9 septembre 2016

La Compagnie des Glaces, Tome 1 - Georges-Jean Arnaud

4 comments

Auteur : G. J. Arnaud
Cycle : La compagnie des glaces

Édition : French Pulp
Parution : 2016
Prix : 2,99 € (ebook)

Genre : Science-Fiction


S
ur une Terre envahie par les glaces, la survie humaine est assumée par les grandes Compagnies Ferroviaires qui se partagent le globe. On trouve aussi bien un train-hôpital qu'un train usine et le rail apporte chaleur, nourriture, mais aussi dictature impitoyable. Lien Rag, le héros de cette saga, qui va se développer le long de nombreux volumes, découvre dans ce premier tome l'ivresse dangereuse de la révolte.



V
ous avez peut-être déjà vu le film Snowpiercer (le Transperceneige en français), ou la BD portant le même nom ? Ces œuvres sont en fait inspirées de la saga la Compagnie des Glaces, une série composée de... 62 romans ! Mais qu'à cela ne tienne : même pas peur !

C'est donc avec envie que je me suis lancée dans ce premier tome : j'avais trouvé l'univers de Snowpiercer incroyable, et tellement chargé de potentiel ! C'est exactement ce que j'ai retrouvé dans cette introduction à la saga de la Compagnie des glaces : car oui, on sent que c'est une introduction, qui permet de nous familiariser avec ce monde recouvert de glace, avec le fonctionnement de cet empire ferroviaire, ainsi que les guerres qui le déchirent et les problématiques qui le divisent. En très peu de pages, je me suis laissée happer par ce nouveau monde à découvrir, et par tous les mystères qu'il recèle encore :) Jugez un peu du pitch de présentation de cette saga :

Au cœur d’un paysage glacé et angoissant, G.J. Arnaud a imaginé un véritable univers, digne des plus grands romans d’anticipation : depuis que la Lune a explosé, à force d’être utilisée pour stocker des déchets toxiques, le ciel s’est obscurci et la Terre est envahie par les glaces. Les survivants sont cantonnés dans des villes protégées par des globes de verre et reliés par des chemins de fer. Les compagnies ferroviaires toutes-puissantes permettent aux hommes de survivre, mais sont devenues de terribles dictatures qui se livrent une concurrence féroce et des guerres incessantes pour dominer le monde.

On apprend aussi à connaître Lien Rag, le personnage principal des premiers romans de la série (les tomes suivants se concentreront sur d'autres personnages et d'autres points de vue sur la société imaginée par l'auteur). Et on ne s'ennuie pas un seul instant : il n'y a pas de temps morts, l'intrigue avance tout au long du roman, et on voit déjà une trame plus générale et plus complexe se tisser en arrière plan.

Le style quant à lui est simple et va droit au but. Ce n'est donc pas le point fort du roman, mais en même temps, je dois dire que cela m'a semblé très reposant : l'auteur a inventé un monde nouveau au fonctionnement complexe, et pourtant tout semble limpide lorsqu'il nous le décrit. J'ai donc trouvé la lecture plutôt fluide, même si parfois on ressent que le roman a été écrit il y a quelques années déjà (première publication en 1980 !). Peut-être que certains trouveront le style trop simple justement, mais pour ma part cela m'a plu : enfin de la science-fiction facile à lire, avec de l'aventure dedans !

Si vous êtes curieux, n'hésitez pas à jeter un oeil au site web de l'auteur^^


Ce premier tome ouvre au lecteur un monde de possibilité à explorer et de mystères à venir : l'univers imaginé par l'auteur apparaît d'emblée comme particulièrement riche et comporte un potentiel d'intrigue, de complots et de jeux de pouvoir qui m'a tout de suite tapé dans l’œil. Même si ce tome reste introductif, il ne manque pas d'action ni de rebondissements et se lit très rapidement : le style de l'auteur, simple et concis, aide beaucoup en cela. La compagnie des glaces semble être une saga prometteuse, une science-fiction "populaire" et facile à lire, qui n'est pas pour me déplaire :) J'espère que la suite saura me conforter dans cette première impression positive.

7,5/10

4 commentaires:

  1. 62.... romans ! J'hésite déjà à entamer des séries de plus de trois romans, alors 62. Dommage car ça a l'air plutôt bien. Si jamais il est possible de lire seulement quelques romans, je suis preneur de l'info. Je lirai de toute façon tes prochaines chroniques sur cette série, on verra bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sûr que ça fait un peu peur... Mais j'ai vu que les 62 romans se décomposent en plusieurs "sous-séries", donc j'imagine qu'on peut les lire indépendamment, il faut que je me renseigne. Et je pense que ce n'est pas si impressionant ces 62 romans, car ils sont courts et l'écriture est vraiment simple, du coup c'est très facile et rapide à lire :-)

      Supprimer
  2. 62 romans !! Même les trilogies j'hésite à les commencer alors 62 romans... Non, je n'ai vraiment pas envie de m'y atteler. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je viens même de voir qu'il y avait 62 romans dans ce qu'on appelle "La Première Époque" (+1 épisode bonus), mais qu'il y avait aussi eu "les Chroniques Glaciaires" (11 tomes) et "La Nouvelle Époque" (24 tomes), ce qui fait... 98 tomes en tout !! L’œuvre de SF la plus longue selon Wikipédia...

      Supprimer