29 mai 2016

La Ménagerie de Papier - Ken Liu

15 comments

Auteur : Ken Liu

Édition : Le Bélial'
Parution : 2015

Pages : 424
Prix : 23 €

Genre : Nouvelles, Science-Fiction


«
Elle plaque la feuille sur la table, face vierge exposée, et la plie. Intrigué, j'arrête de pleurer pour l'observer. Ma mère retourne le papier et le plie de nouveau, avant de le border, de le plisser, de le rouler et de le tordre jusqu à ce qu'il disparaisse entre ses mains en coupe. Puis elle porte ce petit paquet à sa bouche et y souffle comme dans un ballon. «Kan», dit-elle. «Laohu». Elle pose les mains sur la table, puis elle les écarte. Un tigre se dresse là, gros comme deux poings réunis. Son pelage arbore le motif du papier, sucres d'orge rouges et sapins de Noël sur fond blanc. J'effleure le petit animal qu'a créé Maman. Il remue la queue et se jette, joueur, sur mon doigt... »


C
e recueil se compose de 19 nouvelles, allant de quelques pages à des textes plus conséquents, notamment la nouvelle ayant donné son nom au recueil : « La Ménagerie de Papier » (une de mes préférées d’ailleurs). Ce qui frappe lorsqu’on rentre dans l’univers de Ken Liu, c’est la diversité des thèmes traités, ainsi que la forme de ses nouvelles, qui peut être assez différente selon les cas. Par exemple, si beaucoup de nouvelles se placent très clairement dans le genre SF, d’autres relèvent davantage du fantastique, voire d’autres genres, et sont parfois orientées vers l’humour et l’ironie.

Globalement, j’ai beaucoup apprécié les thèmes abordés, car ils sont à la fois riches et au cœur des préoccupations de notre temps : on aborde ainsi des réflexions sur l’immortalité, sur la mémoire et les souvenirs (la possibilité de les altérer, mais aussi leur importance), sur le libre arbitre et nos schémas de comportement (somment nous semblables à des robots, mais avec un niveau de complexité très élevé ? Et à quel point pouvons-nous être influencé, programmé dans nos comportements et nos désirs ?), sur l’intelligence artificielle, les réseaux sociaux, mais aussi l’amour sous toutes ses formes, la compréhension et l’acceptation de l’autre et de ses différences.

Il est à noter également que plusieurs nouvelles se répondent : leur intrigue tourne autour d’une même planète, passant par le vaisseau en partance de la Terre et à destination d’une galaxie inexplorée, jusqu’au récit de l’évolution de ces premiers colons, bien après leur arrivée. Je ne suis pas très fan des récits purement « space-opéra » (même si ici ce n'est pas exactement ça), incluant découvertes de planètes inconnues, voyages en vaisseaux spatiaux, etc. J’ai donc moins aimé ces nouvelles, même si j’ai apprécié qu’elles se répondent entre elles.

Si beaucoup soulignent la puissance des émotions contenues dans ces nouvelles, j’avoue avoir été beaucoup moins sensible à cet aspect du recueil, bien que certaines nouvelles aient touché leur but. Je n'ai pas ressenti d'émotions fortes, comme cela a été le cas pour beaucoup d'autres blogueurs, et je n'ai pas particulièrement eu d'empathie avec les personnages. C’est plutôt la pertinence du propos et les réflexions amenées par chaque nouvelle (même si certaines m’ont laissées de marbre, je dois bien l’avouer) que j’ai trouvés remarquables dans ce recueil. 

Je ne vais pas ici vous décrire le contenu de chaque nouvelle, mais vous trouverez de très bonnes synthèses des textes chez plusieurs autres blogueurs, n’hésitez pas à aller lire leurs chroniques ! C'est par ici : Blackwolf, Tigger Lilly, Julien le naufragé, Raven, ...



La Ménagerie de Papier est un recueil de nouvelles qui se compose de textes travaillés, relevant de genres variés (même si principalement SF) et abordant de nombreux thèmes intéressants. Chaque nouvelle amène des réflexions pertinentes sur des sujets très actuels, aussi bien sur l’humain en tant que tel que sur la société et son évolution, notamment dans le cadre des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle. Ken Liu a beaucoup d’idées, parfois un peu bizarres, il faut bien le dire, mais qui ont le mérite de faire réfléchir. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que certaines nouvelles se répondent entre elles. Et si je n’ai pas été particulièrement touchée par ces textes (appelez-moi cœur de pierre ?), la lecture de ce recueil a été une découverte instructive :)

7/10

15 commentaires:

  1. Ha, cool de voir qu tu l'as apprécié :)
    J'avais adoré moi, et j'ai été très touché par pas mal de nouvelles, notamment la Ménagerie de papier et Mono No Aware :') Mais après, j'ai un cœur d'artichaut ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ba je trouve que je deviens de plus en plus coeur d'artichaut avec le temps, mais visiblement pas assez :) Après chacun a sa propre sensibilité, et je pense que je n'ai pas la même que Ken Liu^^

      Supprimer
  2. Je rejoins le clan des coeurs d'artichaut avec Elessar ^^. J'ai beaucoup aimé ce recueil aussi (et on dirait que tout le monde le lit en ce moment xD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Bizarrement je n'ai pas lu beaucoup de chroniques à son sujet, et j'en suis étonnée parce que j'ai l'impression d'en avoir entendu parler à de nombreuses reprises sur divers sites (et aussi du fait de sa nomination au GPI).

      Supprimer
    2. Il est sorti il y a déjà un an, y'avait eu masse de chroniques à l'époque... mais là on est 3 (enfin dans mes flux RSS en tout cas) à avoir publier notre chronique en même temps c'est pas banal xD

      Supprimer
    3. C'est sûrement parce qu'on est des gens un peu à la traîne ah ah ! Ou qui ont une PAL immense : il se passe un an entre le moment où tu te dis que tu veux lire un livre, et le moment où tu le lis vraiment...

      Supprimer
  3. Moi aussi coeur d'artichaut sur la nouvelle "La ménagerie de papier", le reste offrant également de quoi prendre beaucoup de plaisir. Un vrai bonheur ce recueil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait qu'il a fait l'unanimité au sein des membres de planète SF :)
      Je l'ai lu dans le cadre d'un club de lecture d'une bibliothèque parisienne, et on a tous eu un avis positif dessus^^

      Supprimer
  4. Ah non moi qui suis une vraie madeleine, je sens que cette fameuse nouvelle 'La Ménagerie de Papier' va être pour moi un régal... Je viens justement de l'acheter, YAPPUKA !

    RépondreSupprimer
  5. Il m'intriguait déjà beaucoup entre la couv et le titre, et du coup j'ai très envie de le lire maintenant ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est très belle (mais pas étonnant avec Aurélien Police^^), ça participe au charme du recueil !

      Supprimer
  6. Un excellent recueil. Certains textes mériteraient de ne pas être dedans je pense. Mais la nouvelle "La ménagerie de papier" est une perle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a quelques textes qui m'ont plus ou moins laissée de marbre, mais après tout, c'est aussi la diversité des textes qui fait l'intérêt du recueil, alors pourquoi pas ?

      Supprimer
  7. La couverture est juste magnifique *_* et elle me fait envie depuis un bon moment déjà !
    Après, forcément dans un recueil de nouvelles, on peut s'attendre à ne pas être embarqué à 100 % par chaque histoire, mais je suis malgré tout, très impatiente de les découvrir, merci :)

    RépondreSupprimer