21 novembre 2014

Les contaminés - Yves-Marie Clément

1 comment

Auteur : Yves-Marie Clément

Édition : Scrinéo
Parution : 2014

Pages : 343
Prix : 14,90 €

Genre : Science-Fiction, Jeunesse

«
Vous êtes jeune, adepte de sensations fortes et avez toujours rêvé d’une aventure à vous couper le souffle ?Bienvenue dans le nouveau jeu de téléréalité le plus stupéfiant de l’année. Débarqué sur l’oasis paradisiaque d’Isla Grande, vous pourrez profiter à souhait de sa végétation luxuriante et de ses paysages merveilleux en dormant à la belle étoile. Trois maîtres du jeu seront là pour vous accueillir et s’assurer que vous soyez mis dans le bain dès le départ. Deux équipes s’affronteront, la vôtre et celle des résidents de l’île… Attention, ici, tout est vrai ! Dans ce jeu, aucun artifice n’est utilisé, et nos caméras restent allumées 24 h sur 24 pour ne pas risquer de perdre un seul instant.»


J
'ai été assez tentée par le pitch dès que je l'ai eu sous les yeux : la quatrième de couverture nous promet un mélange entre Hunger Games et un roman post-apo plein de zombies, et je dois dire que le contenu est conforme à la description qui est donnée. Dès les premiers chapitres, on se retrouve propulsés sur Isla Grande avec l'impression qu'on va vivre une aventure formidable digne de Koh-Lanta. Mais bien vite, Lailaa, Trésor, Bambou et Absesse se rendent compte que quelque chose ne tourne pas rond sur cette île... et le rêve de célébrité et d'île paradisiaque de nos quatre jeunes va vite s'envoler pour tourner au cauchemar !

Le gros point fort du livre, c'est qu'on a l'impression d'être plongé dans un film du début à la fin : tout est très visuel, on a presque l'impression d'y être et de suivre la petite bande caméra sur l'épaule, de vivre l'aventure à leurs côtés. Les chapitres sont très courts et structurés comme des scènes de film, ce qui maintient la tension tout au long du roman : le lecteur n'a pas le temps de souffler, et il est très facile de lire tout d'une traite :) Alors même si l'intrigue n'est pas hyper originale et ne surprend pas vraiment, il est indéniable que ce roman atteint son objectif : l'évasion, l'aventure et l'adrénaline ! J'ai aussi beaucoup aimé la fin, qui pourra en surprendre quelques uns et qui confirme pour moi l'aspect cinématographique de ce roman.

Du côté des points négatifs, il y a l'intrigue qui a été un peu trop simplifiée à mon goût, notamment concernant l'enquête du lieutenant Moreno. Elle se résout trop facilement, sans réelle intervention du lieutenant, et c'est dommage parce que ça commençait plutôt bien ! Côté personnages, malgré quelques uns que j'ai trouvés pas assez développés (le roman se concentre beaucoup sur Lailaa, Trésor et Alfonso), ils sont dans l'ensemble réussis : l'auteur évite de tomber dans les clichés attendus et dépeint des attitudes très réalistes. Chaque personnage possède sa propre réaction à une même situation, et les plus courageux ne sont pas forcément ceux auxquels on s'attend. De plus, on comprend que les survivants sont loin d'être les plus altruistes, et qu'il faut avant tout penser à sa pomme pour s'en sortir...

Pour revenir à l'intrigue, petit bémol aussi sur le coeur du secret d'Isla Grande, un peu trop caricatural et grandiloquent à mon goût. Mais le plaisir n'est clairement pas là, et si on passe là-dessus en se laissant emporter par le rythme effréné du récit et l'ambiance inquiétante de l'île et de ses zombies, on passe un très bon moment !

Merci à Livraddict et à Scrinéo pour cette lecture !


Avec les contaminés, partez à l'aventure sur Isla Grande, une île d'apparence paradisiaque mais qui cache de sombres secrets... et une horde de zombies ! Malgré une intrigue assez simple, ce roman offre un beau moment d'évasion en compagnie de personnages réalistes, dans une ambiance des plus inquiétantes... Amateurs d'adrénaline, ce livre est fait pour vous !

7,5/10


56/72

2/10

des zombies

1 commentaire:

  1. Ce livre est génial j'ai accrocher des le début je le conseille :) Sinon la fin est un peu brutale j'espère qu'il y aura une suite :D

    RépondreSupprimer