26 janvier 2015

Locke & Key, Tome 6 - J. Hill & G. Rodriguez

Leave a Comment

Scénario: Joe Hill
Illustrations : Gabriel Rodriguez

Cycle: Locke & Key
Édition : Milady Graphics

Parution : 2014
Pages : 192

Prix : 19,90 €
Genre : Comics, Fantastique

I
l a fallu deux générations et d'innombrables victimes, mais Lucas "Dodge" Caravaggio est parvenu à ses fins : il détient la clé qui lui ouvrira la Porte Noire. Sous l'apparence du jeune Bode, il s'apprête à libérer les démons qui se pressent derrière elle. Ceux qui lui ont si longtemps résisté, Tyler, Kinsey, Scott, Nina, Rufus et les autres, seront tous appelés à jouer leur rôle tragique dans le dernier affrontement de la haine et l'humanité, dans les sinistres grottes de Lovecraft.


C
e tome clos la série Locke & Key, un comics que j’avais découvert un peu par hasard via la Masse Critique Babelio, lors de la sortie du premier tome. C’est en fait mon premier comics, et je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai été très agréablement surprise par cette série, qui allie un scénario extraordinaire à des dessins très marquants, qui fourmillent de détails et de petits clins d’œil, et qui retranscrivent très bien les ambiances et l’état d’esprit des personnages. C’est vraiment un exemple parfait d’une alliance réussie entre dessin et scénario !

Lire ce sixième et dernier tome a donc été un peu particulier pour moi, parce qu’il signifie qu’il n’y aura pas de suite, clairement pas. Parce que je ne verrais plus ces personnages, ni ces clés magiques et leurs pouvoirs extraordinaires. J’étais donc un peu triste à l’idée d’en finir, et c’est peut-être pour ça que j’ai trouvé ce dernier tome un peu plus terne que d’autres, tout en restant très bon. Et pourtant, les enjeux sont nombreux et la tension dramatique bien présente, comme un compte à rebours horrible qui mène inéluctablement à cette fin. Le lecteur assiste, impuissant, au dernier acte de ce bal sanglant, chaque page tournée le rapprochant de cette fin tellement redoutée… Joe Hill n’hésite pas à sacrifier ses personnages ou à les marquer profondément, leur vie se trouvant alors changée à jamais. On pourrait même dire que c’est l’hécatombe dans ce tome, et qu’aucun personnage ne sort indemne de cette histoire. Peut-être parce que je me doutais que ça finirait de cette manière, et peut-être que j’étais triste pour tous ces personnages…

Je ne peux en dire trop mais sachez que la fin, si elle n’est pas parfaitement heureuse (et je crois que là-dessus, on ne peut pas dire que je spoile car tout lecteur de ce comic ne peut douter totalement de l’issue), n’en reste pas moins belle. C’est avec beaucoup de satisfaction que j’ai tourné la dernière page, heureuse d’avoir trouvé une si belle série, intelligente jusqu’au bout, avec tellement d’idées géniales, de personnages marquants, de tension, de terreur, de magie, bref, tout ce qui en fait un incontournable pour tout amateur de fantastique, d’horreur et de bulles. Et même si vous n’êtes pas trop BD ou comics, je crois que Locke & Key peut vous faire changer d’avis sur la question :)


Un tome qui clos cette série par un dernier acte sanglant qui n'épargne personne et qui laisse le lecteur triste à l'idée de quitter les personnages et les pouvoirs extraordinaires des clés de Key House. Locke & Key, c'est 6 tomes de pur bonheur, une série magistrale qui allie parfaitement un scénario de haut vol avec des dessins forts qui fourmillent de détails. Une réussite du début à la fin, qui devrait plaire à tout amateur de fantastique et de bulles.

8/10


6/48

une clé

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire