2 mars 2016

Bilan Lecture - Février 2016

2 comments

Je continue mes bonnes résolutions, avec la constitution d'une liste de livres à lire (de préférence piochés dans ma PAL) en début de mois.

Voici le bel objectif que je m'étais fixé pour le mois de février :



Beaucoup m'ont trouvée ambitieuse (y compris moi-même), mais au final, je ne suis pas si loin du compte :)

Je m'en tire avec 3 livres (et trois quart d'un quatrième^^), 1 BD et 5 mangas lus. Je n'ai pas eu le temps de finir Métamorphoses (un gros pavé, rappelons le) pour cause de fin de mois intensive (= zéro lecture), et je n'ai pas pu lire La Planète des Singes (je garde ce court roman pour plus tard du coup !). Mais je suis contente tout de même !

Petit tour d'horizon des 3 romans lus :




Avec Sovok, Cedric Ferrand propose à nouveau un roman « tranche de vie ». Après s’être attelé à la ville de Wastburg et à ses habitants pas très recommandables, il nous fait vivre ici une semaine complète auprès de trois ambulanciers, au cœur d’une Russie rétro-futuriste qui n’a rien à envier à Wastburg… Car dans cette version de Moscou imaginée par l’auteur, la corruption est une véritable institution, et la santé n’est rien moins qu’une marchandise comme les autres. Ainsi, chacun y va de ses magouilles et de ses combines, et s’arrange avec la morale pour garder la tête haute et améliorer un peu son quotidien pourri, souvent au détriment des autres et de l’intérêt général. Un roman noir et désenchanté, qui m’a dérangé du fait de sa proximité avec la réalité, mais qui reste une lecture de qualité et un petit ovni littéraire.

Ma note : 7/10




La Fille de l'eau est le premier tome d'une trilogie encore inédite dans nos contrées. Elle pose les bases d'une fantasy japonaise encore méconnue en France : on y trouve un imaginaire riche, inspiré des mythes fondateurs du shintoïsme, et des thématiques universelles qui parleront à tous les lecteurs, y compris ceux qui découvriraient le folklore nippon avec ce roman. Si l'univers aurait gagné à être un peu plus exploité, la lecture n'en est pas tellement affectée, tant il est agréable de se plonger dans cette atmosphère de conte et dans le merveilleux oriental. L'écriture de l'auteur, légère, fluide et poétique, ne manquera pas de charmer le lecteur : laissez vous porter par l'histoire de la Fille de l'eau et de son héritage...

Ma note : 8/10



Les Pèlerins d'Yssel, Tome 1 : Les Pêcheurs - Linden Oliver

Linden Oliver s’en tire bien pour un premier roman : malgré quelques petits défauts et un univers de fantasy médiévale classique, l’ensemble est bien maîtrisé, se lit facilement et avec plaisir. L’intrigue est assez floue pendant une bonne partie du roman, et c’est surtout la quatrième de couverture qui nous éclaire, mais l’intérêt de ce premier tome réside avant tout dans ses personnages. L’auteur parvient à nous surprendre à de nombreuses reprises : impossible de ne pas changer d’avis sur eux en cours de roman ! Chaque chapitre nous dévoile une facette différente de chacun, en apportant des nuances à leur personnalité, et en alternant les points de vue : les personnages sont tous intéressants à leur façon, qu’on les aime ou qu’on les déteste, on ne peut pas être indifférent :)

Ma note : 8/10


Et côté bulles, bientôt dans la review BD & Mangas :





2 commentaires: