10 décembre 2015

L'autre Herbier - Amandine & Nicolas Labarre

3 comments

Auteur / Illustrateur : Amandine & Nicolas Labarre

Édition : Les Moutons Electriques
Parution : 2015

Pages : 112
Prix : 19 €

Genre : Beaux Livres, Conte, Fantastique, Jeunesse


V
alentine s’ennuie, comme on peut s’ennuyer, bloquée en été avec ses parents sans ami ni téléphone. Elle a bien trouvé cet herbier et cette carte, près de la maison en rénovation, mais les herbes et les chemins qui s’y trouvent ne mènent nulle part, n’existent sans doute même pas.

Valentine va pourtant suivre ces sentiers qui ne peuvent se trouver là, passer de l’autre côté de cette rivière impossible, malgré les ombres entraperçues. Elle va y découvrir une forêt, infinie et sublime, que parcourent d’un pas lent des géants végétaux. Derrière elle, le chemin du retour disparaît déjà. Les feilges pourront-ils l’aider à repartir ?


J
'ai été assez désappointée par cette lecture : au départ emballée par le concept, j'ai au final eu beaucoup de mal à terminer ce roman illustré. A l'origine, je n'avais d'ailleurs pas du tout imaginé que ce livre serait un roman : je pensais avoir affaire à un album, c'est-à-dire à des illustrations principalement, accompagnées par un texte court. Et c'est finalement l'inverse que j'ai trouvé : beaucoup de texte, plus dense que ce que j'avais imaginé malgré l'aspect conte, et assez peu d'illustrations en comparaison (et pourtant, il y en a cinquante en tout aux dires de l'éditeur, ce qui est beaucoup !).

Vous allez me dire, c'est ma faute, j'aurai dû mieux me renseigner avant. Et je vous repondrais que oui, peut être, mais que le savoir n'aurai rien changé à mon avis final. Parce que j'ai trouvé que le volume du texte était trop important, que l'univers était presque trop développé, et qu'il ne laissait pas assez de place à la rêverie et au mystère, alors que c'est, j'imagine, ce que souhaitais l'auteur en choisissant un univers féerique comme celui-là. Je pense que le récit aurait pu être bien moins chargé de détails sur les actions ou les réflexions de Valentine, sans pour autant perdre sa qualité. C'est un peu comme si la poésie du texte était bien là, mais noyée sous un tas d'autres informations qui alourdissent la lecture et dressent un mur entre le lecteur et le monde découvert par Valentine, nous empêchant d'y accéder pleinement.

Alors oui, on retrouve bien un petit quelque chose de Miyazaki dans le récit, et oui, les idées sont bonnes. Et pourtant, je n'ai pas réussi à entrer dans ce monde végétal peuplé de créatures étranges. Je n'ai pas été aspirée par le rêve, ni par les enjeux pour Valentine.

Et j'en suis bien triste ! Car il est certain que l'objet livre est de superbe qualité : une belle couverture, du papier glacé et épais, des illustrations soignées et riches de petits détails... Bref, un très bel ouvrage, mais dont la féerie n'a malheureusement pas su m'emporter. Espérons que d'autres lecteurs se laisseront davantage entraîner par le voyage de Valentine et se prendrons à rêver, eux aussi, à la découverte d'un monde fabuleux au détour d'un sentier, un jour d'ennui, pendant leurs vacances d'été :)


Malgré de superbes illustrations et un très bel objet livre à la présentation soignée, je ne suis pas parvenue à entrer totalement dans le monde de Valentine. La lecture s'est finalement révélée assez fastidieuse, la féerie de l'univers et la délicatesse des illustrations étant, à mon sens, noyées par un texte trop abondant et un récit trop centré sur de petits détails. Même si j'ai apprécié retrouver l'influence de Myazaki dans l'aspect merveilleux du roman et dans l'univers végétal et étrange exploré par Valentine, cela n'a pas suffit à maintenir mon intérêt tout au long de la lecture. J'espère que cette aventure plaira à d'autres lecteurs avides de rencontrer des créatures toutes plus étranges les unes que les autres, dans un bel écrin aux couleurs de l'automne. 

5/10

3 commentaires:

  1. Je suis en train de le lire... et je réserve encore mon avis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu auras mon avis en exclusivité ^^ car tu t'en doutes depuis j'ai fini. Globalement, j'ai bien aimé, notamment pour l'univers, mais l'intrigue a manqué de punch pour m'emporter.

      Supprimer