21 février 2016

Royaume de vent et de colères - Jean-Laurent Del Soccoro

11 comments

Auteur : Jean-Laurent Del Soccoro

Édition : ActuSF
Parution : 2015

Pages : 288
Prix : 5,99 € (ebook)

Genre : Fantasy, Historique


1
596. Deux ans avant l'édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s'oppose à Henri IV, l'ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi. À La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme. Les pions sont en place. Le mistral se lève. La pièce peut commencer.


B
on, j’ai un peu « triché » avant de chroniquer ce roman, car j’ai entendu l’auteur en parler aux dernières Utopiales, alors qu’il était interviewé par Ugo Bellagamba. On retrouve d’ailleurs les mêmes réflexions en substance à la fin du roman, dans une interview de l'auteur (que vous pouvez retrouver ici), qui donne de bons axes d’analyse et qui m’a donné un petit coup de pouce pour construire cette chronique, que j’écris un peu tardivement par rapport à ma lecture...

Mais pour commencer, le plus important : j’ai adoré ce roman de bout en bout, et je l’ai d’ailleurs dévoré d’une traite, lors d’une soirée canapé après les fêtes de fin d’année :) J’avais un peu peur d’être déçue après tous les avis positifs que j’avais pu lire ou entendre sur ce roman, et je suis donc plus que ravie d’avoir trouvé là un écrit à la hauteur de mes attentes, et aussi bon que ce qu’on m’en avait dit !

Ce qui marque dans ce roman, ce sont les personnages, qui sont véritablement le cœur et l’âme du récit. En effet, l’intrigue se construit au travers de l’histoire personnelle de chacun des personnages, et c’est eux qui donnent toute sa force au récit. Le point de vue change assez fréquemment, et pourtant on n’est jamais perdu, bien au contraire, les transitions sont très réussies ! On a parfois une même scène qui est vue par plusieurs personnages : le point de vue bascule au cours de l’action, et pourtant le récit reste fluide, et ça c’est vraiment un coup de maître :) D'ailleurs, comme le souligne Ugo Bellagamba dans la préface du roman, la qualité de l’écriture est indéniable : il n’y a rien à enlever et rien à ajouter, tout est à sa place.

L’histoire prend place au cœur d'un fait historique réel, et si je ne suis pas particulièrement férue d’histoire, je dois dire que j’ai trouvé les explications sur le contexte bien distillées. Elles s'intègrent parfaitement en toile de fond du récit et n’ont en rien gêné ma compréhension de l’ensemble, ni alourdi le texte.

L’intrigue est brillamment construite, à la manière d’une pièce de théâtre (pour info, l’auteur a une formation de comédien) : elle tient en vingt-quatre heures, et elle est rythmée par des chapitres courts et des mises en scènes parfois théâtrales / dramatiques, surtout vers la fin du roman. Et si l’on cherche bien, on retrouvera trois actes principaux dans le récit, avec une montée en tension au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, pour déboucher sur le dénouement du destin des personnages, tous au même endroit et au même moment.

Ce qui est passionnant d’ailleurs, c’est de voir la résonance de l’histoire de chaque personnage avec celle des autres : les destins et les récits se croisent et se répondent, alors même que chacun poursuit un but distinct ; non pas une grande quête comme dans un roman de fantasy plus «classique», mais plutôt un objectif personnel, un tournant, une décision irrévocable à prendre. La plupart des problématiques que se posent les personnages sont transposables dans d’autres contextes et d’autres époques, et il est assez facile de comprendre leurs attitudes et leurs décisions, les choix qui s'imposent à eux du fait des circonstances ou du poids du passé.

Cette compréhension presque universelle des problématiques qu’ils rencontrent rend les personnages d’autant plus attachants et humains. En refermant le livre, on pourrait presque croire qu’ils ont existé, qu’ils sont réels, tellement le récit leur donne de la substance. Axelle, Armand, Gabriel, Victoire, Silas, Gabon… tous ces noms vous évoqueront bientôt quelque chose ; car oui, vous DEVEZ lire ce roman ! Je ne suis pas particulièrement attentive aux prix littéraires décernés, mais je peux vous dire que celui-ci mérite ses nombreuses nominations :)


Royaume de Vent et de Colères est un one-shot de fantasy historique qui se dévore plus qu'il ne se lit ! En concentrant son intrigue sur vingt-quatre heures et en liant le destin de tous ses personnages à celui de la ville de Marseille, l'auteur fait monter progressivement la tension et retient l'attention du lecteur dès les premières pages. L'écriture rythmée et parfaitement équilibrée, les transitions très fluides entre les points de vue, le récit des événements et les flashbacks, ainsi que la vraisemblance et la complexité des personnages en font un excellent roman, une de mes plus belles lectures de l'année 2015 ! 

9/10

11 commentaires:

  1. Celui-ci me fait vraiment envie ! Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi adoré ce livre ! Ton ressenti ressemble d'ailleurs un peu au mien. Je ne comprends pas pourquoi on en entend pas plus parler de ce bouquin tellement il y est génial. Tu as eu des "chouchou" au niveau des personnages ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dure question, car on s'attache à tous les personnages ! Mais je dirais Axelle et Victoire :) Et toi ??
      En tout cas personnellement, je trouve qu'on parle pas mal de ce livre, en tout cas dans le petit monde des littératures de l'imaginaire^^

      Supprimer
    2. Hahaha je sais :D je les ai tous adoré ! Je pense que je dirais Axelle et Gabin, j'ai vraiment apprécié son petit chapitre. En tout cas je pense qu'on ne doit pas avoir les mêmes sources parce que je n'en entends pas trop parler moi ... Il faut que je modifie mes sources d'informations ^^

      Supprimer
    3. C'est vrai que j'ai bien aimé Gabin aussi, notamment dans la nouvelle "bonus" à la fin :)
      En fait je trouve qu'on en entend parler parce qu'il a tout de même été nominé à pas mal de prix littéraires (notamment le Grand Prix de l'Imaginaire), même si ce ne sont pas toujours des prix de grande envergure.

      Supprimer
  3. Pas mieux ! J'ai adoré ce livre, ses personnages et la manière dont tout s'articule :)

    RépondreSupprimer
  4. Très bonne lecture en effet, courte, dynamique, rythmée, et qui ne laisse pas de côté les personnages, c'est un joli tour de force.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais venir mettre une petite tâche noire dans ces bons commentaires ... :( Je me suis perdue dans la deuxième partie, trop hachée, et je n'ai pas récupéré pied, mais la galerie de personnages était fort intéressante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça arrive, on ne peut pas tous avoir le même avis !

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé cette lecture ! Ma seule petite réserve étant que j'en voulais davantage ^_^ Les personnages et l'intrigue m'ont laissée un peu sur ma faim, il y avait matière à plus de développement selon moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SI on a envie de continuer dans l'univers, c'est bon signe en général :) Mais oui, j'ai hâte de lire un autre roman de l'auteur !

      Supprimer