14 juillet 2016

Review BD & Mangas #7

Leave a Comment
Pas mal de lectures à bulles ces derniers temps ! Exclusivement des mangas, mais rassurez-vous, des BDs devraient faire leur apparition en juillet :)


L'Attaque des Titans, Tome 18 - Hajime Isayama

Ahhhhhhh enfin un tome qui me plaît un peu plus ! On revient dans un développement davantage tourné vers l'action avec moins de blabla inutile. Au contraire, on en apprend des belles sur le père d'Eren, et même si ça ne fait pas encore faire un bond de fou à l'histoire, ça a le mérite de m'avoir bien intriguée. Enfin un peu de rebondissements, et une fin de tome qui m'a donné envie de lire la suite. C'est pas encore la folie mais quand même, alléluia !!



 Berserk, Tomes 2 et 3 - Kentaro Miura

J'ai eu le plaisir de continuer cette série que je venais tout juste de commencer. Et je ne me suis pas ennuyée un seul instant : entre les scènes du passé de Guts, l'apparition des God Hand et de Griffith, les scènes bien sanglantes, les combats, la perception de la noirceur du monde et de l'immensité de la haine qui habite Guts, franchement, on ne peut qu'en redemander :) Et puis certaines planches sont top quand même hein ! Petit rappel pour ceux qui auraient oublié : âmes sensibles d'abstenir ! 


Demokratia, Tome 3 - Motorô Mase

Un très bon tome qui continue de questionner l'idée de démocratie : livrée à elle-même, Mai est soumise au choix de la communauté de Demokratia, qui décide de venir en aide à un vieil homme malade... Pour finir par se poser la question de continuer ou non à le soutenir : un cas de conscience qui provoque des débats houleux au sein de la communauté, qui s'interroge sur sa responsabilité envers cet homme, celle-ci étant pour certains engagée dès lors que Mai l'a sauvé de la mort... On se rend alors compte que les décisions de la communauté sont toujours biaisées par les expériences personnelles de chaque participant, et qu'un individu seul peut influencer fortement le comportement du plus grand nombre à un moment donné... Éloignant Mai de l'être "idéal" qu'elle est censée incarner. Je suis très curieuse de lire la suite !


Your lie in april, Tome 8 - Naoshi Arakawa

Un tome qui s'éloigne de la musique pour se concentrer sur la psychologie des personnages : entre Kaori qui dissimule sa douleur et sa peur face à sa maladie, Tsubaki qui s'interroge sur sa relation avec Kôsei mais qui ne parvient pas à prendre de décision et à agir, ou Kôsei lui-même qui semble à la fois s'être libéré d'un poids mais aussi faire pas mal de choses de travers sans même s'en rendre compte... Un tome intéressant donc, mais beaucoup moins dans l'émotion et plus dans l'introspection. Je suis quand même toujours sous le charme et le tome 9 m'attends déjà sur ma table de nuit :)


Aijin, Tome 1 - Tsuina Miura & Gamon Sakurai

Bien que la trame narrative ne soit pas d'une grande originalité, j'ai trouvé ce premier tome efficace, et il a suffit à m'intriguer suffisamment pour avoir envie de continuer avec le suivant. Le dessin est assez classique dans le genre, et le personnage principal n'est pas le plus intéressant pour l'instant, mais je ne me suis pas ennuyée du tout, et l'intrigue laisse présager une histoire bien noire, voire gore, ce que les japonais savent en général très bien faire :) Je n'ai donc plus qu'à lire la suite^^


 A silent voice, Tomes 6 et 7 - Yoshitoki Oima

Je suis vraiment contente d'avoir continué cette série (merci melcouettes), parce que j'avais eu une telle déception pour les tomes 3 et 4 que je n'avais plus vraiment envie de savoir la fin. Et pourtant, cette fin est vraiment bien faite : j'ai beaucoup aimé voir les personnages évoluer, leur vision changer, leurs relations devenir encore plus réalistes et complexes... et les voir chacun prendre peu à peu leur propre chemin, vers la réalisation de leurs rêves.
Il y a beaucoup d'émotion dans ces deux derniers tomes, une émotion plutôt contenue, sous-entendue. On ne tombe pas dans le pathos, alors que les sujets sont graves, et que chacun y réagit à sa manière. On y voit aussi que l'amitié n'est pas un long fleuve tranquille, ni la vie d'ailleurs...
Mais tous les personnages sortent grandis de cette expérience, et c'est ce que je retiens.
Bref, la fin est à la hauteur du premier tome, et je suis ravie qu'on puisse trouver des productions mangas en France, car les japonais sont pour moi les meilleurs pour aborder ce genre de thèmes et les traiter de manière intelligente. Encore une fois, ki-oon a su choisir un bon titre pour sa collection shonen :)



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire