve super que l'auteur sorte des sentiers battus et imagine des trucs complètement délirants. Mais ce n'est pas pour autant que j'ai accroché avec ces inventions venues d'une imagination débridée.

Malgré tout, la narration alternée, l'histoire de Maek, la présence d'une enquête et le personnage de Vance m'ont poussés à continuer ma lecture, et je me suis un peu mieux faite à l'écriture et à l'univers de l'auteur au fur et à mesure des chapitres. Mais je ne pense pas lire la suite, pour toutes les raisons évoquées plus haut. Au moins, j'aurais essayé :)



Ce premier tome m'a fait l'effet d'un véritable OVNI : l'imagination débridée de l'auteur donne naissance à un roman farfelu et à des personnages hauts en couleurs. Si la narration alternée entre Jon Alamänder, une sorte de mage doublé d'un enquêteur, et celle de Maek, personnage sombre et à la détermination sans faille, a su capter mon attention, j'avoue être restée hermétique à l'humour ambiant. J'ai refermé ce livre avec le sentiment d'avoir lu quelque chose d'étrange et de décalé, sûrement bon dans son style, mais je suis clairement passée à côté.


6/10


54/72

Quête n°3

un monstre

5 commentaires:

  1. Un premier tome très sympa, je serais curieuse de lire la suite !

    RépondreSupprimer
  2. Roh, c'est dommage. C'est vrai que c'est spécial et que ça part un peu dans tous les sens, et ça devient tout de suite un peu compliqué dès qu'on adhère pas à l'humour xD. C'est rigolo, parce que moi j'ai moins aimé les passages avec Maek précisément parce qu'ils détonnent énormément avec le reste du livre (j'ai bien aimé aussi, mais j'étais contente de retrouver Jon en général :D). Bref, j'espère que ta prochaine lecture ne te décevra pas ^^! Bonnes lectures!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire que Jon est un personnage un peu plus sympathique que Maek :) Mais comme je n'ai pas accroché au ton humoristique et à ce côté un peu farfelu, j'ai été plus attirée par l'histoire de Maek que par celle de Jon.

      Supprimer
  3. J'ai lu ce livre l'hiver dernier et j'en garde un très bon souvenir. J'avais justement aimé le côté décalé et l'humour, comme quoi d'une personne à l'autre... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que l'humour, c'est très variable d'une personne à l'autre !

      Supprimer