21 septembre 2016

Le Chaos en marche, Tome 2 : Le Cercle et la Flèche - Patrick Ness

Leave a Comment

Auteur : Patrick Ness
Cycle : Le Chaos en marche

Édition : Folio SF
Parution : 2014

Pages : 562
Prix : 8,70 €

Genre : Science-Fiction

E
n voulant fuir une armée implacable, Todd et Viola sont séparés.

Emprisonné, maintenu sous l’emprise de son pire ennemi, Todd est-il prêt à se soumettre et perdre Viola à jamais ?

Et qui se cache derrière la mystérieuse Flèche ?

Mêlés à un conflit qui les dépasse, Todd et Viola n’ont qu’un seul but : se rejoindre. Leur lien sera-t-il plus fort que le pouvoir ?

Mais, tandis qu’ils sont entraînés dans des camps adverses, peuvent-ils encore se faire confiance ?


J
'ai trouvé ce deuxième tome bien ficelé, mais finalement un chouia moins bon que le premier, car il n'y a plus vraiment de sensation de découverte et de nouveauté : les personnages principaux sont connus, ainsi que l'existence du Bruit et des colons. Pourtant, il est dans un sens plus facile à lire, car Todd s'exprime bien mieux qu'avant : moins de fautes, plus de ponctuation, plus de fluidité dans les phrases. Même si la ponctuation ou son absence est toujours utilisée par l'auteur pour bien souligner certaines émotions ressenties par Todd, ce qui fonctionne à nouveau très bien.

Todd et Viola ne vont pas être épargnés dans ce tome : ils vont se retrouver ballottés par les événements, utilisés par chacun des deux camps ennemis, le Cercle et la Flèche. A travers leur histoire, l'auteur traite en profondeur les thèmes de la guerre et de la manipulation. En effet, chaque camp opte pour une stratégie différente mais tout aussi implacable, et on n'assiste pas vraiment à une guerre frontale, mais plutôt à une guerre psychologique de longue haleine, qui fait tout autant de dégâts, si ce n'est plus... Et que faire lorsque aucun des deux camps qui s'affrontent ne propose de solution satisfaisante ? Doit-on nécessairement troquer un tyran contre un autre ? Ceux qui désirent le pouvoir finissent-ils tous par se révéler être des tyrans, ou des opportunistes qui ne vivent que pour la guerre et le contrôle ? L'auteur pose de vraies question de moralité, et laisse au lecteur le soin de s'interroger et de trouver les réponses par lui-même.

Viola et Todd subissent tout cela, sont manipulés eux-mêmes, sont abîmés mais aussi grandis par ces événements teintés d'horreur. Mais toujours, ce qui fait leur force, c'est leur foi immense l'un dans l'autre, même quand le doute ou le désespoir les assaille. Au-delà de la guerre, c'est donc aussi une belle histoire dans laquelle l'amour et certaines valeurs comme la liberté sont au cœur de l'intrigue et des problématiques des personnages principaux.

Ce qui est intéressant aussi dans les thèmes traités, c'est la diversité des réactions des différents personnages face à la situation : il y a ceux qui réagissent par la rébellion et qui contre-attaquent, mais parfois en utilisant des méthodes tout aussi mauvaises que celles du tyran qu'ils cherchent à renverser ; il y a ceux qui sont paralysés par la peur et qui se réfugient dans l'ignorance pour éviter de voir le pire et sauver leur peau ; il y a ceux qui se tournent vers là où est le pouvoir et sont prêts aux pires bassesses pour conserver leur place au chaud ; il y a ceux qui se conforment au système et obéissent aux ordres des tyrans mais qui tentent de diminuer les souffrances qu'ils causent à leur niveau, pour éviter le pire aux victimes de cette guerre... On comprend mieux comment les hommes se comportent en temps de guerre, et comment les pires horreurs peuvent être commises, même par monsieur tout le monde. La guerre semble faire ressortir tantôt le pire et tantôt le meilleur, et l'horreur y côtoie la beauté.

Il y a beaucoup de rebondissements dans ce tome, et je ne me suis pas vraiment ennuyée, mais malgré tout je l'ai trouvé un peu longuet. Il traite bien les sujets abordés, et j'imagine que c'est pour ça que l'auteur a choisi de développer aussi longuement son intrigue. Je pense tout de même qu'il aurait pu raccourcir un peu l'ensemble pour le dynamiser davantage. Par contre, il a le chic pour faire monter la pression dans les derniers chapitres, et nous laisser sur une envie de poursuivre avec le tome suivant... Donc rendez-vous pour le troisième et dernier tome :)


Dans ce second tome, l'atmosphère générale est très sombre : c'est la guerre, et celle-ci fait beaucoup de dégâts, à la fois en pertes humaines, mais aussi par tous ses dommages collatéraux... Todd et Viola sont entraînés malgré eux dans l'horreur de cette guerre, manipulés par les deux camps qui s'affrontent : ils apprendront beaucoup, et perdront définitivement leur innocence au cours des nombreuses batailles qu'ils vont mener. Le Cercle et la Flèche est donc une suite dure mais au ton très juste, qui traite en profondeur du thème de la guerre et en fait ressortir à la fois l'horreur mais aussi la beauté : c'est la guerre qui sublime les valeurs qui nous sont chères, et qui rend la relation entre Todd et Viola si forte et si belle. Seul petit bémol, j'ai trouvé le roman un peu long, bien qu'il ne manque pas de rebondissements ! 

8/10

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire