9 novembre 2015

Les Enfants de Peakwood - Rod Marty

3 comments

Auteur : Rod Marty

Édition : Scrinéo
Parution : 2015

Pages : 383
Prix : 20 €

Genre : Fantastique


Q
uels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D'où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler… Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…


L
'intrigue de ce récit fantastique se développe lentement mais sûrement : dès le premier chapitre, l'auteur nous plonge au cœur d'un instant critique de l'histoire, un accident de bus qui fait de nombreuses victimes au sein des enfants de la petite ville de Peakwook... Passée cette première scène, on rencontre tour à tour les habitants de la ville, dix ans après le drame. Et on se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond...

Le démarrage peut ainsi sembler un peu long, car une fois la première scène passée, l'auteur nous décrit la vie quotidienne à Peakwood et prend le temps de nous faire découvrir les nombreux personnages de son histoire. Et si on devine rapidement ce qui va inéluctablement arriver aux personnages, on peine à en identifier la source et la solution : ce mystère est gardé entier quasiment jusqu'à la fin du roman. C'est sûrement une des raisons qui font que le roman se lit assez vite, bien que pour ma part, je n'ai réellement accroché à aucun personnage (sauf peut-être Tom). 

L'auteur fait toutefois preuve d'une bonne maîtrise de son intrigue et de l'atmosphère du récit : dès les premières pages, il instigue un malaise dans le récit, un malaise qui se développe au fil des pages. D'abord sensation vague, cette impression prend de l'ampleur, pour finir par prendre vie et par nous glacer d'effroi... La tension monte petit à petit, et l'ambiance devient angoissante, à la limite de l'horrifique pour certains passages. Tout ceci est très bien amené, et c'est ce qui fait toute la qualité de ce roman.

Je ne sais pas vraiment définir pourquoi, mais il m'a tout de même manqué quelque chose pour être totalement emportée : si la tension monte crescendo, j'ai eu de petites pointes descendantes par moments, peut-être dues à la longueur des chapitres. Et si la révélation de la source des problèmes à Peakwood m'a surprise, l'angoisse n'a pas su atteindre son apogée chez moi : j'en attendais encore plus pour vraiment trembler avec les personnages.

Malgré tout, je gage que de nombreux lecteurs un peu plus sensibles ne manqueront pas de frissonner face aux mystères de Peakwood !


Les Enfants de Peakwood est un récit fantastique efficace et maîtrisé : le malaise est instauré dès les premières pages et grandit à mesure que l'on avance dans le roman. L'auteur prend le temps de présenter ses nombreux personnages et de faire monter la tension crescendo, en puisant dans les failles et les peurs profondes des différents protagonistes. Si l'angoisse n'a pas atteint les sommets espérés de mon côté, l'ambiance malsaine parfois à la limite de l'horrifique reste un des points forts de ce roman, qui plaira à tous les amateurs de fantastique. 

7,5/10

3 commentaires:

  1. Dommage qu'il t'ait manqué ce quelque chose, pour ma part, j'ai été captivée du début à la fin et je ne lui ai trouvé aucun défaut (sauf peut etre des chapitres trop longs mais vu qu'il alterne les points de vue, finalement, ca a bien passé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avais vu que tu avais beaucoup apprécié ! L'ambiance est bien retranscrite mais oui, je ne suis pas arrivée à l'apogée de l'angoisse ! Ça reste un bon moment de lecture :)

      Supprimer