28 janvier 2015

La Quête du Prince boiteux - Paul Carta

1 comment

Auteur : Paul Carta
Cycle: Chroniques au-delà du seuil

Édition : L'Archipel
Parution : 2015

Pages : 367
Prix : 19,95 €

Genre : Fantasy


D
ivisé en quatre Dominions, le continent de Mitellia révère les Dieux de l’Alphée. Mais trois d’entre eux honorent un Dieu Secret et son représentant sur terre, le Pourvoyeur. Khimaï, prince d’Ethernia, est destiné à devenir le futur Pourvoyeur. À vingt ans, sous l’apparence d’un apprenti charbonnier, Khimaï, dont le père a été assassiné, fait halte dans une auberge alors qu’il effectue un périlleux voyage. Au cours d’une rixe, il reconnaît le géant Borhôn, le maître d’armes qui, dans sa jeunesse, l’avait formé au combat et à la survie. Si Khimaï sait deviner l’invisible, lire les empreintes, ressentir le passage d’autres humains, c’est grâce à Borhôn. Qui ne l’a pas oublié et lui renouvelle son allégeance. Ensemble, les voilà partis à la reconquête du trône. Mais il leur faut d’abord échapper aux clans qui les pourchassent et trouver celle qui pourra les aider : Lathân, amie d’enfance de Khimaï, une orpheline élevée au temple et destinée à servir le Dieu Secret... Sauront-ils déjouer les périls qui les attendent ?


C
e roman est le premier de la nouvelle collection Fantasy des Editions l'Archipel : autant vous dire que je n'ai pas pu refuser lorsque la maison d'édition m'a proposé ce partenariat :) Et je n'ai pas été déçue !

La première moitié du livre n'est pourtant pas si évidente à appréhender : on y découvre une narration alternée avec tour à tour un chapitre se déroulant dans le présent et un chapitre abordant le passé du personnage principal. L'ensemble du roman est conté du point de vue de Khimaï, un jeune prince que l'on découvre donc avec toute l'innocence de l'enfance d'un coté, puis avec beaucoup plus de désillusions et une attitude assez différente dans les chapitres qui se passent dans le présent. 

Au début, il est difficile de faire le lien entre ces deux personnages et de s'immerger dans l'histoire : les passages dédiés au présent de Khimaï sont très courts, et l'intrigue avance très lentement. Le démarrage du livre pourra donc paraître un peu laborieux à certains lecteurs, mais petit à petit, on en vient à apprécier de plus en plus les incursions dans le passé. Au final, plus j'avançais dans le livre, et plus j'étais intéressée par ce passé qui nous éclaire sur le Khimaï d'aujourd'hui et qui induit à la fois des attentes et des questions pour le lecteur.

Car très vite, on a envie de savoir comment Khimaï en est arrivé là, et on cherche des indices dans ses souvenirs et le récit de son enfance pour tenter de comprendre et de percer les mystères du Dieu Secret. C'est donc un roman au rythme lent, qui prend son temps pour développer ses personnages et qui dévoile petit à petit au lecteur un univers riche et très détaillé. Les amateurs de sensations fortes seront sûrement déçus, mais ce genre d'univers plaira aux amoureux d'une fantasy riche qui ne laisse rien au hasard, à ceux qui apprécient de découvrir un monde recherché, réfléchi jusque dans les moindres détails. On y apprend même de nouveaux mots : le vocabulaire utilisé n'est pas vraiment fréquent, même dans d'autres romans de fantasy, et il faut parfois sortir le dictionnaire (même si je ne l'ai pas fait à chaque fois, je l'avoue).

Si le vocabulaire peut paraître original, l'intrigue est pour le moment tout ce qu'il y a de plus classique en fantasy. On ne sort pas vraiment des sentiers battus, mais ce n'est finalement pas si gênant. Parce qu'une fantasy classique mais bien maîtrisée, pour moi, c'est toujours un bonheur :) Le système religieux mis au point par l'auteur est assez intéressant, et j'avoue être curieuse de découvrir la manière dont elle va être développée par la suite (oui, car la suite est prévue pour le mois de mars, et ça, c'est tip top !)

Bien sûr, je suis aussi curieuse d'en découvrir plus sur le Dieu Secret et sur Lathân, car c'est avec ce genre de mystères que l'auteur nous tient et nous donne envie de lire le tome suivant :) Et j'ai aussi envie de voir comment Khimaï va évoluer. Parce qu'au début, je l'ai trouvé assez agaçant : il est très naïf, vu qu'on le découvre très jeune (à partir de ses cinq ans). Mais finalement, j'ai trouvé le personnage plus intéressant au fur et à mesure des chapitres, parce qu'on découvre en même temps que lui le fonctionnement du royaume, à la fois avec nos yeux d'adulte, mais aussi au travers des yeux de Khimaï, qui n'est alors qu'un jeune prince. 

L'auteur met bien en avant les contradictions de cette vie de prince et tout ce qui peut se cacher derrière le pouvoir et les décisions qu'un roi doit prendre pour son peuple. J'ai été un peu gênée par l'impression que Khimaï avait un père trop parfait, mais je me doute que certaines révélations dans les tomes suivants vont sûrement faire changer la vision du fils sur son père...

Donc rendez-vous en mars pour la suite :)


Un premier tome au rythme lent, avec une intrigue qui met du temps à se mettre en place mais qui permet de s'imprégner pleinement de l'univers. L'auteur alterne présent et passé et décrit son univers avec moult détails, ce qui pourra en ennuyer certains mais qui devrait convenir aux amateurs de fantasy riche et réfléchie. Si l'intrigue reste classique, l'ensemble est bien maîtrisé et c'est la tête pleine de questions que le lecteur attend la suite de l'aventure :) 

8/10


 7/48

Gros mot

un miroir

1 commentaire:

  1. Contente de voir que tu as aimé ! ^.^
    et que toi aussi t'as dégainé ton dictionnaire ! haha
    Au moins, on apprend de nouveaux mots ! =)

    RépondreSupprimer