19 avril 2015

Anthologie des Imaginales 2014 - Bardes & Sirènes

5 comments

Auteur : Collectif

Édition : Mnémos
Parution : 2014

Pages : 250
Prix : 18 €

Genre : Fantasy, Nouvelles

E
nsorceleuses précipitant les marins à leur perte, ou symboles d un amour inaccessible, les sirènes fascinent autant que les abysses dont elles sont issues. Pour ces maîtresses du chant, la rencontre du barde est inévitable ; artisans des mots et de la musique, usés par la route et les tragédies, ils tissent eux-mêmes sur le c ur des hommes leurs propres enchantements... Toutes les nuances de la fantasy sont au rendez-vous de Bardes et Sirènes : des racines médiévales du genre à notre époque désenchantée, onze rencontres épiques, émouvantes, drôles ou cruelles vous attendent !


C
omme pour les précédentes anthologies du Festival, le recueil cherche à mettre en valeur un duo de personnages, ici Bardes et Sirènes. Deux figures qui sont rarement mises en scène, même dans les romans de fantasy (même si un peu plus pour les bardes). L'association des deux n'est pas forcément évidente au départ, mais elle est très bien expliquée par la préface de Lionel Davoust et Sylvie Miller.

La boîte à musique - Carina Rozenfeld : Un texte qui trouve parfaitement sa place en début de recueil et qui introduit bien le sujet. L'intrigue est relativement simple et ne s'éloigne pas trop des sentiers battus mais la nouvelle est agréable à lire et fonctionne bien.

Plaie étoilée - Samantha Bailly : J'ai adoré ce texte et l'univers mis en place par Samantha Bailly. L'atmosphère est vraiment particulière et les idées super intéressantes. La nouvelle ne permet que d'esquisser ces éléments, on aimerait en savoir beaucoup plus, mais elle reste très réussie, une de mes préférées du recueil ! Maintenant, j'avoue que j'aimerais bien voir ces idées davantage développées dans un roman, ou peut-être dans d'autres nouvelles :)

Tant que nous demeurons ensemble - Yann de Saint-Rat : Je n'ai pas aimé cette nouvelle, même si quelques idées sont intéressantes (notamment la relation entre le peuple des sirènes et les humains), les mots n'ont pas su me toucher ni réellement m'intéresser. La relation entre les deux protagonistes m'a laissée de marbre (et je l'ai même trouvée franchement bizarre). Il n'y a pas vraiment de suspens ni de surprise, et puis au final c'est quand même super triste et sanglant ! Bref, je suis passée à côté.

La tête de singe - Estelle Faye : Une super nouvelle ! Déjà, j'ai aimé découvrir que le barde dans la nouvelle était... une femme, car c'est la seule nouvelle du recueil qui utilise un personnage féminin pour représenter la figure du Barde. L'ambiance de la nouvelle est très réussie, avec une atmosphère inquiétante, des personnages intéressants, et une image de la sirène un peu particulière, à laquelle on ne s'attend pas :) La fin est ouverte mais pas frustrante : bref, tout bon !

Au bar des sirènes - Frédéric Petitjean : Une déception pour ce texte qui m'a paru sympathique au départ : l'ambiance bar un peu miteux où se retrouvent les créatures magiques d'autrefois, oubliées et un peu paumées dans ce monde moderne, m'a plu dès les premières lignes. Malheureusement, la suite tourne en eau de boudin et finit en histoire d'amour guimauve et pas réaliste pour un sou (non pas que l'existence des sirènes soit vraiment réaliste, mais bon^^). Dommage, car il y avait de l'idée, un background sympa, mais l'histoire d'amour est un fiasco pour moi et étrangement, je trouve que la nouvelle manque cruellement d'émotion et de délicatesse. L'auteur a voulu déballer ses idées avec ses gros sabots, et au final les éléments intéressants sont noyés dans le reste (c'est le cas de dire... ceux qui ont lu la nouvelle comprendrons)

La mise en pièces - Maïa Mazaurette : J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, même si elle peut mettre mal à l'aise. Mais je n'en attendais pas moins de Maïa Mazaurette, qui ne faillit pas à sa réputation :) L'histoire est absolument horrible et flippante ! C'est crade, c'est sanglant, et j'en ressort toute chamboulée tellement cette reine transpire la cruauté et la laideur. Pas trop de surprise sur la fin, mais l'ensemble reste original et détonne par rapport aux autres nouvelles. Un très bon texte !

Tant qu'il y aura des sirènes - Régis Goddyn : Alors là, j'avoue que j'ai été déçue de cette nouvelle. J'adore l'auteur et j'apprécie beaucoup sa saga Le sang des 7 Rois, mais je n'ai pas accroché à ce mélange Fantasy/SF. La transition entre les trois parties est assez brutale, et on passe la moitié des pages à se demander ce qu'il se passe. Il y a beaucoup d'idées, certaines vraiment intéressantes, et l'utilisation de plusieurs époques m'a paru intelligente mais risquée. L'auteur a voulu trop en mettre en si peu de pages : ça foisonne d'idées, ça va trop vite, et du coup il manque l'émotion, l'accent n'est pas assez mis sur la relation entre les deux protagonistes, alors que l'intrigue est centrée sur leur histoire. Dommage, il y a vraiment de quoi faire avec toutes ces idées, mais plutôt dans un roman !

Le chant des autres - Mélanie Fazi : Comme d'habitude, une superbe nouvelle. C'est toujours le cas quand il s'agit de musique avec Mélanie Fazi :) C'est ma nouvelle préférée, et celle qui réinvente l'association sirènes/bardes de la manière la plus originale dans le recueil, et ce sans jamais évoquer ces deux mots. J'ai aimé le décor contemporain (et parisien^^) de la nouvelle, j'ai aimé ce qui se dégage du texte, quelques phrases m'ont vraiment touchée et marquée. Un très beau texte, tout en sensibilité, comme l'auteur sait si bien les faire :)

Le chant du solstice - Pierre Bordage : Enfin un texte de Pierre Bordage qui m'a plu ! Ce n'est pas l'une des nouvelles que j'ai préférées dans le recueil, mais elle reste sympathique à lire : l'histoire est simple mais efficace, le dénouement n'est pas très surprenant mais l'effet est réussi !

Ci-gît mon coeur - Anne Fakhouri : Une nouvelle sympathique, qui a réussi à me surprendre totalement sur le final, je l'avoue ! Et c'est ce dénouement qui en fait une nouvelle intelligente et bien écrite, même si la transformation de la sirène m'a fait penser à une série qui passait à la télé quand j'étais plus jeune !

Le guetteur de nuages - Thomas Geha : De très bonnes idées, le Barde étant vu comme une sorte de chaman, et les Sirènes vivant dans les nuages ! Après, j'ai trouvé le dénouement un peu trop rapide et facile, mais comme j'ai apprécié l'univers (et la morale qui se dégage de l'histoire), j'ai quand même apprécié :)



Dans cette anthologie, la musique et le chant sont mis à l'honneur, deux thèmes qui permettent de relier la figure du Barde et le mythe des Sirènes, ce qui apporte une touche particulière au recueil. Néanmoins, comme pour les précédentes anthologies, les nouvelles sont assez inégales, ce qui rend la lecture en dents de scie : rien de très mauvais, mais il y a clairement un fossé entre les quelques pépites du recueil (Le chant des autres de Mélanie Fazi, La tête de singe d'Estelle Faye, Plaie étoilée de Samantha Bailly, La mise en pièces de Maïa Mazaurette), les textes sympathiques (La boîte à musique de Carina Rozenfeld, Le chant du solstice de Pierre Bordage, Ci-gît mon coeur d'Anne Fakhouri, Le guetteur de nuages de Thomas Geha), et les déceptions (Tant que nous demeurons ensemble de Yann de Saint-Rat, Au bar des sirènes de Frédéric Petitjean, Tant qu'il y aura des sirènes de Régis Goddyn). Dans l'ensemble, de belles idées, parfois trop dans une même nouvelle, et beaucoup qui mériteraient d'être exploitées dans des textes plus longs. Le recueil ne m'aura pas permis de découvrir de nouveaux auteurs (je les ai quasiment tous déjà lus), mais m'aura permis d'apprécier des talents déjà connus dans un format différent : merci à eux de s'être pliés à l'exercice !

7,5/10


8/26

16/48

une sirène

D'autres avis chez Blackwolf, Mariejuliet et Snow :)

5 commentaires:

  1. En effet, on se retrouve beaucoup dans nos avis! :-)

    RépondreSupprimer
  2. J'achèterais celui de cette année. :) J'ai hâte d'y être. :) A bientôt. Bea

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne manquerais pas d'acheter l'édition 2015, en plus elle parle des trolls :)

      Supprimer
  3. Cette antho me tente bien, comme celle des Elfes et assassins ! Marier les sirènes aux bardes, ce n'est pas forcément évident, ça me botte. :) C'est sûr que c'est toujours la loterie avec les nouvelles, mais il y a l'air d'avoir de très bons textes. Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours Elfes et Assassins à lire (il est dans ma PAL). J'apprécie de plus en plus ce format anthologie, de temps en temps c'est sympa pour découvrir de nouveaux auteurs. Et puis après on sait toujours ceux avec qui on est rarement déçus, et lire une vraie belle nouvelle, c'est vraiment top :)

      Supprimer