16 juillet 2016

Le Fou et l'Assassin, Tome 1 - Robin Hobb

6 comments

Auteur : Robin Hobb
Cycle : Le Fou et l'Assassin

Édition : Pygmalion
Parution : 2014

Pages : 384
Prix : 21,90 €

Genre : Fantasy



Fitz, l'assassin royal, est à la retraite et coule des jours paisibles, entouré de sa femme Molly et de ses enfants. Un soir, trois inconnus se présentent en se disant ménestrels puis s'enfuient dans une tempête de neige, tandis qu'une messagère disparaît soudainement sans avoir remis son message à Fitz. Quinze ans plus tard, Fitz se désole de n'avoir aucune nouvelle du Fou...


L
es séries de l'Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer étant parmi mes préférées en fantasy, c'était clairement prendre un risque que de commencer cette suite. Mais impossible de m'en empêcher : c'est trop tentant de se dire qu'on va retrouver des personnages qui nous ont accompagnés pendant déjà tant de tomes !

Et c'est vrai que c'est une sensation assez étrange que de retrouver Fitz après tout ce temps, en compagnie de Molly et de ses enfants. En général dans les romans, et notamment les sagas de fantasy, on ne s'attarde pas sur "l'après". Alors que Robin Hobb, elle, prend le risque de nous dévoiler ce que devient son personnage après qu'il ait changé le cours des événements, une fois son rôle de catalyseur rempli. C'est donc un Fitz vieillissant (pas tant physiquement, mais plutôt mentalement) que l'on retrouve. Un Fitz plus mûr, plus posé, avec des désirs différents, des comportements différents aussi. Bien sûr, on retrouve quand même ce qui fait que Fitz est Fitz, son caractère n'a pas fondamentalement changé, et c'est aussi un peu rassurant :) Mais ses relations avec les autres ont évolué, il ne voit plus ses anciens compagnons de la même manière, ni son propre parcours d'ailleurs. J'ai donc trouvé l'exercice intéressant, Robin Hobb ayant encore une fois le talent nécessaire pour rendre cette période de la vie de Fitz intrigante pour le lecteur. Elle joue d'ailleurs bien sur le passage des années, car ce premier tome voit Fitz évoluer sur près de quinze ans !

Alors bien sûr, ce n'est pas un tome d'action. Il s'y passe peu de choses, si ce n'est dans la tête de Fitz. D'autant plus qu'il s'est éloigné de la politique et des intrigues de Castelcerf, et on sait donc peu de choses de ce qu'il se passe en dehors de Flétrybois, sa nouvelle demeure. Et pourtant, je ne me suis pas ennuyée du tout. Et encore moins à partir du moment où Abeille apparaît. Voilà un personnage singulier, mystérieux, et en même temps profondément attachant. J'ai beaucoup aimé voir Fitz se chercher, satonner dans sa relation avec elle, et ensuite avoir le point de vue d'Abeille elle-même. L'arrivée de ce personnage promet des choses intéressantes pour la suite :)

En revanche, j'ai ressenti une petite pointe de déception quant au Fou : il est évoqué dans la quatrième de couverture (ne jamais la lire! j'aurai dû éviter), mais aucune trace de lui dans ce premier tome. Et son absence laisse un vide énorme, à la fois dans la vie de Fitz, et dans le coeur du lecteur. Car c'est bien le Fou que notre coeur appelle de toutes ses forces ! J'espère donc qu'il apparaîtra dans le second tome.

Avant de finir cette chronique, je voudrais aussi évoquer le fait que, bien que l'Assassin Royal soit une de mes séries préférées, je me suis rendue compte avec effroi que j'en avais oublié quantité d'éléments majeurs. Au fur et à mesure de la lecture, certains événements et personnages sont évoqués et rencontrés par Fitz, et je n'en avais qu'un vague souvenir, voire pas de souvenir du tout. Cela fait plus de six ans que j'ai commencé à lire cette saga, et je me dis qu'un jour, c'est sûr, je devrais la relire. Même si j'ai peur d'être déçue. Même si je connais la fin, que j'ai lu le futur de Fitz, que j'ai appris des choses sur les Anciens dans son autre saga Les Cités des Anciens. Parce que c'est Fitz, parce que c'est le Fou, parce que c'est Robin Hobb, il le faut :)


C'est avec plaisir que je me suis replongée dans l'univers de Fitz et que j'ai découvert sa vie après l'Assassin Royal. Le rythme de ce premier tome est lent mais on ne s'y ennuie pas pour autant : j'ai trouvé vraiment intéressant de voir comment le regard de Fitz sur son passé et ses compagnons avait évolué avec le temps, et comment sa vie était devenue bien plus posée et tranquille, bien qu'il conserve un petit sanctuaire qui le raccroche à son ancienne vie. J'ai également adoré découvrir Abeille, un nouveau personnage à la fois attachant et intrigant ! Et si j'ai regretté de ne pas apercevoir le Fou, j'espère qu'il pointera le bout de son nez dans les tomes suivants...

7,5/10

6 commentaires:

  1. Et dire que je n'ai encore jamais lu l'Assassin Royal... Il faudra que je le fasse un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui, il faut que tu aies lu Robin Hobb au moins une fois :) Et encore plus l'Assassin Royal^^

      Supprimer
  2. Je pense que je vais essayer de tout relire avant d'entamer cette nouvelle saga :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu très vite ta chronique pour ne pas risquer de spoils (je n'ai pas fini L'Assassin Royal). On m'a parlé de cette sortie il y a peu, une nouvelle fois, il faut vraiment que je relise cette saga pour pouvoir la continuer (^-^)

    RépondreSupprimer
  4. Il faudrait vraiment que je lise L'assassin royal un de ces jours !!

    RépondreSupprimer
  5. Une série que j’apprécie toujours autant <3 !

    RépondreSupprimer