9 avril 2015

Cet été-là - Mariko & Jillian Tamaki

2 comments

Auteur : Mariko & Jillian Tamaki

Édition : Rue de Sèvres
Parution : 2014

Pages : 318
Prix : 20 €

Genre : BD, Contemporain


R
ose et Windy se connaissent depuis l’enfance. Elles se retrouvent chaque été au lac Awago où leurs familles louent des cottages. Cet été là, elles ont 13 ans et 11 ans et demi, passent leurs journées à se baigner, à faire des barbecues en famille et regardent des films d’horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l’entrée dans l’adolescence. Une étroite différence d’âge, suffisante à cet étape charnière pour que leurs préoccupations diffèrent : Rose suit avec beaucoup d’intérêt les démêlés d’un groupe d’ados plus âgés, Windy aime encore jouer. Chacune d’elle se débat en parallèle avec ses problématiques familiales. Une plongée toujours fine et juste dans l’adolescence.


J
'ai profité de l'opération "La BD fait son festival" organisée par Priceminister pour essayer une lecture différente de mes habitudes en matière de BD, et malheureusement je me suis plantée.

J'ai trouvé les dessins pas mal, ce n'est pas le style que je préfère mais les images sont assez évocatrices sans avoir besoin de texte, il se dégage beaucoup de choses dans certaines planches, et ça c'est un bon point.

Par contre, je n'ai pas accroché à l'histoire : au final, il ne se passe pas grand chose, il n'y a pas de réelle intrigue. La BD est une tranche de vie, un été de vacances pour Rose, des vacances où on a l'impression qu'elle regarde le temps passer jusqu'à la fin de son séjour.

Elle y retrouve son amie d'enfance, avec laquelle elle passe tous ses étés. Cependant, leurs caractères son très différents : Rose est plutôt discrète et introvertie, tandis que Windy est au contraire pleine d'entrain et verbalise tout ce qui lui passe par la tête. On sent bien que ces différences creusent un fossé entre elles, fossé qui se renforce du fait de leur différence d'âge : Rose a quelques années de plus, et lorsqu'on est pré adolescent, ça change beaucoup de choses. 

Rose nourrit une sorte de curiosité un peu malsaine sur des histoires de sexe entre plusieurs ados du coin, et elle vit mal les problèmes de ses parents, le séjour à Awago faisant ressortir une expérience douloureuse vécue par la mère de Rose. Hormis ces événements, il ne se passe pas grand chose, la conclusion n'en est pas vraiment une : chacun rentre chez soi pour une nouvelle année, jusqu'aux prochaines retrouvailles à Awago...

J'avoue que les sujets abordés ne m'ont pas touchée. J'ai pourtant bien aimé le personnage de Rose et la manière dont il est traité, mais globalement je suis passée à côté de l'histoire.


Une déception pour cette BD qui n'a pas réussi à me toucher vraiment : l'absence de réelle intrigue et les thèmes abordés ne m'ont pas convaincue. Malgré la qualité de certaines planches, qui dégagent vraiment quelque chose, je suis passée à côté de l'histoire !

4,5/10


Note : 9/20

2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé l'encrage épais... et je trouve que toutes les cases/planches où est présent l'océan sont mieux travaillées. Moi non plus je n'ai pas aimé ce côté malsain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, j'ai lu ta chronique, c'est vrai que les doubles pages avec l'océan sont jolies !

      Supprimer