29 avril 2016

Le Monde de Charlie / Pas raccord - Stephen Chbosky

3 comments

Auteur : Stephen Chbosky

Édition : Sarbacane
Parution : 2012

Pages : 256
Prix : 13 €

Genre : Contemporain, Jeunesse


A
u lycée,où il vient d'entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas "raccord". Pour son prof de Lettres, c'est sans doute un prodige ; pour les autres c'est juste un "freak". En attendant, il reste en marge, jusqu'au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse...et tout s'accélère.


E
crire une chronique sur ce roman fut assezdifficile. Je n'arrivais pas à prendre mon stylo/clavier/tablette et à trouver les bons mots. Parce que ce roman vous replonge dans votre adolescence, complètement. Et quand j'en suis sortie, je ne me sentais pas tout à fait comme d'habitude. Je me suis mise à réécouter les musiques qui m'avaient accompagnées si souvent pendant mon adolescence, celles qui me rappellent à tous ces états et ces sentiments que l'on traverse à cet âge là. Et je me sentais un peu revenue en arrière.

Charlie a su mettre des mots sur ces passages marquants de notre adolescence, même si ce sont des moments un peu banals en apparence. Les instants où on se sent éternel, où le monde nous appartient, où on est juste là, à profiter de notre jeunesse et du moment présent, entouré par ses amis. Mais aussi ceux où on se sent si mal, où on se pose mille questions, où on regarde le monde avec le goût de la découverte et avec naïveté, jusqu'à vivre un moment de compréhension parfois douloureux.

Le monde de Charlie, c'est tout ça à la fois. C'est se sentir concerné par l'histoire de Charlie, parce qu'il nous la livre par des lettres si personnelles (et je crois que j'ai un faible pour le genre épistolaire, bien que j'en lise peu), celles qu'on adresse à soi - même ou à son journal intime. Charlie choisi de les livrer à un inconnu, et il se livre entièrement. Il écrit toutes ces choses qu'on ressent mais qu'on ne dit pas. Et si Charlie est très différent de moi, je me suis quand même reconnue dans certaines de ses pensées, dans sa manie de se poser mille questions en regardant les choses se dérouler sous ses yeux, comme s'il était spectateur extérieur. Dans son sentiment de décalage, dans son rapport à la musique. J'ai aimé la manière dont il exprime ses émotions, même s'il fait peur parfois, même si on aimerait le secouer, lui dire d'agir au lieu de regarder. Même si on aimerait comprendre quel traumatisme il a vécu pour être comme ça (et on le découvre à la fin...)

Bref, ce n'est pas un coup de coeur, mais tout de même une excellente lecture. J'ai trouvé que le roman avait une vraie force, parce qu'il nous rappelle avec une grande justesse ce qu'être adolescent signifie, et la dureté de certaines choses qui peuvent se passer dans cette période de la vie. Certains seront peut être insensibles au charme de ce roman, parce qu'ils ne se reconnaîtront pas du tout en Charlie. D'autres y trouveront un écho à leur propre histoire, au moins sur certains aspects. Mais on ne peut pas retirer à ce roman la justesse de son propos sur l'adolescence, quelle que soit celle que l'on ait vécue.


Le Monde de Charlie propose, au travers des lettres que Charlie adresse à un inconnu tout au long de sa première année de lycée, de revivre de manière à la fois dure mais juste tout ce qui fait de l'adolescence un moment si particulier de notre existence. Un expérience très personnelle et pas toujours des plus agréables, mais qui a des accents de vérité et qui trouve un écho dans nos propres souvenirs. Le film permet aussi de prolonger la lecture, et je compte bien le voir un jour :)

9/10

3 commentaires:

  1. Je me souviens avoir aussi passé un agréable moment de lecture avec ce roman.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu il n'y a pas très longtemps (le film m'avait donné envie) et je n'ai pas été déçue. La narration est originale et l'histoire de Charlie poignante.

    RépondreSupprimer