7 janvier 2015

In the After, Tome 1 - Demitria Lunetta

4 comments

Auteur : Demitria Lunetta
Cycle: In the After

Édition : Lumen
Parution : 2014

Pages : 410
Prix : 15€

Genre : Science-Fiction, Jeunesse


I
ls entendent le plus léger des bruits de pas…

Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !


L
es éditions Lumen proposent pas mal de titres tentants, et celui-ci est l'un de ceux qui m'attirait le plus. Ayant lu de très bonnes critiques à son propos, je n'ai pas hésité à l'acheter et à me plonger dans cette histoire post-apocalyptique peuplée de zombies, un genre que je connais encore mal.

Ce premier tome a totalement répondu à mes attentes, malgré quelques bémols que je lui passe volontiers, en attendant la suite :) Le roman est divisé en trois parties, la première étant celle que j'ai préféré : on y découvre l'histoire d'Amy, dont l'univers bascule en quelques instants lorsqu'elle assiste en direct à la TV à l'arrivée en masse des Floraes, des créatures vertes qui dévorent les humains... 

Amy passe alors par différentes phases : d'abord paralysée, elle passe des jours à manger des glaces devant la TV et à se terrer chez elle. Bientôt, la TV cesse d'émettre, et elle se retrouve seule, face à l'évidence : c'est la fin du monde, et ses parents sont morts. Après avoir pleuré toutes les larmes de son corps, elle se ressaisit enfin et apprend petit à petit à survivre dans ce monde hostile... la clôture électrifiée autour de sa maison aidant bien à se protéger des créatures qui lui veulent du mal.

Cette première partie se concentre donc sur la survie, et retranscrit bien la modification du mode de vie d'Amy, les différentes phases par lesquelles elle va passer pour réussir à survivre. On découvre également comment elle va recueillir Baby, une enfant mutique et mystérieuse, comment elles vont mettre au point un système de communication basé sur la langue des signes, et comment chacune va se positionner dans la relation Amy/Baby. Ce duo de personnages est particulièrement réussi et constitue l'un des points forts du roman

Ce qui est fascinant, c'est la place du silence dans leur vie, un silence complet et omniprésent. On a du mal à imaginer une vie entière sans bruit, et pourtant, l'auteur arrive parfaitement à retranscrire cette atmosphère, ce qui créé une narration particulière et donne encore plus de poids à la relation entre Amy et Baby, à l'impression qu'elle sont peut-être les seules survivantes. On retrouve constamment cette relation en toile de fond de l'intrigue, celle-ci étant amenée à évoluer dans les deuxième et troisième parties du roman.

Car tout bascule lorsque Amy et Baby voient leur petit quotidien perturbé par la rencontre avec d'autres survivants isolés, puis la découverte d'une colonie : New Hope. La deuxième partie du roman se concentre sur cette confrontation entre le fonctionnement de New Hope et l'expérience d'Amy et de Baby, qui vivaient dans une sorte de "bulle", sans conscience du monde, hormis la présence constante du danger et des Floraes. La troisième partie est celle des révélations et des retournements de situation : je ne vous en dit pas plus pour ne rien gâcher :)

Le principal attrait de ce roman, hormis la relation Amy/Baby, c'est la réflexion constante qu'il propose autour de la survie et du comportement de l'homme face à l'effondrement de la civilisation. Chacune des trois parties du récit propose un point de vue et des pistes de réflexions différentes, ce qui rend le roman riche et intéressant. La première partie est basée sur la survie pure en milieu hostile, le duo Amy/Baby face aux Floraes mais aussi face aux autres survivants isolés, et les comportements qui résultent de cette pensée purement individualiste. La seconde partie développe un autre mode de survie plus rationnel, basé sur la pensée collective, l'organisation des ressources et la mise en place de règles qui modifient profondément la société. La troisième partie va plus loin et nous montre les dérives possibles de notre société actuelle mais aussi de cette nouvelle société dans un univers post-apocalyptique.

Le bémol, c'est que si on sort de ces réflexions, l'intrigue en elle-même n'est pas vraiment des plus originales, les révélations sont pour la plupart sans surprise. J'ai également regretté des facilités à plusieurs reprises, à commencer par les parents d'Amy et l'obsession du père pour la mise en place d'une maison capable de fonctionner en autarcie. J'ai eu du mal à accepter le fait qu'une simple clôture électrifiée puisse protéger Amy des Floraes, et je regrette que les zombies/aliens soient, comme d’habitude, complètement stupides... D'autres facilités parsèment le récit, certains personnages étant trop caricaturaux à mon goût, certains faits et événements du roman sont trop rapides pour paraître totalement crédibles. Quelques explications m'ont d'ailleurs parues assez invraisemblables.

Malgré tout, le récit est maîtrisé et l'alternance présent/passé dynamise l'ensemble. Les événements s'enchaînent rapidement, le lecteur est sous tension constante (surtout pendant la première partie), et la fin promet une suite intéressante. Ne laissez donc pas passer ce roman Young Adult plein de promesses !


Un premier tome qui possède de nombreuses qualités : un rythme soutenu et une ambiance oppressante, un duo d'héroïnes particulièrement réussi, et une réflexion constante en toile de fond du roman, sur la survie dans un monde post-apocalyptique et les comportements qu'elle peut entraîner. Quelques bémols viennent nuancer tout ce positif, avec une intrigue qui manque d'originalité et quelques facilités ici et là. Malgré tout, il serait dommage de passer à côté de ce roman addictif et plein de promesses pour la suite !

8/10


7/10

1/48

4 commentaires:

  1. Il a l'air pas mal, je le glisse dans ma wish list !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé aussi, avec une nette préférence pour la première partie ! Après l'avoir lue, j'ai eu tendance à sursauter au moindre bruit ! (Impressionnable ? Pas du tout !). Mais j'avoue que je crains un peu le tome 2, vu comment celui-ci finit : il risque d'être nettement plus classique (mais je suis tout de même curieuse).

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais beaucoup aimé aussi et j'ai hâte de lire la suite ^_^

    RépondreSupprimer