15 avril 2015

Black-Out - Catherine Kepler

Leave a Comment

Auteur : Catherine Kepler
Édition : Chapitre.com

Parution : 2014
Prix : 4,99 € (ebook) ou 21 € (papier)

Genre : Science-Fiction


L
orsque Flamel, traqueur de la Cellule anti-piratage, comprend qu’une ville entière est menacée de black-out, il sort d’un long silence et reprend contact avec Anaxia, l’agent du CRAB capable de voyager d’un univers à l’autre. Envoyée sur Akilon pour y chercher de nouveaux indices, la jeune femme y retrouve Flavien Baylec, l’alias de Flamel, qui se lance, lui aussi, à la poursuite du terroriste. Mais Anaxia a un secret, une autre affaire qui l’accapare, aussi glauque que dangereuse, et dont les conséquences pourraient perturber l’enquête des deux hommes. Lorsque l’obscurité s’abat soudain sur la métropole, un compte-à-rebours impitoyable se déclenche pour sauver un million de citadins privés de chauffage, d’approvisionnement et de moyens de communication. Et le mystère d’Anaxia pourrait être la clef de la réussite... ou de l’échec. Dans le multivers, toutes les issues sont possibles.


A
près Parallèles, Flamel et Anaxia reprennent du service pour une nouvelle enquête qui implique les deux mondes, Akilon et Austris. Cette fois-ci, l'intrigue est entièrement centrée sur la poursuite d'un cyber-criminel qui menace une grande ville de black-out en plein épisode de grand froid. La thématique SF est donc très en retrait, et ne sert qu'en tant que background, qui permet aux deux mondes de coexister et à Anaxia de voyager de l'un à l'autre. Néanmoins, ça ne m'a pas vraiment dérangée : maintenant qu'on connait le principe du CRAB et du transfert entre les deux mondes, on peut entrer dans le vif du sujet dès les premières pages, et se concentrer uniquement sur l'aventure et l'enquête ! C'est le choix que l'auteur a fait, et ça fonctionne plutôt bien.

En effet, le roman est rythmé du début à la fin, avec quelques pointes de temps en temps, aux moments où une véritable course contre la montre se joue. J'ai bien aimé le fait que deux intrigues parallèles se croisent, celle du cyber-criminel que Flamel cherche à coincer, et celle d'Anaxia qui, fidèle à elle-même, tente de bien dangereuses manœuvres en solo. 

J'ai trouvé Flamel bien plus attrayant que dans Parallèles, il a sensiblement changé, et c'est sans doute ça qui a amené un peu plus d'émotion dans la narration, des émotions qui m'avaient manquées dans Parallèles et qui cette fois sont présentes par petites touches, sans tomber dans la facilité. On sent bien la complicité d'Anaxia et de Flamel, mais aussi les sentiments qui lient les membres du CRAB. 

Seul petit bémol, certaines choses paraissent parfois un peu trop faciles, le dénouement de certaines situations hautement dangereuses m'a paru parfois trop simple et sans trop de casse. Le dénouement est du coup un peu décevant, d'autant plus que certains éléments sont assez vite devinés (notamment l'identité du cyber-criminel).

Ce qui est sûr, c'est que j'ai passé un bon moment avec ce deuxième roman, l'univers imaginé par l'auteur fonctionne bien et pourrait donner lieu à d'autres romans, soit plus tournés SF, soit dans la lignée de Black-Out, même si la structure du roman avec ce parallèle entre les deux mondes pendant une enquête pourrait peut-être lasser à la longue. 


Un deuxième roman réussi, dans un univers qui fonctionne bien : on se retrouve à nouveau plongé au coeur d'une enquête de cyber-criminalité de grande envergure, qui se déroule sur deux mondes parallèles, avec la vie de milliers de citoyens dans la balance. Le duo Flamel / Anaxia gagne en complicité et apporte quelques touches d'émotions au milieu de l'action, qui rythme le récit du début à la fin. Malgré quelques facilités et l'identité du cyber-criminel qu'on devine assez vite, aventure et enquête sont au rendez-vous et permettent de passer un bon moment de lecture !

7,5/10

15/48

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire