30 novembre 2016

Au Bois Dormant - Christine Féret-Fleury

Leave a Comment

Auteur : Christine Féret-Fleury

Édition : Hachette (Black Moon)
Parution : 2014

Pages : 346
Prix : 16 €

Genre : Policier, Jeunesse, Conte


O
n l'appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu'il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire.

Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s'enfuir plutôt que d'attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des événements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d'identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu'elle ne le croit...


J
'avais envie de changer un peu des genres de l'imaginaire, et je me suis donc lancée dans un policier/thriller revisitant le conte de la Belle au Bois Dormant, ce qui me semblait un bon compromis. Malheureusement, ce roman ne m'a pas trop emballée, alors qu'il présentait de bonnes idées au départ.

A commencer par ce qui le rattache au conte de la Belle au Bois Dormant : rien moins qu'un serial killer qui tue ses victimes le jour de leurs 16 ans, avec une mise en scène digne du meilleur Disney : princesse endormie à la peau pâle - pour un sommeil éternel cette fois, rose rouge, ronces sur la scène de crime, et surtout : une lettre prévenant la victime et ses proches plusieurs années à l'avance qu'ils vont passer à la casserole lorsque le doux sosie d'Aurore aura atteind l'âge de 16 ans.

Et c'est là le point le plus intéressant du récit : imaginez recevoir cette lettre alors que votre enfant babille encore dans son berceau... Quelle réaction auriez vous ? Comment continueriez vous à vivre ? Laisseriez vous cet avertissement tomber dans les limbes de votre mémoire sans le prendre au sérieux ? Ou auriez vous la réaction inverse en voyant le mal partout et en surprotégeant votre enfant... au risque de le pousser à la fugue, et peut être dans les bras de son meurtrier ?

Très vite, on comprend que le roman ne se focalise pas vraiment sur l'intrigue policière, mais plutôt sur cet état de victime en sursis, sur les réactions des différentes familles... et leurs conséquences. Le récit aussi tourne beaucoup autour de la psychologie de l'héroïne, et d'un des inspecteurs en charge de traquer le serial killer. Malheureusement, les personnages sont tout ce qu'il y a de plus classique pour ce genre de romans, et l'intrigue policière ne va pas bien loin. J'ajouterai même que pas mal de choses semblent peu crédibles ou tirés par les cheveux (notamment sur le pourquoi des meurtres et de leur mise en scène).

Malgré de bonnes idées de départ, l'ensemble est donc assez plat : lorsqu'on lit un thriller, on aime ressentir la tension qui monte, l'angoisse des personnages face au tueur, les surprises sur son identité, etc. Mais on retrouve très peu - voire pas du tout - ces éléments dans Au Bois Dormant... ce qui est vraiment dommage. Je n'ai pas passé un mauvais moment, mais je n'ai pas non plus pris particulièrement plaisir à la lecture. Je pense que pour toutes ces raisons, ce roman s'effacera bien vite de ma mémoire !



Malgré une idee de départ séduisante, ce roman ne tient pas toutes ses promesses : le récit reste souvent plat, les personnages ne sortent pas vraiment des schémas connus, et il ne se passe finalement pas grand chose... Dommage, car certains éléments auraient pu être développés autrement et donner un roman plus captivant. J'ajouterais que si vous cherchez une réécriture de conte, passez votre chemin car Au bois dormant n'en est pas une ; seuls certains éléments sont inspirés du conte, sans pour autant être revisités dans l'intrigue en tant que telle. En bref, un roman qui se lit vite, mais qui s'oublie vite aussi, malheureusement !

6/10

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire