6 novembre 2014

Shanoé - Lorris Murail

Leave a Comment

Auteur : Lorris Murail

Édition : Scrinéo
Parution : 2014

Pages : 334
Prix : 16,90 €

Genre : Fantastique

L
ouise n’est pas une petite fille comme les autres.

Electro-sensible, sa condition la rend allergique à toutes les ondes électromagnétiques. Pas d’internet, pas de téléphone, de télévision, ni même d’ascenseur… Louise est condamnée à vivre loin de toute la modernité de notre époque.Pour préserver sa santé et lui permettre de vivre une vie normale, son père Stan, agent littéraire, et sa mère peintre, décident de partir et d’acheter une propriété à la campagne où les ondes ne passent pas.

Mais le lieu qu’ils viennent d’investir n’est pas un lieu comme les autres, et le passé violent de cet endroit ne va pas tarder à refaire surface… A mesure que Stan plonge dans l’histoire du château, le comportement de sa fille se fait de plus en plus étrange, et il ne sait que penser : Est-ce la manifestation de forces surnaturelles, ou la preuve que son enfant sombre lentement dans la folie ?


S
i j'ai voulu lire ce livre à la base, c'est notamment parce qu'il raconte l'histoire d'une petite fille, Louise, qui est électrosensible : elle ne supporte pas les ondes, qui la font souffrir et la rendent malade. Il se trouve que ma tante pense être atteinte de ce mal, même si dans une moindre mesure que l'héroïne de ce roman. J'ai donc été intriguée et j'ai voulu voir comment ce sujet était traité dans Shanoé.

En fait, je me suis vite rendue compte que ce thème n'était qu'un prétexte pour que la famille de Louise se retrouve au château de Ruet, un domaine sur lequel les ondes ne passent pas, et pour créer une tension entre un père frustré de devoir concilier les besoins de sa fille avec ses ambitions professionnelles. Certes, ce roman aborde l'électrosensibilité et fait réfléchir le lecteur sur la présence permanente des ondes dans notre monde moderne, mais la réflexion ne va pas beaucoup plus loin.

Shanoé, c'est avant tout un roman fantastique qui reste dans une veine classique du genre : un vieux château abandonné, ayant été habité par un comte devenu fou suite au décès de sa femme, une histoire de sorcière et de bûcher... Le surnaturel prend petit à petit sa place dans le récit, à travers des textes écrits par Louise et qui, on le comprend vite, racontent des événements ayant eu lieu au château de Ruet par le passé. Louise se perd peu à peu dans ce récit, confondant son histoire avec celle de Shanoé, peinant à différencier le présent du passé, la réalité du surnaturel. L'auteur nous laisse finalement dans le doute par rapport au château de Ruet et à l'histoire de Shanoé, et c'est au lecteur de décider de ce qu'il veut croire ou non :)

Autre procédé habile : écrire une histoire dans l'histoire. Et ce à plusieurs niveaux. D'abord l'histoire de Shanoé contée par l'intermédiaire de Louise et des textes qu'elle écrit, et ensuite l'histoire de Louise et de sa famille, contée par un agent venant constater les dégâts au château de Ruet suite aux événements particuliers racontés dans le livre. Ce type de narration est pour le coup réussi, parce qu'on a l'impression que toutes ces histoires sont vraies, l'auteur plaçant un peu partout des indices et des suggestions, qui nous poussent à croire ce qu'on lit, et en même temps à conserver une part de doute à chaque fois. 

Le côté fantastique de Shanoé est donc plutôt réussi, mais j'avoue avoir eu du mal à m'attacher aux personnages et à ressentir des émotions à la lecture. D'abord, les parents de Louise sont franchement agaçants : entre la mère qui refuse de voir ce qui se passe chez Louise et préfère se concentrer sur ses peintures, et le père qui ne pense qu'à sa vie professionnelle et utilise sa fille sans scrupules pour arriver à ses fins, je ne sais pas lequel des deux j'avais le plus envie d'étriper^^ Il est également dommage que l'histoire ne soit pas contée du point de vue de Louise, qui reste un personnage assez flou durant tout le roman et qui aurait mérité d'être davantage exploitée. L'ensemble manque également beaucoup d'émotions, ce qui est un gros défaut pour moi.

Pour finir, j'ai trouvé que l'histoire mettait du temps à démarrer, il n'y a pas vraiment de rebondissements, et la fin est un peu fouillis, tout va très vite et m'a paru un peu invraisemblable. Du coup, je ressors de ma lecture avec un sentiment mitigé : je ne peux pas dire que j'ai détesté ce livre, mais je ne l'ai pas non plus particulièrement aimé.


Un roman dont l'aspect fantastique est plutôt réussi mais qui met du temps à démarrer, et qui manque de rebondissements et d'émotions. Il manque quelque chose à ce livre, et malgré des procédés narratifs astucieux et bien menés, on n'arrive pas à s'attacher aux personnages ni à se passionner pour cette histoire. Je ressors donc de ma lecture avec un sentiment mitigé : à lire uniquement si vous êtes tentés par le résumé.

6/10


52/72

une boule de feu

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire