23 novembre 2015

7 Secondes - Tom Easton

Leave a Comment

Auteur : Tom Easton

Édition : Lumen
Parution : 2015

Pages : 369
Prix : 15 €

Genre : Jeunesse, Science-Fiction


M
ila vit dans un monde divisé entre, d’un côté, un continent ravagé par la guerre et, de l’autre, les Îles, enclave idyllique où, grâce à un téléphone placé dans son crâne, chacun enregistre la moindre minute de sa vie et peut choisir de la diffuser à ses abonnés. Fuyant une vie de violence et de pauvreté, la jeune fille est capturée alors qu’elle cherche à s’introduire dans ce paradis. Mais lorsque le gouvernement entreprend de lui implanter à son tour un téléphone, ils découvrent un appareil inconnu, potentiellement dangereux, dans son crâne. Une véritable chasse à l’homme commence : pour sauver sa vie, Mila ne dispose que de sept précieuses secondes d’avance sur ses poursuivants – le décalage entre la réalité et sa retransmission…



L
e pitch de ce roman correspond parfaitement à son contenu : de l'action, de l'action, et encore de l'action. Mais je ne m'attendais pas pour autant à ne trouver QUE ça... Ce qui fut malheureusement le cas.

En effet, dès le premier chapitre, Mila se retrouve en mauvaise posture, mais rien d'insurmontable pour elle. En effet, Mila est (un peu trop) parfaite : non seulement elle est belle, mais en plus elle maîtrise les arts martiaux, se bat comme une lionne, sait pirater des systèmes informatiques en un tour de main, garde son sang froid en toutes circonstances sans tiquer, arrive à s'attirer la sympathie de ses ennemis, et se sort de toutes les situations en quelques secondes en utilisant à peu près tout ce qui lui passe sous la main. En plus, elle a le sens de l'humour, et un peu comme James Bond, se prendre une balle dans le bide ne l'empêche pas de courir un marathon et de distancer ses adversaires quelques minutes plus tard, comme si elle faisait ça tous les jours. Sincèrement, Mila, c'est Mc Gyver en plus doué, en plus beau, avec un côté James Bond, et avec des nichons.

Elle arrive à berner ses ennemis rien qu'avec sept secondes d'avance sur eux, grâce à une capacité à réagir sans paniquer et à trouver des idées dingues en trois quart de secondes. Une fois ou deux passent, mais quand tout le roman est basé là-dessus, on se lasse très vite... Car l'action ici ne sert que l'action, et l'auteur en a oublié tout le reste.

A commencer par l'intrigue, qui peut être résumée en quelques mots, et l'univers dans lequel elle se place. Cet univers manque d'originalité, n'est pas assez creusé, ni même vraiment crédible. L'idée du téléphone implanté dans le crâne est simple mais pourrait donner un bon roman de SF. Ici, elle sert juste à justifier l'action, et à donner sept secondes d'avance à Mila dans sa fuite. Les explications sont un peu bancales, et l'auteur ne cherche pas vraiment à rendre l'ensemble cohérent ou crédible. Bref, c'est un peu trop creux à mon goût.

De même, les personnages ne sont pas assez fouillés : même Mila, avec qui on passe presque 400 pages, ne m'a fait ni chaud ni froid. Son histoire personnelle est trop téléphonée, et je n'ai pas réussi à compatir avec le portrait qu'a voulu dresser l'auteur d'une jeune fille à l'enfance difficile qui se bat de toutes ses forces pour survivre. J'ai bien eu un élan de sympathie pour Adam, mais le personnage est trop lisse pour vraiment être intéressant. Idem pour les "méchants", pas crédibles pour un sou. Finalement, celui qui m'a le plus intrigué est Julian, le mentor de Mila : dommage qu'on en sache si peu sur lui et son histoire, car c'est le personnage le plus intéressant, alors même qu'il est absent tout au long du roman et simplement évoqué par les autres personnages, Mila cherchant à mieux comprendre qui il était et quel but il poursuivait.

Au niveau de l'écriture, le style est simple et à l'image du roman : beaucoup d'action, donc beaucoup de phrases courtes, peu de dialogues ou de descriptions, si ce n'est pour épater le lecteur avec des cascades extraordinaires et une sensation de danger et d'urgence permanente.

Même la fin m'a parue trop simple, et surtout inintéressante. Ceci dit, le choix de Mila la rend un peu moins parfaite à mes yeux, et ça confirme ce que j'ai pensé du roman en général...

Vous l'aurez compris : ce roman a été une grosse déception, et je ne le recommande qu'aux hyper actifs en mal d'action, qui n'ont pas envie de se prendre la tête avec un univers et des personnages compliqués. Là, vous pouvez clairement mettre le cerveau en pause : pas besoin de réfléchir au sens caché de chaque phrase ou d'imaginer des retournements de situation inattendus, c'est right to the point, on fonce dans le tas et on n'en parle plus.



7 Secondes est comme un gros block buster américain : un film bourré d'action et d'effets spéciaux de grande envergure, dont il ne faut attendre que du spectacle et un moment de détente, mais surtout pas un renouveau dans les personnages ou un univers original et recherché. Dommage, car il y avait de bonnes idées, malheureusement inexploitées.

5/10

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire